Changer d'édition

Le Luxembourg se dirige vers un ralentissement de l'emploi
Luxembourg 4 min. 20.07.2022
Selon le Statec

Le Luxembourg se dirige vers un ralentissement de l'emploi

Les travailleurs frontaliers ont fortement contribué à la croissance de l'emploi au second trimestre 2022, même s'il ne faut pas sous-évaluer la participation des résidents.
Selon le Statec

Le Luxembourg se dirige vers un ralentissement de l'emploi

Les travailleurs frontaliers ont fortement contribué à la croissance de l'emploi au second trimestre 2022, même s'il ne faut pas sous-évaluer la participation des résidents.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 20.07.2022
Selon le Statec

Le Luxembourg se dirige vers un ralentissement de l'emploi

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Alors que le marché de l'emploi avait jusqu'ici bien résisté aux conséquences de la guerre en Ukraine, le Statec prévoit un assombrissement de ses prévisions pour 2023, comprenant une accélération du chômage.

Depuis plusieurs mois, c'est la même musique: le nombre de demandeurs d'emploi baisse, tandis que celui de postes vacants connaît de nouveaux sommets. Une musique à laquelle il conviendrait de ne pas trop s'habituer, si l'on en croit les prévisions dévoilées ce mercredi 20 juillet par le Statec. L'institut national de statistiques note une bonne résistance du marché du travail au Luxembourg, mais craint qu'un ralentissement ne se fasse sentir à l'avenir.


Chômage en baisse et postes vacants toujours plus nombreux
L'Agence pour le développement de l'emploi vient de publier les chiffres-clés pour le mois de juin 2022. Tous les indicateurs du chômage sont en forte baisse. Le nombre de postes vacants dans le pays atteint un nouveau record.

Pour le moment, tout roule encore. Au second trimestre 2022, la croissance de l'emploi connait une augmentation de 3,5% sur un an, à laquelle les travailleurs frontaliers ont fortement contribué, même s'il ne faut pas sous-évaluer la participation des résidents. Une dynamique principalement portée par le secteur de l'Horeca, celui de la finance, mais également celui des services aux entreprises. L'emploi public, lui, ralentit sur les derniers mois, après avoir connu une augmentation en 2020 et 2021. 

Si le chômage tend ces dernières semaines à se stabiliser, c'est en raison de l'inscription de réfugiés ukrainiens à l'ADEM, souligne le Statec. A l'échelle européenne, le chômage continue de baisser, à un niveau moindre que celui connu par le Luxembourg.

2.000 recrutements de moins par mois

Le Grand-Duché n'a pas à rougir si l'on compare son taux d'emplois vacants (2,3%) à celui de la zone euro (3,1%). Pourtant, il continue à grimper, note le Statec, notamment sous l'impulsion des difficultés de recrutement liées à la reprise post-pandémique. «Entre mars 2020 et mai 2021, les recrutements avaient en effet fortement baissé de 2.000 recrutements de moins par mois par rapport au niveau pré-crise», note l'institut de statistiques. Les fins de contrats, de leur côté, restent stables.


Lokales,Mobilität,Auto,Zug,Tram,Bus,öffentlicher Transport.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le nombre de frontaliers augmente plus rapidement que celui des résidents
Le Statec a annoncé que l'emploi salarié était en progression de 0,9% au cours du premier trimestre de l'année 2022 et une augmentation de 3,8% sur un an.

Ainsi, les perspectives du marché de l'emploi ont beau rester bonnes, le Statec craint que cela ne dure plus bien longtemps. Et pour cause, le climat conjoncturel est dans une «phase de dégradation» selon les prévisions des organisations internationales. Si l'institut avait déjà prédit un ralentissement de l'emploi lors de sa dernière publication, il devient ainsi plus probable dans les mois à venir. Très concrètement, l'emploi pourrait ralentir «plus qu'actuellement anticipé» tandis que le chômage s'accélèrera davantage dès 2023.

Du côté de la croissance, les perspectives ne sont pas plus réjouissantes. En zone euro, elles ont évidemment été abaissées en raison des problématiques d'approvisionnement en gaz et des tendances inflationnistes. Alors que les prévisions de printemps de la Commission européenne donnaient 2,3% de croissance en 2023, ces dernières ont été abaissées à 1,4%.  

La hausse des prix de vente des logements est en train de se modérer au Grand-Duché.

Statec

Le rationnement du gaz devient «nettement plus probable» pour cet hiver, estime le Statec qui prédit comme conséquence directe un «net ralentissement de l'activité économique, en particulier dans l'industrie». En Europe, le prix du gaz s'envolait à nouveau à la fin du mois de juin, note le Statec, en raison de la réduction des approvisionnements assurés par la Russie. Incertitudes et pénuries planent ainsi sur l'Europe, tandis que le gazoduc Nord Stream 1 devrait rouvrir ses vannes ce jeudi 21 juillet, après dix jours de maintenance. Au Luxembourg en revanche, le prix du gaz s'est stabilisé en juin après avoir diminué en mai, grâce aux mesures déployées dans le cadre du paquet de solidarité.


Logement: le pire encore à venir?
A l’occasion de la sortie du 3e recueil estival de la Fondation Idea sur «La politique du logement: entre bons motifs et gros montants», retour sur quelques pistes de réflexions pertinentes.

Le ralentissement des prix de vente des logements, lui, se confirme, nous apprend le Statec. Après s'être envolés de 10,5% sur un an au Luxembourg lors du premier trimestre 2022, les prix connaissent un petit ralentissement. «La hausse est en train de se modérer au Grand-Duché, alors qu'elle continue à s'amplifier en zone euro où elle est également proche de +10% sur un an au premier trimestre.» 

Du côté des taux d'intérêt appliqués aux crédits immobiliers en revanche, la tendance à la hausse amorcée en début d'année se poursuit. Ainsi, ils étaient en moyenne de 2,1% en mai au Luxembourg, et de 1,8% en zone euro sur les contrats avec fixation des taux de 10 ans ou plus, contre 1,3 à 1,4% fin 2021. Alors que les taux fixes atteignent même les 3,5% en juillet au Grand-Duché selon AtHome, les taux variables restent, pour leur part, autour de 1,3%. «Ils vont augmenter dans les prochains mois avec le relèvement des taux directeurs», prévient le Statec.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La richesse du pays est de plus en plus inégalement répartie au sein de la population, selon le dernier Panorama social de la Chambre des salariés. Le Luxembourg figure parmi les plus mauvais élèves européens au niveau des inégalités sociales et économiques.