Changer d'édition

Le monde de l'économie se prononce pour le «oui»
Luxembourg 03.06.2015 Cet article est archivé
Droit de vote des étrangers au Référendum

Le monde de l'économie se prononce pour le «oui»

Droit de vote des étrangers au Référendum

Le monde de l'économie se prononce pour le «oui»

Teddy Jaans
Luxembourg 03.06.2015 Cet article est archivé
Droit de vote des étrangers au Référendum

Le monde de l'économie se prononce pour le «oui»

50 personnalités du monde économique luxembourgeois se déclarent favorables ce mercredi dans la presse, au droit de vote des étrangers dans le cadre du référendum.

A l'images des acteurs de la scène culturelle luxembourgeoise, les patrons de grandes entreprises du pays ont communiqué leur avis à propos du référendum et plus particulièrement à propos de la question du droit de vote des étrangers.

A quelques jours du 7 juin, ces acteurs de l'économie luxembourgeoise déclarent être favorables à l'ouverture du droit de vote aux étrangers à condition qu'ils résident depuis dix ans dans le pays et qu'ils participent activement aux élections.

Le communiqué, rédigé en luxembourgeois et intitulé "Eng Chance fir Eist Land" ("Une chance pour notre pays") déclare: "Nous disons "Jo", comme de nombreux autres acteurs de la société, parce que nous sommes convaincus que cette élection est importante pour notre démocratie (...) et qu'elle ne représente aucun danger pour le Luxembourg".

50 personnalités, parmi lesquelles figurent Paul Helminger (Cargolux), Laurent Schonckert (Cactus) ou encore Michel Wurth (ArcelorMittal), ont signé cette campagne publiée ce mercredi dans la presse écrite.

Teddy Jaans




Sur le même sujet

Elle dit avoir appris à parler le français à Namur. Mariée à un Français qui a acquis la double nationalité, la députée Diane Adehm, estime que «la langue luxembourgeoise, c'est vraiment le moyen d'intégration des étrangers». Alors qu'elle n'avait jamais eu l'intention d'entrer en politique, cette battante affiche un parcours sans faute qui pourrait jouer en sa faveur en octobre. Mais que veut Diane?
22.1.WO fr / Hesperange /  ITV Diane Adehm , CSV / Frankophonie /  Foto:Guy Jallay
A quelques jours du scrutin
Dimanche, les Luxembourgeois vont aller aux urnes et répondre à trois questions dont une concerne le droit de vote des étrangers. Quelles sont les tendances et les positions des partis politiques? Voici le point sur le référendum du 7 juin.
La campagne officielle du référendum débute officiellement ce lundi. Le 7 juin, les Luxembourgeois – et uniquement les Luxembourgeois – sont appelés à se prononcer par oui ou par non sur trois questions précises.
23.2.2015 Luxembourg, Gasperich, Référendum, Ausländerwahlrecht ,Wahlen ,Politik  photo Anouk Antony
A un mois du jour J, le LCGB réaffirme qu'il est pour l'ouverture du droit de vote aux étrangers mais qu'il est contre la limitation des mandats de ministres à dix ans et contre le droit de vote à 16 ans. Le syndicat estime que les partis politiques auraient dû s'accorder sur les trois questions au lieu de passer par un référendum.
Le président du LCGB, Patrick Dury, avait annoncé la position du syndicat chrétien lors de son défilé du 1er mai à Bettembourg.
48% des résidents luxembourgeois sont pour l'attribution du droit de vote aux étrangers, tandis que 44% sont contre. Et la moitié des électeurs luxembourgeois interrogés ne trouvent pas correct que la question de la séparation de l'Eglise et de l'Etat soit éliminée du référendum. Voilà ce qui ressort du dernier sondage TNS-Ilres commandé par le Luxemburger Wort et RTL en vue du référendum du 7 juin 2015.