Changer d'édition

Le Luxembourg n'envisage pas d'imposer la vaccination
Dans l'immédiat, «le Ministère de la Santé ne prévoit pas de rendre obligatoire certaines vaccinations chez les enfants», a écrit Lydia Mutsch.

Le Luxembourg n'envisage pas d'imposer la vaccination

Photo: Shutterstock
Dans l'immédiat, «le Ministère de la Santé ne prévoit pas de rendre obligatoire certaines vaccinations chez les enfants», a écrit Lydia Mutsch.
Luxembourg 2 min. 04.09.2018

Le Luxembourg n'envisage pas d'imposer la vaccination

Selon la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, le taux de vaccination au Luxembourg, notamment contre la rougeole, est «satisfaisant». Dans ce contexte, le ministère n'envisage pas d'imposer la vaccination, comme cela est le cas chez certains voisins européens comme la France.

(JV) - Une épidémie de rougeole touche la France depuis 2017 et la Lorraine, voisine du Luxembourg, n'est pas épargnée, bien qu'elle ne fasse pas partie des régions les plus touchées. Selon France 3 Grand-Est, 519 cas ont été recensés en France en 2017, soit six fois plus que l'année précédente. 60 d'entre eux proviennent de la Lorraine, majoritairement de la Moselle. 

Si le virus a tué une jeune femme en Nouvelle-Aquitaine en février 2018, il n'y a cependant pas lieu de s'inquiéter en ce qui concerne le Grand-Duché où la maladie, selon l'OMS, est déjà éradiquée

Plus de 80% des très jeunes enfants vaccinés contre la rougeole

La ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a annoncé dans une réponse à une question parlementaire que pour l'heure, en 2017 et 2018, seuls quatre cas de rougeole avaient été détectés et avaient tous, sans exception, été importés depuis d'autres pays à l'occasion de voyages à l'étranger: en Australie, Grèce, Thaïlande et Italie. 


Les demandeurs de protection internationale nés après 1980 sont systématiquement vaccinés à leur arrivée dans le pays.
D'après l'Organisation mondiale de la Santé : Le Luxembourg a éliminé la rougeole
De récents décès en Roumanie ont relancé les questions autour de la rougeole. Avec une couverture de vaccination atteignant les 99%, le Luxembourg est officiellement reconnu par l'OMS comme un pays ayant éliminé cette maladie.

En 2012, selon la dernière étude sur la couverture vaccinale menée par la Direction de la santé, 83,3% des enfants luxembourgeois âgés de 25 à 30 mois étaient vaccinés au RROV (vaccin Rougeole, Rubéole, Oreillons, Varicelle) de façon complète; autrement dit, après deux injections. 

Un taux bien supérieur à celui de la Françe, qui à l'époque était de 60%, bien que demeurant inférieur à un taux optimal. En revanche, selon cette même étude, 99% des enfants avaient reçu au moins la première dose en 2012.

En 2012, 83,3% des enfants âgés de 25 à 30 mois étaient vaccinés contre la rougeole de façon complète.
En 2012, 83,3% des enfants âgés de 25 à 30 mois étaient vaccinés contre la rougeole de façon complète.
Source: ministère de la Santé

En conséquence, «le Ministère de la Santé ne prévoit actuellement pas de rendre obligatoire certaines vaccinations chez les enfants», poursuit la ministre, comparant la situation luxembourgeoise à celle de la France et de l'Italie. 

Mieux vaut prévenir que guérir

Le taux de vaccination au Grand-Duché est estimé satisfaisant -à propos de toutes les maladies, non de la rougeole seule-, et le ministère a l'intention de privilégier «l'information des parents et leur motivation pour la protection de la santé de leurs enfants» avant de recourir à des mesures plus drastiques, comme l'obligation de la vaccination. 


Au Luxembourg, en moyenne, «un ou deux cas de rougeole par an» à peine -«trois si c'est grave»- sont signalés à l'Inspection sanitaire.
La rougeole sévit en Moselle et en Wallonie: Aucun cas au Luxembourg qui vaccine aussi les réfugiés
Depuis le début de l'année, la rougeole inquiète sérieusement les services de santé en Moselle et en Wallonie qui insistent sur l'importance de la vaccination. Au Luxembourg, «aucun cas n'a été signalé», assure le chef de la Division de l'Inspection sanitaire qui «vaccine systématiquement les demandeurs de protection internationale nés après 1980».

En plus de vouloir privilégier l'information à la contrainte, le gouvernement craint également qu'une obligation de la vaccination n'amplifie «davantage les mouvements de résistance aux vaccins, comme c'est le cas déjà maintenant en France, voire précipite les opposants à la vaccination dans l'illégalité (p.ex. faux certificats de contre-indications ou même de vaccinations), créant un faux sentiment de sécurité, alors que le taux optimal de vaccination ne serait de fait pas atteint dans la population». 

La perspective de l'obligation n'est toutefois pas définitivement rangée au placard: le ministère, qui se dit inquiet des agissements de certaines associations anti-vaccins, est «prêt à revoir [sa] position si l'étude de couverture vaccinale devait montrer des résultats clairement insatisfaisants». 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cinq cas de rougeole au Luxembourg
Un foyer épidémique de rougeole a été identifié dans le pays, selon un communiqué du ministère de la Santé qui invite la population à contrôler son statut vaccinal.
Epidémie de rougeole: Une femme de 32 ans meurt à Poitiers
Une jeune femme est morte à Poitiers, victime de l'épidémie de rougeole qui sévit en Nouvelle-Aquitaine, un drame qui illustre pour les autorités sanitaires les dangers d'un taux de vaccination insuffisant contre cette maladie très contagieuse pour laquelle n'existe aucun traitement.
L'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine recense à ce jour 269 cas confirmés, dont un quart (66) a nécessité une hospitalisation.
Santé-Médecine: Penser à vérifier ses vaccins
La «Semaine européenne de la vaccination» se déroule dès ce lundi 20 avril et dure jusqu'au vendredi 25 avril. Elle a pour objectif de rappeler l’importance des vaccinations pour se protéger contre des maladies infectieuses graves.