Changer d'édition

Le Luxembourg veut interdire certains animaux de compagnie
Luxembourg 24.05.2022
Une avancée au niveau de l'UE

Le Luxembourg veut interdire certains animaux de compagnie

L'Europe compte environ 100 millions d'animaux de compagnie qui ne sont ni des chiens ni des chats.
Une avancée au niveau de l'UE

Le Luxembourg veut interdire certains animaux de compagnie

L'Europe compte environ 100 millions d'animaux de compagnie qui ne sont ni des chiens ni des chats.
Photo: AFP
Luxembourg 24.05.2022
Une avancée au niveau de l'UE

Le Luxembourg veut interdire certains animaux de compagnie

Le Grand-Duché et trois autres pays ont présenté mardi une initiative visant à mieux protéger les animaux exotiques.

(DPA) - Les animaux sauvages comme les tigres ou les crocodiles pourraient ne plus être autorisés à être détenus comme animaux de compagnie, selon la volonté de plusieurs pays de l'UE. 


73 tortues exotiques envahissantes euthanasiées
Cette espèce de tortue menace la faune et la flore luxembourgeoises, ce qui a poussé les autorités à prendre des mesures concrètes.

Cette initiative est motivée par des inquiétudes concernant la protection des animaux, des espèces et de la santé, comme le montre un document émanant de Chypre, de la Lituanie, du Luxembourg et de Malte. Les pays ont présenté cette initiative ce mardi lors d'une réunion des ministres européens de l'Agriculture. Le gouvernement allemand a de son côté salué l'initiative. 

Concrètement, il est proposé d'introduire une liste dite «positive». Tout animal qui ne figurerait pas sur cette liste ne pourrait plus être élevé à titre privé dans l'UE. La proposition ne précise pas quels animaux devraient figurer sur cette liste. «Il est bien documenté que le commerce d'espèces exotiques constitue l'une des plus grandes menaces pour la biodiversité», affirment les quatre pays dans leur lettre. 


Buntzecken sind im Moseltal und der Minett-Region auf dem Vormarsch. Die kleinen Blutsauger übertragen gefährliche Krankheiten.
De nouvelles espèces de tiques gagnent du terrain
Des scientifiques constatent l'arrivée de tiques de couleur au Luxembourg. Elles sont surtout dangereuses pour les chiens, mais mordent également les humains.

De nombreux animaux sauvages détenus en captivité auraient évolué à l'état sauvage avant leur capture. Parmi les souffrances des animaux figurent le stress, l'ennui, la dépression et de graves problèmes comportementaux comme l'automutilation. Les quatre pays de l'UE renvoient en outre à une étude du programme des Nations unies pour l'environnement, selon laquelle de nombreux animaux sont morts lors de leur capture ou de leur transport. 

Les deux tiers des perroquets gris, par exemple, très appréciés parmi les éleveurs, meurent en captivité. De plus, le risque de transmission de maladies des animaux aux humains est bien réel. Rien qu'en Europe, on estime qu'il y a plus de 100 millions d'animaux domestiques qui ne sont ni des chiens ni des chats. Il s'agit notamment de petits mammifères, des oiseaux, des reptiles, des poissons ainsi que des amphibiens. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet