Changer d'édition

Le Luxembourg ne produira plus que du bio en 2050
Luxembourg 2 min. 03.07.2019 Cet article est archivé

Le Luxembourg ne produira plus que du bio en 2050

Les partisans de l'agriculture biologique mettent en avant l'importance de veiller à de meilleures conditions pour l'élevage du bétail.

Le Luxembourg ne produira plus que du bio en 2050

Les partisans de l'agriculture biologique mettent en avant l'importance de veiller à de meilleures conditions pour l'élevage du bétail.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 03.07.2019 Cet article est archivé

Le Luxembourg ne produira plus que du bio en 2050

Que l'agriculture biologique doit être davantage développée au Luxembourg fait consensus au sein du parlement. Reste à savoir à quelle vitesse, d'autant que le gouvernement ambitionne une production 100% à l'horizon 2050.

(MF avec Marc Hoscheid) – Le visage de la production agricole luxembourgeoise doit foncièrement changer dans les années à venir et faire la part belle à une agriculture biologique plus respectueuse de la nature. L'objectif ambitieux visé par le gouvernement DP-déi gréng-LSAP est d'atteindre «au moins 20% des surfaces agraires exploitées en agriculture biologique à l'horizon 2025», comme le prévoit l'accord de coalition 2019-2023.


Les priorités du gouvernement pour les cinq ans à venir
«Les cinq ans à venir et le travail de cette coalition seront marqués par un engagement intensif pour l'avenir de notre pays», résume Xavier Bettel. Assurant que des finances saines permettront de réaliser «l'ambitieux programme gouvernemental», le Premier ministre en a exposé les priorités devant le parlement.

Le document de référence prévoit que des «premières adaptations nécessaires seront effectuées en 2019». Lors du débat d'orientation portant sur l'agriculture biologique à la Chambre mercredi - elle avait dû être évacuée la veille - le ministre de l'Agriculture Romain Schneider (LSAP) a annoncé que le «plan d’action biologique » devrait être finalisé pour le 23 septembre 2019 au plus tard.

Ce plan prévoira aussi les moyens financiers à la hauteur des ambitions et soutiendra des projets pilotes. Au cours des derniers mois, de nombreuses discussions ont déjà eu lieu entre le  groupe de pilotage et les acteurs concernés et un dernier échange d'idées doit avoir lieu le 11 juillet.

100% de bio vers 2050

L'objectif est ambitieux. L'agriculture bio ne pèse à l'heure actuelle que 4% de toutes les surfaces cultivées. Le nouveau plan d'action biologique visera un objectif à long terme: 100% de bio à l'horizon 2050.


La Chambre évacuée pour une alerte incendie
Mardi soir, vers 18h, la séance du Parlement a été brusquement interrompue. La faute au déclenchement d'une alarme incendie. Députés et membres du public ont dû quitter les lieux.

Vu que nombre de produits biologiques sont déjà importés, le Luxembourg a le potentiel d'une agriculture entièrement biologique, a estimé devant François Benoy (Déi Gréng) mercredi dans l'hémicycle. Selon une étude qu'il cite, la moitié des agriculteurs ne peuvent même pas imaginer passer à l'agriculture biologique pour le moment.

Fruits et légumes ou viande bovine ?

Mais ce changement s'impose pour préserver notre environnement, car l'agriculture conventionnelle a un effet néfaste sur la biodiversité du pays. Le député vert préconise également une diversification de l'agriculture en faveur d'une plus grande culture maraîchère et fruitière. Alors qu'aujourd'hui la viande et le lait sont les principales cultures.

La chef de file du CSV au parlement, Martine Hansen est aussi favorable à plus d'agriculture biologique mais ne considère pas que les objectifs fixés par le gouvernement soient réalistes. Elle regrette que l'agriculture biologique et conventionnelle soient toujours renvoyées dos à dos et fait remarquer que le maraîchage comme la culture fruitière sont très gourmandes en eau alors même que des périodes de sécheresse sont de plus en plus fréquentes. Elle juge que le secteur de la viande bovine a le plus de potentiel.


Sur le même sujet

La petite graine bio tarde à germer
Si le Luxembourg entend consacrer 20% de ses parcelles à l'agriculture biologique d'ici 2025, et jusqu'à 100% à l'horizon 2050, le chemin à parcourir pour atteindre ces objectifs reste encore long.
Kuh, Kühe, Vache, Rend, Landwirtschaft, Agriculture, Foto Lex Kleren
Cinq millions d’euros pour soutenir l'agriculture
Romain Schneider a présenté ce mardi son plan de relance pour le secteur. La pandémie du covid-19 n'a épargné personne et certaines filières souffrent de la crise. Le paquet de mesures pour le secteur agricole fait la part belle au local et au bio.
De la paille est chargée sur un tracteur le 27 juillet 2011 à Bray-sur-Seine, en Seine-et-Marne où une caravane de 60 tracteurs se ravitaille. Les agriculteurs de l'Ain vont y trouver, après un périple de plus de 300 kilomètres, 1.000 tonnes de paille à rapporter dans leurs élevages affectés par la sécheresse en mai dernier, dans le cadre d'un "convoi de solidarité". AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
De nouvelles aides en faveur de l'agriculture bio
Comme le prévoit l'accord de coalition, l'objectif du Luxembourg est d'atteindre au moins 20% des surfaces agraires exploitées sans pesticide à l'horizon 2025. Pour résorber son retard et réaliser son objectif, le gouvernement a décidé d'accorder un nouveau coup de pouce aux producteurs.
Bio-Gemüse,Foto:Gerry Huberty
Cultiver sans pesticide mérite un coup de pouce
L'État aide les agriculteurs dépendant des pesticides à adopter des pratiques plus saines, mais le Mouvement Écologique aimerait bien que le Ministère apporte aussi plus de subsides aux exploitants déjà convertis.
Foire agricole: faites place aux équidés et aux bovins
La Foire agricole fait son grand retour à Ettelbruck pour l'édition 2018. Du 29 juin au 1er juillet, des concours, des ateliers ou encore des défilés sont organisés pour faire découvrir le monde agricole aux petits et aux grands.
Les Ardennais, grandes stars de la Foire agricole.