Changer d'édition

Le Luxembourgeois fidèle à son fournisseur d'énergie
Luxembourg 3 min. 16.10.2019

Le Luxembourgeois fidèle à son fournisseur d'énergie

Le compteur intelligent permettra de mieux gérer les temps de distribution et donc de production d'énergie.

Le Luxembourgeois fidèle à son fournisseur d'énergie

Le compteur intelligent permettra de mieux gérer les temps de distribution et donc de production d'énergie.
Photo: LW
Luxembourg 3 min. 16.10.2019

Le Luxembourgeois fidèle à son fournisseur d'énergie

L'an dernier, seul un résident sur 1.000 a fait le choix de confier son alimentation électrique à un nouveau prestataire. Pourtant, à consommation égale, l'Institut luxembourgeois de régulation affirme que certains choix peuvent entraîner de belles réductions de facture.

(pj avec Marco Meng) Chaque année, l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) analyse le marché de l'électricité et du gaz. Et pour 2018, son rapport est formel: le prix de l'électricité pour les ménages privés a augmenté de 5% par rapport à 2017, tandis que le prix du gaz augmentait, lui, de 6%. Inversement pour les entreprises, elles ont payé 5% de plus pour le gaz et 6% de plus pour l'électricité en 2018.

Il est à noter que le facteur variable du prix de l'électricité et du gaz, qui dépend des fournisseurs, a récemment évolué défavorablement pour les entreprises luxembourgeoises. Ce facteur est ainsi plus élevé qu'en Belgique ou en Allemagne. La partie variable des coûts représente 45% du prix total de l'électricité et 70% du prix du gaz.


L'énergie éolienne représente 27% de la production d'énergie nationale.
Le vent produit toujours plus d'électricité
Si le Grand-Duché consomme toujours plus d'électricité, l'origine de cette énergie se fait de plus en plus verte. Cela tient notamment aux bonnes performances de la production éolienne. Aujourd'hui, le Luxembourg couvre 10,4 % de ses besoins en électricité via des énergies renouvelables.

Toutefois, en raison de la baisse des redevances et des taxes sur le réseau, le coût total de l'électricité pour les entreprises luxembourgeoises reste inférieur aux prix pratiqués dans les pays voisins. Néanmoins, comme le souligne l'ILR, cela vaut la peine de comparer les prix des différents fournisseurs pour les grandes structures comme les ménages.

D'ailleurs, afin d'aider les familles à faire les comparatifs entre opérateurs, l'Institut met à disposition un outil simple d'accès: calculix.lu. Mais visiblement, peu de résidents sont prêts à sauter le pas. La preuve, en 2018, seul un Luxembourgeois sur mille a profité d'une aubaine tarifaire pour changer de fournisseur d'électricité.

L'habitude est donc loin d'être familière aux ménages du Grand-Duché alors qu'au sein de l'UE, le taux de changement moyen approchait de plus de 7% l'an dernier.

Si le potentiel d'économie des ménages luxembourgeois est plutôt marginal par rapport à l'étranger, il représente tout de même «une centaine d'euros par an pour un ménage de quatre personnes», mentionne Luc Tapella, directeur de l'ILR. Mais les entreprises, elles, auraient tout intérêt à faire jouer cette concurrence entre fournisseurs. Pour certaines firmes, l'économie pourrait porter sur «une somme à deux chiffres en millions».


Les bornes Chargy affichent un retard à l'allumage
Déjà 90 communes sur 102 disposent d'au moins un point de recharge électrique pour véhicules. Mais la mise en place globale du réseau, elle, peine à atteindre l'objectif des 800 emplacements d'ici 2020. Le manque étant particulièrement frappant sur les P+R.

Selon les prévisions de l'Institut luxembourgeois de régulation, la consommation d'électricité dans le pays va augmenter. Une des raisons à ses yeux sera le développement de la mobilité électrique. Des investissements sont nécessaires pour assurer la stabilité du réseau à mesure que la demande augmente.

Pour éviter que l'infrastructure électrique ne soit surchargée lorsque tout le monde veut recharger sa voiture électrique le soir, des réseaux intelligents seront nécessaires à l'avenir. Pour l'instant, rien ne presse: les véhicules hybrides ou électriques ne représentant qu'1,8% des nouvelles immatriculations

Et pas d'inquiétude à avoir non plus sur le poids de cette consommation spécifique ou celle plus générale du pays sur une envolée des tarifs. La demande luxembourgeoise, à elle seule, n'a en effet pratiquement aucun impact sur le prix de l'électricité sur les bourses. 

De l'utilité des compteurs 

Par contre, le Grand-Duché devra adapter ses modes de consommation de l'énergie électrique. Pas forcément tout le temps et pour tout usage. Les compteurs intelligents de gaz et d'électricité, qui, selon la loi, atteindront bientôt un quota respectif de 90 et 95% des foyers, contribueront à cette juste adaptation. 

En effet, même encore insuffisantes, les données fournies par ces équipements permettent de connaître au mieux les habitudes des consommateurs, familles, entreprises ou services. Et de fait d'adapter les quantités d'énergies diffusées sur le réseau. 


Sur le même sujet

Le solaire gagne en surface et en hauteur
Enovos et Post Luxembourg ont inauguré un nouveau système photovoltaïque au centre de distribution de Bettembourg. De plus en plus d'entreprises franchissent le pas, et bientôt il leur sera possible de vendre leur énergie «fait maison».
Wi , Inauguration Installation Photovoltaique , centre de Tri Poste , Bettemburg , Sonnenenergie , Photovoltaik , eneuerbare energie , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le solaire offshore prêt à se jeter à l'eau
Si le ministre de l'Énergie n'envisage pas l'installation de panneaux solaires sur le lac de la Haute-Sûre, l'idée pourrait bien refaire surface en d'autres sites. Il faut cependant veiller à ne pas perturber les équilibres naturels, à l'ombre de ces structures.
Actuellement, 20% de la production d'électricité du pays est lié au solaire.
Le photovoltaïque en ligne de mire
Le Luxembourg renforce ses aides et incitations en faveur du solaire. Avec un objectif national de 23 % à 25% d’énergies renouvelables à atteindre en 2030 et de 100 % à long terme.