Changer d'édition

Le "Luxemburger Wort" continue de séduire les lecteurs

Le "Luxemburger Wort" continue de séduire les lecteurs

Luxembourg 3 min. 12.09.2018

Le "Luxemburger Wort" continue de séduire les lecteurs

Le nombre d'utilisateurs des médias traditionnels est en baisse ou stagne - avec des chiffres encore considérables, comme le montrent les derniers chiffres du sondage TNS Ilres. De plus en plus de personnes s'informent sur Internet.

Les chiffres d'automne publiés par TNS ILRes sur l'utilisation des médias au Luxembourg confirment les tendances des mois et années précédents. De plus en plus de gens utilisent Internet pour s'informer. 78% des plus de 12 ans utilisent les offres en ligne, soit 408.700 lecteurs. D'autre part, le nombre d'utilisateurs des médias traditionnels tels que la télévision, la radio, les quotidiens et les magazines diminue ou stagne - avec une portée encore plus que considérable - et suit les tendances internationales.

La marque "Luxemburger Wort" défend sa forte position. Si l'on additionne les offres numériques et imprimées, le plus grand journal traditionnel luxembourgeois atteint désormais 258.500 lecteurs (soit une augmentation de 1.400 lecteurs) et donc plus des deux tiers des Luxembourgeois et plus de la moitié des habitants (51%). En particulier, la tendance aux éditions électroniques se poursuit, en particulier chez les jeunes lecteurs. L'étude Plurimedia confirme que l'e-paper du "Luxemburger Wort" compte à lui seul 20.500 lecteurs par jour, ce qui représente une augmentation significative.

Le "Luxemburger Wort" toujours en première place

Le "Luxemburger Wort" reste nettement en tête avec près de 160.300 lecteurs (ce qui correspond à une portée de 31,7%), suivi du "Tageblatt" qui passe à 43.100 lecteurs (8,5%), du "Quotidien" avec un nouveau recul à 23.500 lecteurs (4,7%), du "Journal" (7.400 lecteurs, 1,5%) et du "Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek" (2.400, 0,5%). Le journal gratuit "L'Essentiel" a également subi des pertes et compte maintenant 124.200 lecteurs (24,5 %).

Parmi les hebdomadaires, "Télécran" reste numéro un avec 76.900 lecteurs et une audience de 15,2 %. Avec son concept renouvelé, "Télécran" a réussi à augmenter de manière significative sa portée, en particulier auprès des groupes cibles les plus jeunes. Selon la présente étude, la "Revue" compte 53.600 lecteurs (10,6 %). L'hebdomadaire "Lëtzebuerger Land" compte 14.500 lecteurs, "Le Jeudi" (Editpress) 26.500 et "Woxx" 8.500. Paperjam porte le nombre de lecteurs de son magazine mensuel à 53.400 (10,5 %).

A la demande de Saint-Paul Luxembourg, les chiffres de l'hebdomadaire "Contacto" et de Radio Latina ne sont pas publiés car la méthodologie de l'enquête ne tient pas suffisamment compte des conditions spécifiques du marché lusophone.

La télévision et la radio s'en sortent bien

Selon l'étude Plurimedia, l'utilisation de la télévision et de la radio stagne ou diminue légèrement. Alors que RTL Radio Lëtzebuerg peut maintenir sa portée (178.300 auditeurs, soit 34 %), RTL Telé Lëtzebuerg compte 102.300 téléspectateurs (19,5 %). Le radiodiffuseur public "100,7" perd légèrement et atteint 28.700 auditeurs (5,5 %). Une exception sur le marché de la radio est "Eldoradio" de la famille RTL, qui augmente sa portée à 100.500 auditeurs (19,2 %).

L'utilisation d'Internet continue d'augmenter au Luxembourg, mais cela ne profite pas principalement aux services de médias luxembourgeois. Le site le plus visité reste le portail Internet de RTL avec 151.900 utilisateurs par jour (29%), devant "lessentiel.lu" avec 94.800 lecteurs (18,1%). "wort.lu", le site en ligne du "Luxemburger Wort" avec son offre de paiement étendue, atteint 89.000 lecteurs (17,1 %).

L'étude "TNS ILRes Plurimedia" a été commandée par les trois grands groupes d'édition Saint-Paul Luxembourg (éditeur du "Luxemburger Wort"), Editpress (Tageblatt) et IP Luxembourg/CLT-Ufa (RTL) en collaboration avec l'Etat. Les résultats sont publiés deux fois par an. Pour ce numéro, 4.104 personnes ont été interrogées, dont les trois quarts par téléphone et un quart via une plateforme en ligne. Le groupe d'enquête constitue un échantillon représentatif de la population sur douze ans.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet