Changer d'édition

Le masque à l'école s'ancrera dans la loi
Luxembourg 2 min. 09.03.2021

Le masque à l'école s'ancrera dans la loi

Le nouveau projet de loi voué à prolonger les restriction sanitaires jusqu'au 2 avril prévoit la possibilité pour le ministre de l'Education nationale de déclencher des «mesures temporaires» valables uniquement dans certaines zones du pays.

Le masque à l'école s'ancrera dans la loi

Le nouveau projet de loi voué à prolonger les restriction sanitaires jusqu'au 2 avril prévoit la possibilité pour le ministre de l'Education nationale de déclencher des «mesures temporaires» valables uniquement dans certaines zones du pays.
Photo: Lex Kleren/archive
Luxembourg 2 min. 09.03.2021

Le masque à l'école s'ancrera dans la loi

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Bien qu'un consensus ait été trouvé autour du maintien des mesures sanitaires en vigueur jusqu'au 2 avril prochain, majorité et opposition divergent quant aux mesures prévues dans le milieu scolaire. En cause, la «flexibilité» exigée par Claude Meisch.

Annoncée vendredi dernier par Xavier Bettel (DP), la reconduite des restrictions sanitaires jusqu'au 2 avril prochain aura des conséquences notamment dans le secteur éducatif. Si le projet de loi innove en ancrant l'obligation du port du masque dans les établissements scolaires à partir du cycle 2 et les dispense de certaines restrictions en matière de rassemblement, il prévoit également la mise en place d'un cadre autorisant le déclenchement de «mesures temporaires» destinées à faire face à une «recrudescence locale ou globale» de la pandémie.


IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le covid face à «la stratégie des petits pas»
Au 2 avril, le Luxembourg pourrait connaître des assouplissements des restrictions sanitaires covid. Xavier Bettel s'y engage. Mais pas question d'un retour à la normalité en toute liberté. La prudence s'imposera encore.

Autrement dit, l'apparition de nouveaux clusters dans les écoles - comme à Schifflange avant les vacances de Carnaval - malgré l'application des différents scénarios prévus. Un nouveau dispositif comportant ce que Claude Meisch (DP), ministre de l'Education nationale, qualifie de «mesures sanitaires spécifiques» qui iront du passage à l’enseignement à distance à la suspension temporaire des activités des structures de garde. Objectif revendiqué: permettre la mise en place de dispositifs adaptés aux différents cas de figure rencontrés, applicables sur toute ou partie d'une région ou d'une commune atteinte par un rebond des infections.

Un besoin de «flexibilité» revendiqué par le ministre qui n'est pas du goût de l'opposition. «La version actuelle du texte est très généraliste et peut être interprétée comme un blanc-seing accordé au gouvernement pour la mise en place de telles mesures», estime Claude Wiseler (CSV). En clair, ce nouveau dispositif donnerait carte blanche au ministre de l'Education nationale pour le déclenchement de ces mesures spéciales «sans devoir s'expliquer auprès du Parlement». Une idée rejetée en bloc par les partis d'opposition, désireux d'avoir leur mot à dire sur la gestion de la crise sanitaire.


ILLUSTRATION - 05.03.2021, Sachsen, Dresden: Eine Frau hält in einer Apotheke eine Covid-19 Schnelltestkassette mit dem negativen Ergebnis in den Händen, im Hintergrund ist die App des sächsischen Startups "pass4all" auf einem Smartphone zu sehen. Die Ergebnisse werden erstmals in der dazugehörigen App hinterlegt. Das zum Patent angemeldete System "pass4all" wird seit dem 1. September 2020 deutschlandweit und branchenübergreifend zur Digitalen Kontaktnachvollziehung von Unternehmen eingesetzt, um die Gesundheitsämter im Falle einer Erkrankung schnell und effizient zu unterstützen. Foto: Robert Michael/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les tests rapides amenés à se multiplier
Le Luxembourg compte s'appuyer sur ces accessoires pour faciliter la vie quotidienne mais aussi poursuivre son effort de dépistage précoce des infections covid.

Si les échanges autour de ce texte se poursuivront en commission dans les jours à venir, le CSV annonce d'ores et déjà «attendre l'avis du Conseil d'Etat» pour se prononcer sur un éventuel vote favorable en plénière vendredi. «Nous attendons donc de lire la version définitive du texte avant de nous prononcer». A noter qu'avant l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, des autotests seront distribués dans plusieurs établissements scolaires avant une généralisation escomptée après Pâques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au 2 avril, le Luxembourg pourrait connaître des assouplissements des restrictions sanitaires covid. Xavier Bettel s'y engage. Mais pas question d'un retour à la normalité en toute liberté. La prudence s'imposera encore.
IPO,Pressebriefing Ministerrat Paulette Lenert & Xavier Bettel.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le ministère de l'Education a confirmé vouloir lancer une opération-pilote de dépistage du coronavirus par les scolaires eux-mêmes. Avant d'être déployée sur tout le pays, l'opération serait d'abord expérimentée.
First graders of the 39th Dresden primary school sit in their classroom for the first lesson following the coronavirus lockdown in Dresden, eastern Germany, on February 15, 2021, amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. - In the eastern federal state of Saxony, pre-schools and primary schools have started easing their restrictions implemented in order to curb the spread of the virus. (Photo by JENS SCHLUETER / AFP)