Changer d'édition

Le Luxembourg se montre très généreux avec l'Ukraine
Luxembourg 4 min. 13.05.2022
Aide internationale

Le Luxembourg se montre très généreux avec l'Ukraine

Le montant financier alloué à l'aide ukrainienne pour l'effort de guerre varie fortement en fonction des différents pays du monde.
Aide internationale

Le Luxembourg se montre très généreux avec l'Ukraine

Le montant financier alloué à l'aide ukrainienne pour l'effort de guerre varie fortement en fonction des différents pays du monde.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 13.05.2022
Aide internationale

Le Luxembourg se montre très généreux avec l'Ukraine

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Une étude a comparé les montants financiers versés par les différents pays du monde pour venir en aide à l'Ukraine. Comparativement au PIB, le Grand-Duché se classe dans le top 5 mondial.

La guerre continue de faire rage en Ukraine. Cette dernière est malheureusement loin d'être finie, puisqu'au-delà du conflit qui ne cesse de faire de trop nombreuses victimes, c'est tout un pays qu'il faudra reconstruire une fois que tout cela sera derrière nous. De son côté, le reste du monde s'affaire à fournir tout soutien possible: aide humanitaire, matérielle mais également financière. En ce qui concerne cette dernière aide, le montant alloué à l'Ukraine varie fortement en fonction des différents pays du monde.


This photograph taken on May 10, 2022, shows a Ukranian Army's truck-mounted multiple rocket launcher moving near Lysychansk, eastern Ukraine, amid the Russian invasion of Ukraine. (Photo by Yasuyoshi CHIBA / AFP)
L'UE face au défi d'une armée commune
La guerre en Ukraine a fait ressurgir la question de la défense commune. Un secteur dans lequel l'UE a incontestablement pris un sérieux retard.

C'est dans ce contexte que l'institut allemand Kiel, qui s'intéresse à l'économie mondiale dans son ensemble, a rassemblé toutes les données des fonds débloqués par les différents pays de l'Union européenne, mais également du G7. Et, cocorico, le Luxembourg se classe dans le top 5 mondial des pays les plus généreux vis-à-vis de l'aide financière apportée à l'Ukraine depuis le début de la guerre.

Dans le top mondial

Concrètement, en compilant les montants des différentes aides et en les comparant avec le produit intérieur brut du pays concerné, le Grand-Duché se classe en 4e position à l'échelle planétaire. Mieux encore, il s'agit du pays le plus généreux au niveau de toute l'Europe de l'Ouest avec 0,38% de son PIB dépensé pour l'Ukraine. Après un rapide calcul, on se rend compte que cela correspond donc à une somme avoisinant les 271 millions d'euros. 

Le reste du top 5 est quant à lui composé uniquement de pays de l'Europe de l'Est avec l'Estonie en tête (0,82% de son PIB), la Lettonie (0,77%), la Pologne (0,49%) et la Slovaquie (0,26%) étant les pays les plus généreux. Bien entendu, cela ne veut pas dire que le Luxembourg est le pays qui a déboursé le plus d'argent puisque le montant financier débloqué est ici comparé avec le PIB. 

En effet, en ce qui concerne les plus gros donateurs, c'est bien évidemment vers le pays de l'Oncle Sam qu'il faut se tourner. Les Etats-Unis ont en effet déjà dépensé plus de dix milliards d'euros pour l'Ukraine. Comparativement au PIB, cela ne concerne «que» 0,05% de celui-ci. Rappelons toutefois que Joe Biden, le président américain, a récemment annoncé qu’il souhaitait mettre en place un nouveau plan d’aide de l'ordre de 33 milliards de dollars pour l'Ukraine.


L'action de l'UE en Ukraine satisfait la moitié des résidents
Aide humanitaire, don de matériel militaire, accueil de réfugiés... Depuis le début de la guerre en Ukraine, l'Union européenne a multiplié les initiatives pour aider son voisin. Et ce n'est pas du goût de tous, selon la dernière enquête Eurobaromètre.

L'institut Kiel s'est également efforcé de détailler son calcul au maximum, en expliquant d'où proviennent ces chiffres. Ainsi, l'étude rappelle que les premières aides luxembourgeoises envoyées en Ukraine avaient eu lieu le 28 février dernier. Il s'agissait d'armes et d'équipement militaire, mais également de matériel médical et technique. Ensuite, l'institut a également pris en compte la part du Luxembourg dans l'aide européenne de 250 millions d'euros pour l'Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait d'ailleurs tenu à remercier personnellement le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), pour ce geste.

Il s'agit toutefois de prendre cette donnée extraite du total du montant luxembourgeois alloué à l'aide internationale avec des pincettes. Il y a un peu plus de deux semaines, le gouvernement annonçait qu’un total de 50 millions d'euros d'aides, comprenant moyens financiers et matériel, avait déjà été mobilisé depuis le 24 février. 

Des tonnes de matériel dès le début de la guerre

En effet, rappelons que le 16 mars dernier, le Luxembourg a envoyé de nombreuses contributions matérielles vers l'Ukraine, à savoir 50 tonnes d'équipement de lutte contre des incendies, des fournitures médicales et des médicaments. Enfin, fin mars, le ministre de la Défense François Bausch (Déi Gréng) déclarait que le Grand-Duché avait envoyé plusieurs gilets pare-balles, ainsi que des masques à gaz. Les données de l'institut s'arrêtent quant à elles au 23 avril dernier. Une prochaine mise à jour des chiffres est prévue d'ici quelques jours.

Interrogé sur l'aide internationale à l’Ukraine, François Bausch nous a expliqué qu'il ferait un récapitulatif complet des moyens déployés par le Luxembourg pour soutenir la résistance ukrainienne d'ici la fin du mois de mai. De nouvelles aides luxembourgeoises ne sont donc pas à exclure.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La route vers Tchernobyl est encore jonchée de rations de l'armée russe et parfois de douilles de balles, inquiétant rappel des risques que l'invasion lancée par Moscou en Ukraine fait peser sur le site du pire accident nucléaire de l'histoire.
This photograph taken on April 26, 2022 shows the New Safe Confinement at Chernobyl Nuclear Power Plant which cover the number 4 reactor unit, on the 36th anniversary of the world's worst nuclear disaster. - Russia's temporary takeover of the Chernobyl site was "very, very dangerous" and raised radiation levels but they have now returned to normal, the head of the UN atomic watchdog said on April 26, 2022. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)