Changer d'édition

«Le Luxembourg n'est pas responsable de Steve Duarte»
Luxembourg 28.06.2019

«Le Luxembourg n'est pas responsable de Steve Duarte»

Steve Duarte a déclaré dans une interview à une chaîne de télévision kurde qu'il souhaitait rentrer au Luxembourg.

«Le Luxembourg n'est pas responsable de Steve Duarte»

Steve Duarte a déclaré dans une interview à une chaîne de télévision kurde qu'il souhaitait rentrer au Luxembourg.
Photo: Screenshot Rûdaw TV
Luxembourg 28.06.2019

«Le Luxembourg n'est pas responsable de Steve Duarte»

Steve REMESCH
Steve REMESCH
Dans le cadre d'un éventuel retour du terroriste de Daech en Europe, le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn assure «comprendre les préoccupations des Luxembourgeois».

Traduction Sophie Wiessler

«Steve Duarte est d'abord un citoyen portugais, il ne relève pas de la juridiction politique luxembourgeoise», a confirmé vendredi le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), dans un entretien avec le Luxembourg Wort.


«Je pense retourner au Luxembourg»
Steve Duarte, le djihadiste luxembourgeois de Meispelt, qui a rejoint la milice terroriste Etat Islamique en Syrie en 2014 et est actuellement en captivité dans un camp kurde, a donné une interview télévisée.

Cette mise au point a lieu au lendemain de la diffusion d'une interview publiée sur une chaîne de télévision kurde, dans laquelle Steve Duarte, un adepte de Daech en captivité kurde depuis mars, a exprimé son désir de retourner au Luxembourg.

Séparation des pouvoirs

Le jeune homme de 32 ans avait passé sa jeunesse au Grand-Duché, vivait à Meispelt et avait quitté le Luxembourg pour la Syrie en 2014, pour rejoindre le groupe terroriste «État islamique».


La nouvelle a secoué le petit village où les habitants pensent d'abord à préserver la famille "très discrète".
Meispelt abasourdi protège la famille Duarte
Cinq jours après les révélations sur l'engagement de Steve Duarte -alias Abu Muhadjir Al Andalousi- au service de l'Etat islamique, le village de Meispelt qui a vu grandir Steve, préfère garder l'image «d'un garçon très gentil». Comme le bourgmestre, Aloyse Paulus, les villageois aimeraient d'abord préserver sa famille.

«De toute façon, le ministère des Affaires étrangères n'est pas responsable», appuie Jean Asselborn. Steve Duarte relève en effet de la compétence exclusive du pouvoir judiciaire.

Mandat international

«Il n'est pas non plus approprié que le gouvernement ou le ministère des Affaires étrangères se prononce sur cette affaire», souligne l'homme de 70 ans. «Après tout, il y a une séparation stricte des pouvoirs. Le pouvoir judiciaire doit pouvoir décider indépendamment de la politique».

La justice luxembourgeoise a émis un mandat d'arrêt international contre Steve Duarte. Le Ministère des affaires étrangères a transmis cette demande aux autorités auxquelles elle était adressée. C'est la seule tâche du ministère et, au-delà, il n'a aucun autre rôle à jouer.

Pas de relations avec les autorités kurdes

Jean Asselborn souligne également que le Luxembourg n'entretient actuellement aucune relation diplomatique avec les autorités kurdes.


Le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte en captivité
Le sixième Luxembourgeois ayant rejoint les rangs de l'EI serait emprisonné dans un camp de prisonniers en Syrie, cinq ans après avoir quitté le Grand-Duché.

«Je comprends les préoccupations du peuple luxembourgeois», conclut-il, ajoutant : «Personnellement, je préférerais aussi qu'une telle personne ne réapparaisse pas soudainement dans le pays».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Je pense retourner au Luxembourg»
Steve Duarte, le djihadiste luxembourgeois de Meispelt, qui a rejoint la milice terroriste Etat Islamique en Syrie en 2014 et est actuellement en captivité dans un camp kurde, a donné une interview télévisée.
Meispelt abasourdi protège la famille Duarte
Cinq jours après les révélations sur l'engagement de Steve Duarte -alias Abu Muhadjir Al Andalousi- au service de l'Etat islamique, le village de Meispelt qui a vu grandir Steve, préfère garder l'image «d'un garçon très gentil». Comme le bourgmestre, Aloyse Paulus, les villageois aimeraient d'abord préserver sa famille.
La nouvelle a secoué le petit village où les habitants pensent d'abord à préserver la famille "très discrète".