Changer d'édition

Le Mullerthal verra fleurir des éoliennes

Le Mullerthal verra fleurir des éoliennes

Photo: Serge Waldbillig
Luxembourg 17.03.2019

Le Mullerthal verra fleurir des éoliennes

Jean-Michel HENNEBERT
Six communes se sont associées avec la société Soler pour mettre sur pied un parc éolien destiné à répondre aux besoins en électricité de 34.000 personnes.

Considéré comme l’énergie renouvelable dotée du «plus grand potentiel de production au Grand-Duché», l’éolien prendra une place de plus en plus importante. C’est dans ce contexte que les communes de Bech, Befort, Berdorf; Consdorf, Heffingen et Waldillig sont sur le point de s’associer avec la société Soler, principal acteur du secteur au Grand-Duché, pour la création d’un parc de cinq éoliennes.

Gérée par la société «Wandpark Mëllerdall S.A.», ce projet doit, selon les informations du Luxemburger Wort, alimenter en électricité pas moins de 34.000 personnes. Et ce, via des turbines, dotées d’un rotor de 140 mètres de diamètre. Selon Paul Zeimet, directeur de Soler, société détenue à part égale entre la société électrique de l’Our (SEO) et Enovos, ce futur parc «n’aboutira pas à une accumulation d’éoliennes au même endroit, mais plutôt à des implantations isolées». Aucun détail sur les lieux précis d’implantation n’a été donné, à l’heure actuelle.  

Importations depuis l'Estonie et la Lituanie

Avec 9,2% d’énergies renouvelables utilisés dans son mix énergétique, selon les dernières données de l’institut luxembourgeois de régulation (ILR), le Luxembourg reste à la traine au niveau européen. Loin derrière la Suède (54,5%), la Finlande (41%) ou la Lettonie (39%). Et pour atteindre son objectif de production de 11% d’énergies vertes d’ici 2020, le Grand-Duché multiplie les approches.  

Si Soler avait annoncé, début 2018, la mise en service d’une quarantaine d’éoliennes à travers le pays d’ici l’année prochaine, le pays compte également sur le développement de l’énergie photovoltaïque via l’implantation de panneaux sur bon nombre de bâtiments officiels, mais aussi sur un coup de pouce venu de l’extérieur. En l’occurrence l’importation de 2% d’énergie renouvelable en provenance de Lituanie et d’Estonie. Un volume qui doit permettre au Grand-Duché de respecter ses engagements européens. 


Sur le même sujet

Parc éolien: 1-0 pour Ottange contre Rumelange
Un parc éolien devait voir le jour près de Rumelange. Il n'a finalement pas été construit. Aujourd'hui, huit éoliennes se dressent en face, sur les hauteurs d'Ottange, côté français. Pourquoi n'y en a-t-il pas côté luxembourgeois?
Sueden , Ottange/Frankreich , Nachbargemeinde von Rumelange , Bau von Windrädern in Ottange Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Energie: comment le Luxembourg a acheté sa paix
Le Luxembourg a signé en fin d'année deux contrats pour acheter "des statistiques d'énergie renouvelable". De quoi garantir que le pays atteindra ses objectifs. Un modèle qui intéresse les retardataires.
Neuf éoliennes pourraient pousser dans le Sud
Le panorama du Sud du Luxembourg pourrait bientôt laisser de grandes éoliennes prendre la place des hauts-fourneaux. Si toutefois les plans de Sudwand SA devenaient réalité. Ils prévoient l'érection de neuf éoliennes dans cinq communes.
Un des sept parcs éoliens gérés par Soler se trouve à Heinerscheid.
Energies renouvelables: «Nous atteindrons nos objectifs nationaux d'ici 2020»
«Nous atteindrons asurément nos objectifs nationaux d'énergies renouvelables d'ici 2020», a annoncé mercredi Etienne Schneider, fort de trois nouveaux projets présentés au ministère de l'Economie. Les trois projets portés par Soler, Kronospan et LuxEnergie représentent 131 millions d'euros d'investissement et 22% de l'objectif sur le territoire national.
Etienne Schneider: «Avec l'investissement de 131 millions d'euros porté par ces trois entreprises, on pourra réduire les émissions de CO2 de 140.000 tonnes en un an».