Changer d'édition

Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades
Luxembourg 10 1 4 min. 22.03.2020 Cet article est archivé

Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades

Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades

Photo: Lex Kleren
Luxembourg 10 1 4 min. 22.03.2020 Cet article est archivé

Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades

Maurice FICK
Maurice FICK
Le Luxembourg n'a pas compté de mort supplémentaire endéans 24 heures mais se prépare au pic de la pandémie d'ici deux semaines. Si les hôpitaux sont «loin d'être saturés» pour l'heure, la ministre de la Santé a annoncé l'ouverture de six nouvelles structures.

Alors que le coronavirus a contraint le Luxembourg à prolonger jusqu'en juin l'état de crise et qu'il le presse à trouver l'antidote pour riposter contre lui, il vient de lui laisser un sursis de 24 heures contrairement à l'Italie et à l'Espagne où la situation est catastrophique. Lors d'un point presse ce dimanche après-midi en livestream sur la situation de la crise du Covid-19 au Luxembourg, la ministre de la Santé (LSAP), Paulette Lenert, s'est d'abord voulue rassurante. 

«Nous n'avons pas de nouveaux décès au cours des 24 dernières heures», a-t-elle commencé par poser. Seules huit personnes sont décédées jusqu'ici des suites du coronavirus. Le Luxembourg compte, en revanche, 798 cas dont 34 sont hospitalisés. Parmi eux cinq se trouvent en soins intensifs


A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.

En revanche, pas de chiffre des guérisons sur la table. «Nous les aurons à partir de la semaine prochaine car un monitoring sera mis en place», promet la ministre. Elle table sur un pic de contagion au Grand-Duché d'ici «deux semaines, c'est aussi ce que pensent les médecins», avance prudemment Paulette Lenert avant de préciser que «nous naviguons à vue» dans cette crise sans précédent.

Ouverture progressive de «centres de soins avancés»

La situation, quotidiennement scrutée par une cellule de crise, a l'air sous contrôle du côté des hôpitaux: «Nous sommes loin d'être saturés à ce stade. Mais cela ne doit pas nous donner une mauvaise assurance», explique Paulette Lenert. Le pays compte 112 lits d'urgence et la moitié des capacités hospitalières du pays sont mobilisées pour accueillir des patients atteints du coronavirus.

  A compter de la semaine à venir, la règle générale sera d'accompagner à distance les patients via téléconsultation. Les quatre Maisons médicales, ouvertes il y a une semaine, fonctionneront jusqu'à ce lundi à midi et seront ensuite remplacées par quatre «centres de soins avancés». Ils travailleront parallèlement avec des laboratoires.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Le premier ouvrira à LuxExpo à Luxembourg-Kirchberg dès 14 heures lundi, suivront l'ouverture d'un centre similaire à la Rockhal à Esch-sur-Alzette, puis au Däichhal à Ettelbruck (pour le Nord) et à Grevenmacher, pour l'Est du pays. L'ouverture de ces grands centres doit permettre d'accueillir mieux et plus de patients. Les malades y seront rapidement triés pour séparer au plus vite ceux qui ont contracté le virus, des autres. La consigne reste la même: en cas de symptômes, d'abord appeler son médecin traitant. Ceux qui n'en disposent pas pourront se rendre dans l'un des futurs centres.

Appel pour du matériel et des bonnes volontés

Par ailleurs deux autres «centres de traitement» voient le jour. A Colpach le premier est déjà opérationnel. Un bâtiment restructuré de la Croix-Rouge luxembourgeoise permet de «reloger les patients stationnaires qui doivent rester en observation», explique Paulette Lenert. Le domaine thermal de Mondorf-les-Bains doit être «opérationnel dans quatre jours».   

 «Nous avons entendu les appels ! », assure Paulette Lenert au sujet du matériel de protection qui fait défaut pour l'heure au Luxembourg. Mais «c'est un problème de capacité de distribution pour l'instant», explique-t-elle. 

Elle se dit « confiante pour les jours à venir pour avoir tout le matériel nécessaire» et explique que le matériel disponible est en priorité distribué aux médecins, aux dentistes, dans le secteur des soins, dans les réseaux pour personnes âgées et à ceux qui travaillent aux soins intensifs en premier lieu. 

Elle lance un appel à toutes les sociétés et personnes privées qui disposeraient de masques et lunettes de protection, de gants, etc., de se faire connaître. Dès ce lundi 23 mars, le gouvernement lancera le recrutement de volontaires qui correspondront aux profils recherchés via la plateforme govjobs afin de se préparer au mieux pour le pic annoncé.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg en manque de cannabis médical
En juillet, le pays n'a pas reçu la quantité souhaitée pour le traitement des quelque 440 patients bénéficiant de cette médication. C'était le troisième incident de la sorte depuis février 2019, et l'autorisation d'importation du produit.
Seuls trois patients français toujours au Luxembourg
Sur les onze patients du Grand Est atteints du coronavirus et héliportés dans un état critique vers les hôpitaux luxembourgeois au plus fort de la crise, seuls trois restent hospitalisés au CHEM. Dont deux en soins intensifs.
Lokales, Corona-Virus Covid19,  Air Rescue fliegt französischen Patienten zurück nach Colmar, CHDN Ettelbrück, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Sortie de crise... Quelqu'un a parlé de sortie?
Pas de doute, l'impatience guette au terme de cette troisième semaine de confinement. Mais, vendredi soir, le Premier ministre a douché tous les espoirs: l'heure n'est pas à la levée des restrictions de déplacements. Et quand sonnera l'heure de la sortie, cela se fera pas à pas.
Lokales, Centre Medical Avancé, Luxexpo The Box, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Voyage en immersion dans les centres de soins avancés
Le centre culturel de Grevenmacher, Luxexpo The Box au Kirchberg, la Rockhal à Belval et le hall du Deich à Ettelbruck accueillent les patients soupçonnés d'infection au coronavirus. Ces structures de première ligne à grande capacité sont pleinement opérationnelles depuis la semaine dernière.
Dès leur arrivée à l'entrée d'un des quatre centres, les patients se font prendre la température
Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion
Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.
«Les personnes qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus ne sont pas considérées comme suspectes», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert
Les patients «prioritaires» du cannabis médicinal
Une société canadienne devrait réapprovisionner les stocks de cannabis thérapeutiques «à partir de septembre 2019». D'ici là et dans un contexte de pénurie, les patients déjà sous traitement «sont absolument prioritaires», assure Etienne Schneider.