Changer d'édition

Le masque restera au fond du cartable au fondamental
Luxembourg 3 min. 31.08.2021
Rentrée scolaire

Le masque restera au fond du cartable au fondamental

Le ministre de l'Education a rencontré les représentants du fondamental lundi, ceux du secondaire mardi.
Rentrée scolaire

Le masque restera au fond du cartable au fondamental

Le ministre de l'Education a rencontré les représentants du fondamental lundi, ceux du secondaire mardi.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 31.08.2021
Rentrée scolaire

Le masque restera au fond du cartable au fondamental

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
C'est une des propositions que le ministre de l'Education a présentées aux partenaires du monde scolaire. Elle devra être validée par le conseil de gouvernement puis la Chambre.

Jeudi 2 septembre, Paulette Lenert (LSAP) et Claude Meisch (DP) rendront leur copie à 14h. Sujet du jour pour les ministres de la Santé et de l'Education : le dispositif sanitaire mis en place à la rentrée. Autant dire un exercice à haut risque. Il ne faut (surtout) pas se fâcher avec parents et enseignants et rassurer les élèves pour qu'ils entament l'année scolaire le plus confiants possible. Mais pas question d'aborder ce 15 septembre et les mois à venir comme si l'épidémie covid ne menaçait plus.


Le rythme semestriel reprendra à la rentrée
Le ministre de l'Education confirme que l'année scolaire à venir ne sera pas rythmée par trimestres. Un tempo encore trop stressant pour des élèves toujours sous la pression des aléas covid.

Une concession devrait toutefois être annoncée : la fin du port du masque pour les plus jeunes écoliers. Répondant là à une attente de plus en plus vive, pédagogues et autorités sanitaires semblent s'être mis d'accord pour que les 4-11 ans puissent désormais évoluer dans leur établissement à visage découvert.

Ce ''retour à une certaine normalité'' mettrait donc fin à un choix instauré en février dernier. Choix qui avait fait l'objet de plusieurs contestations de la part de certaines familles mais aussi d'enseignants. Cependant, d'après les premiers échos des réunions de concertation, si un cas d'infection (scénario 1) venait à être découvert dans une classe, les exigences relatives au masque s'appliqueraient à nouveau. 

Pour les test de dépistage, il semble acquis qu'ils resteront en usage avec la reprise des cours. C'était l'une des rares annonces déjà lancées avant les vacances. Seulement, là encore, forte de l'expérience acquise, l'école s'adapte. Pour les classes du fondamental (non éligibles à la vaccination car trop jeunes), deux tests seraient proposés. Les autotests seraient proposés dans le cadre scolaire, et non plus partagés entre école et domicile. 

Y aura-t-il recours aux habituels écouvillons naso-pharyngés ou place aux tests salivaires? La réponse sera bientôt apportée. Tout comme la durée de ce dépistage systématisé ayant pour but de repérer au plus tôt les cas covid+ pour les isoler du groupe et éviter les clusters. Procédé qui a donné satisfaction depuis mars dernier.


Girls (8-9) walking together through school corridor
Carton plein pour la Summerschool 2021
A compter du 30 août, plus de 7.200 élèves bénéficieront d'un échauffement scolaire avant la reprise des cours. Après une année d'enseignement perturbée par le covid et la pause estivale, il convient de consolider certains acquis.

En l'état actuel de la discussion, les ministères de la Santé et de l'Education repoussent -à nouveau- la suggestion des syndicats (SEW, Féduse ou SNE) d'équiper les salles de cours de purificateurs d'air. On en restera donc aux capteurs de CO2 dont la mise en service avait été lancée en janvier 2021. A charge pour ces appareils de signaler aux professeurs quand il convient d'aérer les pièces pour ne pas favoriser la course d'un variant Delta dont on connaît l'extrême vitesse de propagation dans les lieux clos. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Education nationale entend faire un emploi plus intensif des tests de dépistage rapide. Et c'est encore le modèle avec prélèvement nasal qui sera proposé pour ces premières semaines de cours.
ARCHIV - 19.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Köln: Eine Schülerin macht vor Unterrichtsbeginn in der Katharina Henoth-Gesamtschule einen Corona-Antigen-Schnelltest. Köln plant einen Modellversuch, bei dem nur noch positiv getestete Schüler in Quarantäne sollen.          (zu dpa «Modellversuch in Köln geplant: Quarantäne nur für infizierte Schüler») Foto: Marius Becker/dpa - ACHTUNG: Name auf Formular gepixelt +++ dpa-Bildfunk +++
Les dossiers thématiques accessibles, gratuitement, sur la plateforme schouldoheem.lu connaissent un succès inattendu. Le ministère de l'Education luxembourgeois a déjà enregistré plus de 36.000 visites sur le site.
La Féduse propose de contrôler le bon état de santé des professeurs, lycéens et autres personnels avant l'entrée dans les sites d'enseignement dans le secondaire. Le dispositif permettrait selon la fédération de «soulager» tout le monde.
A la suite des inondations, le ministère de l'Education doit porter ses efforts sur l’assèchement, le nettoyage et la remise en place de trois établissements. Les écoles du fondamental impactées étant, elles, à la charge des communes.
Lokales, Lycée Emile Metz, Autorisation für Fotos von Innen, Wasser, Regen, Hochwasser, Überschwemmung, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Pour la rentrée, Claude Meisch espère que la moitié des élèves seront vaccinés contre le covid. Un soulagement mais qui n'empêche pas le ministre de l'Education d'envisager bien des scénarios pour la prochaine année scolaire. Interview.