Changer d'édition

Le Luxembourg bon élève du chômage partiel
Luxembourg 3 min. 12.05.2020

Le Luxembourg bon élève du chômage partiel

Fin avril au Luxembourg, 196.000 salariés se trouvaient en chômage partiel

Le Luxembourg bon élève du chômage partiel

Fin avril au Luxembourg, 196.000 salariés se trouvaient en chômage partiel
Photo: dpa
Luxembourg 3 min. 12.05.2020

Le Luxembourg bon élève du chômage partiel

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
En chiffres proportionnels, le Grand-Duché est le quatrième pays en Europe où cet instrument a été le plus utilisé durant la crise du coronavirus. C'est la Suisse qui occupe le leadership dans ce domaine, d'après une étude publiée ce mardi par la Fondation Hans Böckler.

Avec la crise sanitaire du coronavirus, le levier du chômage partiel a été actionné à travers l'Europe comme une alternative aux licenciements. Au classement des 27 pays de l'Union européenne plus la Suisse, le Luxembourg semble s'être appuyé fortement sur ce dispositif. Ainsi, le Grand-Duché se situe au-dessus de la moyenne (26,8%), à la quatrième place avec un pourcentage de 44,4% des salariés placés en chômage partiel, selon une étude menée fin avril et publiée mardi par la Fondation Hans Böckler

En chiffres bruts, cela représente près de 200.000 travailleurs. A noter que ces données incluent les travailleurs frontaliers qui ont dû faire une demande de chômage partiel.

La tête du classement est occupée par la Suisse avec un taux de 48,1% de salariés en chômage partiel, devant la France (47,8%) et l'Italie (46,6%). En chiffres absolus, la palme revient à la France avec 11,3 millions de travailleurs concernés, juste devant l'Allemagne (10,1 millions). Au total, ce sont près de 50 millions de salariés qui se trouvent en chômage partiel dans l'UE et la Suisse.

L'étude révèle par ailleurs que les soutiens salariaux, durant cette crise, ont pris des formes bien différentes selon les législations des différents Etats. Ainsi, la durée maximale du droit au chômage partiel, qui s'établissait à trois mois au Luxembourg, varie de deux semaines en Roumanie à 13 mois en Finlande. En outre, si en Pologne les employés reçoivent la moitié de leur salaire perdu, aux Pays-Bas, ils sont indemnisés à hauteur de... 100%.

Pour rappel, au Luxembourg, l'allocation de chômage partiel équivaut à 80% du revenu net. Ce pourcentage cadre parfaitement avec les recommandations des chercheurs de l'Institut Böckler, pour qui il permet d'impliquer fortement les employés dans le processus de planification, tout en leur assurant une protection contre le licenciement au-delà de la période de chômage partiel.


Les chiffres du chômage marquent une hausse sur un an, selon l'ADEM.
Le virus fatal pour le niveau du chômage
Avec 18.398 demandeurs d'emploi recensés au 31 mars, le chômage enregistre une hausse de 17,5% sur un an. Mais c'est bien sûr depuis quelques semaines, et en lien avec l'épidémie de covid-19, que le nombre de demandeurs d'emploi a grimpé en flèche.

Enfin, si le taux de chômage a grimpé de 5,5% en mars à 6,1% en avril au Luxembourg, soit une hausse spectaculaire de 17,4% sur un an en lien avec la crise du covid-19, l'étude de la Fondation Hans Böckler rappelle l'importance du chômage partiel comme instrument de gestion de la crise par le biais d'une comparaison avec les États-Unis. En effet, 33 millions de personnes y ont déjà perdu leur emploi depuis le début de la crise, où le système du chômage partiel n'est... pratiquement pas utilisé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg placé sous monitoring
La fondation Idea a présenté vendredi son nouveau tableau de bord économique et social. Un suivi mensuel détaillé et adapté à la crise actuelle, visant d'une part à comprendre les conséquences du covid-19 et d'autre part, à aider les décideurs dans leurs décisions.
Lokales, Politik, Wirtschaft, Illustration, Lockerung der Ausgangsbeschränkung, Einschränkung, Kontaktbeschränkung, Corona  Krise  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants
Oubliés des premières mesures de soutien, les travailleurs indépendants vont bénéficier d'une nouvelle aide du gouvernement. Son montant variable étant fixé en fonction de la tranche de revenu du bénéficiaire.
L'activité a chuté de 25% au pic de la crise
Même si l'économie a connu un coup de frein impressionnant, pendant de longues semaines, le Statec révèle que le Luxembourg s'en sort certainement mieux que les pays voisins. Le poids du secteur financier jouant en sa faveur.
Le chômage partiel, un outil de plus en plus utilisé
Depuis la mi-avril, le nombre des sociétés qui ont eu recours à ce dispositif est passé de près de 10.000 à environ 15.000. La réduction des activités, due à la crise du coronavirus, a eu pour effet le déblocage de fonds supplémentaires du gouvernement.
Baustelle Tram und geschlossene Geschäfter im Garer Viertel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le chômage partiel, un outil de plus en plus utilisé
Depuis la mi-avril, le nombre des sociétés qui ont eu recours à ce dispositif est passé de près de 10.000 à environ 15.000. La réduction des activités, due à la crise du coronavirus, a eu pour effet le déblocage de fonds supplémentaires du gouvernement.
Baustelle Tram und geschlossene Geschäfter im Garer Viertel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le coronavirus créera un déficit de «plusieurs milliards»
Mercredi prochain le gouvernement disposera du recul nécessaire pour annoncer de nouvelles mesures de déconfinement le 11 mai. Mais on «ne changera pas le calendrier scolaire», assure le Premier ministre qui a aussi parlé des effets de la crise sur le budget de l'Etat.
Premier Xavier Bettel: Die erste Etappe raus dem Stillstand beginnt am 20. April.
«L'indépendant doit percevoir 80% de ses revenus»
Le ministre du Travail «n'a rien contre les indépendants». Mais Dan Kersch (LSAP) pense toujours que le chômage partiel n'est pas l'outil adéquat pour les aider. Qu'importe, ils en ont besoin, rétorque le patron des artisans.