Changer d'édition

Le Luxembourg décroche un siège à l'ONU
Luxembourg 2 min. 15.10.2021
Annonce officielle

Le Luxembourg décroche un siège à l'ONU

Jusqu'en 2025, le Luxembourg siégera au sein du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, organisation qui se réunit trois fois par an à Genève.
Annonce officielle

Le Luxembourg décroche un siège à l'ONU

Jusqu'en 2025, le Luxembourg siégera au sein du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, organisation qui se réunit trois fois par an à Genève.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 15.10.2021
Annonce officielle

Le Luxembourg décroche un siège à l'ONU

Pour la première fois de son histoire, le Grand-Duché a été nommé membre du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies jeudi. Tour d'horizon des objectifs de cette annonce prestigieuse.

(Jmh avec Michael Mertens) - A partir de janvier 2022, et pour trois ans, le Luxembourg siégera au sein du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies. Au même titre que la Finlande, le Grand-Duché a été admis jeudi à New York avec une très large majorité puisque 180 des 193 pays votants ont donné leur accord pour cette entrée dans le cercle des pays chargés de «renforcer la promotion et la protection des droits humains dans le monde». Les Etats-Unis, autre pays candidat, n'ont obtenu que 168 voix.

«Nous n'avons jamais été membre du Conseil auparavant, c'est pourquoi je suis très heureux», assure jeudi  Jean Asselborn (LSAP) contacté par le Luxemburger Wort immédiatement après l'élection de New York. Une satisfaction d'autant plus grande que cette annonce officielle intervient après de nombreux échecs, la première candidature ayant été soumise en 2013.

Pour le ministre des Affaires étrangères, les priorités de cette nouvelle mission internationale consisteront notamment au soutien et la défense de l'État de droit et de ses partisans, puisque «nous constatons dans de plus en plus de pays que des pressions sont exercées sur la société civile», en référence à la multiplication des menaces, des arrestations voire des actes de torture contre certains militants. Sans oublier la multiplication des attaques contre les journalistes.


A climate activists has "Act Now" written on her face as she joins student and youth activists outside the Houses of Parliament in London on May 24, 2019 to demand action to tackle climate change. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
«Tout le monde va être impacté par la crise climatique»
A partir de 10h, ce vendredi, un cortège de manifestants s'élancera dans les rues de Luxembourg-Ville pour tenter de faire entendre leur voix en faveur de la défense de l'environnement. Explications des enjeux avec l'une des porte-paroles de Youth for climate Luxembourg.

La lutte contre la crise climatique, la défense des minorités LGBTI et la protection des femmes et des enfants persécutés et maltraités en temps de guerre figurent également à l'agenda du mandat onusien de Luxembourg. Autant de missions qui «ne sont pas seulement la tâche du gouvernement, mais aussi de la société civile», assure Jean Asselborn qui plaide pour un engagement généralisé, vu comme «nécessaire et souhaité». 

Créé en 2006, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies est composé de 47 membres élus pour un mandat de trois ans. Le Conseil est un organe subsidiaire de l'Assemblée générale et peut envoyer des observateurs sur la situation des droits de l'homme dans les États membres. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Faut-il contraindre les entreprises à respecter les droits humains? C'est la question que se pose actuellement le gouvernement et qui pourrait bien être tranchée par une étude de l'université du Luxembourg. C'est ce qu'a annoncé devant la Chambre Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, en pensant à une autre solution.
IPO , PK Jean Asselborn , Aussenminister , über Immigration und Flüchtlinge , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort