Changer d'édition

Le Luxembourg parmi les plus dépensiers pour ses pompiers
Luxembourg 4 min. 15.08.2022
Dans le top européen

Le Luxembourg parmi les plus dépensiers pour ses pompiers

L'été n'aura laissé que peu de répit aux pompiers au regard des feux de forêt qui se sont multipliés ces dernières semaines.
Dans le top européen

Le Luxembourg parmi les plus dépensiers pour ses pompiers

L'été n'aura laissé que peu de répit aux pompiers au regard des feux de forêt qui se sont multipliés ces dernières semaines.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 15.08.2022
Dans le top européen

Le Luxembourg parmi les plus dépensiers pour ses pompiers

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Le Luxembourg est aussi légèrement au-dessus de la moyenne européenne concernant le nombre de pompiers professionnels employés.

Que ce soit au Portugal, en France, en Espagne ou encore en Italie, l'été n'aura laissé que peu de répit aux pompiers au regard des feux de forêt qui se sont multipliés ces dernières semaines en raison d'une période de sécheresse qui s'accentue jour après jour. Si le Luxembourg est jusqu'ici relativement épargné, le CGDIS craignait récemment une recrudescence des feux de végétation et lançait un appel à la vigilance et la responsabilité de la population afin d'éviter des départs d'incendies accidentels.  


CORRECTION / French firefighters spray water to put out lingering hot spots left by a wildfire near Belin-Beliet, southwestern France, on August 13, 2022. (Photo by Thibaud MORITZ / AFP) / �The erroneous mention appearing in the metadata of this photo by Thibaud MORITZ has been modified in AFP systems in the following manner: [Belin-Beliet] instead of [Belin-Belitet]. Please immediately remove the erroneous mention[s] from all your online services and delete it  from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.�
Feux de forêt: un record de surfaces brûlées en Europe
Alors que la haute saison des feux n'est pas encore terminée, le bilan provisoire des incendies s'alourdit dans l'Union européenne avec déjà plus de de 660.000 hectares brûlés depuis janvier, établissant un record à ce stade de l'année.

En première ligne face à ces catastrophes naturelles, les hommes du feu d'Europe ont souvent fort à faire. Mais disposent-ils du budget suffisant pour mener à bien leurs missions? Une récente étude d'Eurostat permet d'apporter quelques éléments de réponse. En 2020, les gouvernements de l'UE ont dépensé ensemble 32,9 milliards d'euros pour la protection contre les incendies. Cela correspond à une augmentation de 6,4% par rapport à 2019.

Dans le top européen des dépenses totales

Toutefois, la part des dépenses publiques consacrées à la protection contre les incendies par rapport aux dépenses totales varie selon les États membres. En 2020, le Danemark a déclaré la part la plus faible de dépenses totales des administrations publiques avec 0,1%, suivi de l'Islande avec 0,2%. En revanche, la Roumanie avait la part la plus élevée de dépenses avec 0,8%. 

De son côté, le Luxembourg se situe dans le top européen en termes de dépenses totales pour lutter contre les incendies. Avec 0,6%, il se trouve au même niveau que la Bulgarie, la République tchèque, l'Allemagne, l'Estonie, la Grèce et la Lituanie. Le CGDIS semble donc prêt à faire face aux défis futurs. L'objectif principal, c'est que d'ici à 2025, les services de secours soient capables d'intervenir sur place en 15 minutes maximum. Actuellement, le budget annuel du CGDIS s'élève à environ 150 millions d'euros par an.

Mais le budget seul ne suffit pas si les effectifs manquent... Les hommes du feu européens sont-ils suffisamment armés en termes de personnel? Concrètement, en 2021, l'Europe comptait environ 365.000 pompiers professionnels, ce qui représente 0,2% de l'emploi total de l'UE. L'Estonie, Chypre, la Roumanie et la Slovaquie enregistrent la plus forte proportion de pompiers dans leurs effectifs respectifs avec 0,4% de l'emploi total.

Des centaines de pompiers recherchés

De son côté, le Luxembourg est légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec un nombre de pompiers représentant 0,2% de l'emploi total au Grand-Duché. Rappelons qu'en 2020, le CGDIS comptait dans ses rangs 583 pompiers professionnels ainsi que 3.862 pompiers volontaires. Des données amenées à évoluer puisque le corps grand-ducal aura besoin de 265 pompiers professionnels supplémentaires d'ici à 2025. Quoi qu'il en soit, en termes de personnel, le Luxembourg fait mieux que des pays comme la France, l'Allemagne ou encore l'Italie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cinq pompiers de Mondorf-les-Bains ont suivi une formation continue sur les feux de forêt au Portugal. Un incendie récemment éteint leur a permis de voir les choses au plus près.
Sie haben in Portugal viel über Waldbrände gelernt: Die Bad Mondorfer Feuerwehrleute Guilherme Vilar, Jaap van Asten, Serge Altenhoven und Gerry Schmit (von links) sowie Philippe Bintner (nicht im Bild).