Changer d'édition

Le Luxembourg s'engage pour le Rhin
Luxembourg 2 min. 14.02.2020

Le Luxembourg s'engage pour le Rhin

Au total, dix barrages et écluses devront être aménagés de passes à poissons d'ici 20 ans.

Le Luxembourg s'engage pour le Rhin

Au total, dix barrages et écluses devront être aménagés de passes à poissons d'ici 20 ans.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 14.02.2020

Le Luxembourg s'engage pour le Rhin

Impliqué dans le programme «Rhin 2040», le Grand-Duché vient de donner son aval pour la réalisation de travaux sur la Moselle, un des principaux affluents du fleuve. De nouvelles passes à poissons et une amélioration de la qualité des rejets dans la rivière sont attendues.

(pj) Petit rappel géographique, sur les 560 km du cours de la Moselle, 39 coulent au Luxembourg. Les eaux de la rivière alimentant au final le débit du Rhin, à hauteur de Coblence. Logique donc que la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) ait été invitée à participer à Amsterdam à la 16e Conférence ministérielle sur le Rhin.

Les différents pays invités à cette rencontre ont tous pris des engagements afin d'agir positivement dans des domaines aussi variés que la biodiversité, la qualité des eaux, la prévention des inondations ou la maîtrise des étiages. Mais dans le nouveau plan «Rhin 2040» adopté, le Grand-Duché a tenu à apporter sa pierre sur deux points spécifiques : le rétablissement de la continuité piscicole et la restriction des apports en micro-polluants.

C'est ce type de passes pour poissons migrateurs qu'il faudra installer au Grand-Duché notamment.
C'est ce type de passes pour poissons migrateurs qu'il faudra installer au Grand-Duché notamment.
Photo : WSV

Ainsi, afin que les poissons migrateurs puissent circuler à nouveau entre la mer du Nord et les chutes de Schaffhouse en Suisse et recoloniser leurs habitats, le Luxembourg s'engage à créer des passes à poissons sur l'ensemble des barrages et écluses qui ponctuent le fil de la Moselle.

Ces dix sites avaient tous été équipés avec des passes dans les années 1960, mais ces installations «ne fonctionnent malheureusement plus», note le ministère de l'Environnement. Pour cette raison un programme de mise en conformité a été mis en place par le ministère des Transports. La première passe à poissons qui est fonctionnelle a déjà été mise en place à l'écluse de Coblence. «À Lehmen, Allemagne, des travaux préparatoires sont actuellement en cours.»

La chasse aux micro-polluants

La ministre a également validé l'objectif de réduction d'au moins 30% d'ici 2040 des apports de micro-polluants dans la Moselle. L'Etat devra plus particulièrement veiller aux rejets dans la rivière des micro-polluants issus d'agents de contraste radiographiques ou de produits phytosanitaires notamment. Il s'agira aussi de limiter les apports en lien avec les produits pharmaceutiques consommés dans le pays, action déjà prévue. Il s'agit là d'une mesure essentielle non seulement pour l'environnement national mais aussi pour les pays en aval qui emploient le Rhin comme source de production d'eau potable.  


Sur le même sujet

Les vagues de chaleur impactent directement Cattenom
La multiplication des épisodes de fortes températures estivales n'est pas sans conséquences pour le site lorrain. L'Autorité de sûreté nucléaire étudie donc l'impact de ces phénomènes, notamment sur l'eau de la Moselle, source de refroidissement et élément indispensable à la production d'électricité.
Sécheresse mais aussi coups de chaud plus fréquents entraînent de nouveaux impératifs pour la centrale.
En finir avec la pollution des cours d'eau
Quatre récentes pollutions de rivière ont mis en lumière la faiblesse des mesures préventives pour ce type de risque industriel. Les députés et la ministre de l'Environnement ont évoqué la question à la Chambre.
Carole Dieschbourg promet des contrôles renforcés en amont pour protéger la qualité des eaux de rivière.
Découvrez les zones inondables du pays
Le ministère de l'Environnement a dévoilé ce lundi les cartes version 2019 des lieux les plus exposés à la montée des eaux. Elles visent à réduire et gérer les risques pour la santé humaine, l'activité économique ou l'environnement. Elles sont soumises à consultation publique.
La vallée de l'Ernz ravagée par les intempéries