Changer d'édition

Le Luxembourg ne compte que 16 femmes bourgmestres
Luxembourg 20.10.2022
Égalité

Le Luxembourg ne compte que 16 femmes bourgmestres

Lydie Polfer, bourgmestre de la capitale luxembourgeoise.
Égalité

Le Luxembourg ne compte que 16 femmes bourgmestres

Lydie Polfer, bourgmestre de la capitale luxembourgeoise.
Photo: Chris Karaba / LW-Archives
Luxembourg 20.10.2022
Égalité

Le Luxembourg ne compte que 16 femmes bourgmestres

Diana ALVES
Diana ALVES
Il existe des secteurs où le déséquilibre entre les sexes persiste et la politique locale en fait partie.

Sur la centaine de communes que compte le Luxembourg, seules 16 sont dirigées par des femmes. Le Luxembourg a fait des progrès à cet égard, mais le nombre est encore insuffisant, selon la ministre de l'égalité des genres, Taina Bofferding (LSAP). 


WI , Mega-Liser Signature , Taina Bofferding et Aline Muller . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Les femmes peuvent jouer un rôle clé»
La ministre Taina Bofferding et Aline Muller, la directrice générale du Liser, ont signé une nouvelle coopération pour analyser les conséquences de la hausse des prix et des habitudes de consommation du point de vue du genre.

Dans un communiqué de presse, la ministre souligne que «ces dix dernières années, le Luxembourg a été l'État membre de l'Union européenne qui a le plus progressé en matière d'égalité des sexes». Cependant, il existe des secteurs où un déséquilibre persiste, et la politique locale en fait partie. 

Selon les données, les femmes ne représentent que 16% du nombre total de bourgmestres et 17% du nombre de conseillers municipaux. Pour faire évoluer les chiffres lors des prochaines élections communales en 2023, la ministre a lancé un programme de mobilisation qui comprend des conseils aux partis en matière de recrutement, des témoignages de femmes occupant actuellement des postes à responsabilité dans les collectivités locales pour encourager d'autres femmes à s'engager en politique et des journées portes ouvertes dans les communes. 


Pour les «mompreneurs», la clef réside dans l'organisation.
Être jeune maman et frontalière, un pari impossible?
L'institut de recherche luxembourgeois s'est penché sur les conséquences de la naissance d'un enfant sur les déplacements domicile-travail et l'écart entre les genres en matière d'emploi.

Dans le cadre de ce programme, le ministère de Taina Bofferding a déjà signé des accords de partenariat avec les communes de Pétange, Boulaide, Grevenmacher, Niederanven et Roeser. Par exemple, des campagnes de sensibilisation dans les écoles et les maisons-relais et des expositions sur les droits des femmes et l'égalité sont prévues.

Cet article a été publié pour la première fois sur Contacto

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Surreprésentées dans les professions de première ligne, sursollicitées à la maison pour les tâches ménagères ou la garde des enfants, les femmes ont été davantage impactées socialement que les hommes par la pandémie.