Changer d'édition

Le marché du neuf n'attire plus au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 10.01.2022 Cet article est archivé
Immobilier

Le marché du neuf n'attire plus au Luxembourg

Les prix des appartements en VEFA (Vente en Futur Etat d'Achèvement) ont baissé de 12% en un an.
Immobilier

Le marché du neuf n'attire plus au Luxembourg

Les prix des appartements en VEFA (Vente en Futur Etat d'Achèvement) ont baissé de 12% en un an.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 10.01.2022 Cet article est archivé
Immobilier

Le marché du neuf n'attire plus au Luxembourg

Les conditions d'achat actuelles des nouveaux appartements découragent de nombreux acquéreurs potentiels.

La conjoncture actuelle n'est pas vraiment favorable au marché du neuf au Luxembourg. Plusieurs facteurs viennent l'expliquer: hausse des prix des terrains, augmentation du prix de la construction, pénurie de matériaux qui retarde les chantiers,... Ces 12 derniers mois, l'immobilier neuf n'a plus vraiment la cote. 


IPO,Wohnungsbau-Pacte Logement.SNHBM.Sozialer Wohnungsbau.hier:Kirchberg,Réimerwee.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg veut se doter de logements abordables
En réformant sa loi, le Grand-Duché espère répondre à la crise du logement à laquelle il fait face depuis des années. Deux textes doivent ainsi accélérer la création d'habitations abordables.

Les dernières données de l'Observatoire de l'Habitat viennent d'ailleurs le confirmer.  Les ventes d'appartements en VEFA (Vente en Futur Etat d'Achèvement) ont baissé de 12% en l'espace d'un an. L'organisme pointe du doigt les prix des terrains, qui contribuent fortement à l'augmentation du prix de ces appartements, faisant chuter l'intérêt des potentiels acheteurs. Ceux-ci se tournent de plus en plus vers des logements plus anciens.

Une baisse qui ne semble pas se résorber

«De nos échanges avec les acteurs de la place, des acheteurs, des promoteurs mais également des banques, il y a une baisse d'intérêt pour le neuf qui, pour le moment, ne semble pas se résorber», confirme dans un communiqué Pierre Clément, PDG de l'agence immobilière Nexvia. «Il faut également considérer que lorsqu’un acte est signé, il vient concrétiser un contrat de réservation qui s’est parfois signé entre 6 et 12 mois avant l’acte. Il est probable que la prochaine publication trimestrielle ne fasse que confirmer cette baisse», poursuit-il.

Cela ne veut toutefois pas dire que l'intérêt pour l'immobilier en général faiblit. Mais trouver un bien reste compliqué, comme l'explique Romain Aubrée, chef des ventes chez Nexvia. «Un achat sur plan demande 24 mois ou plus d’attente avant la livraison. Ajoutez à cela des prix d’annonce élevés, une indexation possible du prix de la construction ainsi qu’un budget additionnel pour les finitions (dont la cuisine), vous obtenez des conditions qui repoussent beaucoup d’acheteurs.» 

Des changements moins avantageux

Les changements fiscaux introduits en janvier 2021 et les nouvelles dispositions légales expliquent aussi cette baisse d'intérêt pour le neuf. «Les conditions d'attribution de crédit de la CSSF ont particulièrement impacté les investisseurs, qui doivent à présent apporter 20% du prix du bien en plus des frais d'acquisition. L'amortissement fiscal pour les biens en VEFA, avantageux pour les investisseurs au Luxembourg, a également été réduit», explique l'agence Nexvia dans son communiqué.

Pour autant, ces changements ne sont pas forcément négatifs. Dans le passé, il était courant de voir des projets où plus de 60% des logements étaient achetés par des investisseurs.  «Le ticket d’entrée plus élevé et la baisse du rendement peuvent expliquer une perte d’appétit de certains». «Sur un plan positif, il n’est pas impossible que cela renforce les propriétaires occupants dans l’achat sur plan», conclut Pierre Clément.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à l'augmentation des prix de l'immobilier neuf, les candidats acquéreurs se tournent de plus en plus vers les appartements existants. Et n'hésitent plus à sortir de la capitale pour s'installer en périphérie.
Immobilier
Les inscriptions sont désormais closes pour la vente de 136 appartements à (très) bas coût proposés via le Fonds Kirchberg. Et pour la seconde fois, la liste d'attente des postulants relèvera d'un tirage au sort.
Illustration, Wohnungen, Wohnungssuche, Immo, Immobilien, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Liser et le Statec préparent de nouveaux "outils"
La hausse insolente, de 4,5% par an depuis 2009, du prix des appartements n'est pas une bulle immobilière, affirme le responsable de l'observation de l'habitat au LISER, Julien Licheron.
Les "outils" du LISER et du Statec permettront de se faire une meilleure idée du prix des appartements, terrains ou maisons avant d'acheter