Changer d'édition

Le Luxembourg adopte lui aussi le mix vaccinal
Luxembourg 3 min. 08.07.2021
Nouvelles mesures sanitaires

Le Luxembourg adopte lui aussi le mix vaccinal

A compter de vendredi, les personnes ayant reçu une première dose d'AstraZeneca pourront décider si elles souhaitent recevoir une deuxième dose issue de Pfizer/BioNTech ou Moderna.
Nouvelles mesures sanitaires

Le Luxembourg adopte lui aussi le mix vaccinal

A compter de vendredi, les personnes ayant reçu une première dose d'AstraZeneca pourront décider si elles souhaitent recevoir une deuxième dose issue de Pfizer/BioNTech ou Moderna.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 08.07.2021
Nouvelles mesures sanitaires

Le Luxembourg adopte lui aussi le mix vaccinal

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
A l'étude depuis le mois de mai, la possibilité d'injecter deux vaccins différents à un même patient deviendra réalité à compter de vendredi, indique Paulette Lenert. La ministre de la Santé mise notamment sur cette mesure pour renforcer les effets de la vaccination face aux variants.

Considérée comme non prioritaire au printemps dernier, la possibilité d'injecter deux vaccins différents à un même patient se concrétisera bien, a indiqué jeudi Paulette Lenert (LSAP). Si la ministre de la Santé n'avait pas caché sa volonté de mettre en place ce système au vu de la «réponse immunitaire satisfaisante» enregistrée dans des études menées en Allemagne et en Espagne, elle attendait officiellement le feu vert de l'Agence européenne des médicaments.


ARCHIV - 03.05.2021, -: Eine Ärztin impft einen Mann mit einem Corona Impfstoff. Experten der US-Gesundheitsbehörde CDC sehen einen Zusammenhang zwischen Corona-Impfungen und selten auftretenden Herzmuskelentzündungen bei jüngeren Männern. (zu dpa «US-Experten: Seltene Fälle von Herzentzündungen nach Corona-Impfung») Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le mix vaccinal deviendra réalité
Si Dan Kersch indique que les nouvelles mesures sanitaires qui entreront en vigueur à partir du 16 juillet ne sont «pas révolutionnaires», le vice-Premier ministre révèle que la vaccination prendra une nouvelle forme et que des changements auront lieu dans le secteur Horeca. A suivre en direct.

Sauf que la recommandation tant attendue n'est jamais arrivée, l'instance européenne préférant laisser le choix à chaque Etat membre. Une opportunité saisie par le gouvernement qui s'appuie notamment sur l'avis positif du Conseil national des maladies infectieuses. Mais là où les experts scientifiques plaidaient pour une association uniquement entre le Vaxzevria et le Pfizer/BioNTech, les politiques ont choisi d'aller plus loin.


Le panachage vaccinal devra encore attendre
Alors que certains Etats membres administrent deux doses différentes contre le covid-19 à leur population, le Luxembourg indique jeudi qu'il n'utilise pas cette méthode. Ce qui pourrait changer avec l'avis de l'Agence européenne des médicaments, attendu pour «fin juin».

«Les personnes de moins de 50 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca pourront, si elles le souhaitent, bénéficier d'une dose de Pfizer ou de Moderna», a indiqué jeudi la ministre de la Santé tout en précisant que le choix portera sur la possibilité de mélanger deux vaccins «et non sur le choix du vaccin qui sera injecté». Une nouvelle option rendue possible du fait notamment de la présence de stocks vaccinaux suffisants, le Luxembourg ayant officiellement reçu «650.000 doses» depuis le début de la campagne de vaccination. 

Un volume permettant de «vacciner 357.000 personnes», selon les chiffres avancés par Paulette Lenert qui ne précisait pas si ce chiffre concerne l'équivalent du schéma vaccinal complet d'une partie de la population ou le nombre de premières doses à injecter. Les dernières données de la direction de la Santé, publiées ce jeudi, font état de l'injection de 599.264 doses et de 265.552 personnes ayant reçu deux doses de vaccin.


Les volontaires à la vaccination continuent d'affluer
Les listes d'attente pour se faire injecter les vaccins de Johnson&Johnson ou AstraZeneca ne désemplissent pas au Grand-Duché: 781 nouvelles personnes y sont inscrites, indique ce mercredi le ministère de la Santé.

Alors que l'objectif de vacciner 70% de la population d'ici début juillet«a été atteint», le gouvernement entend accélérer la campagne de vaccination. Raison pour laquelle «les invitations pour les personnes de plus de 12 ans seront prochainement envoyées», a noté la ministre qui soulignait que «4.280 personnes se sont inscrites sur les listes d'attente» ouvertes dont 36 frontaliers. Une démarche saluée puisqu'«avec le respect des mesures sanitaires, l'accélération de la vaccination permettra d'offrir une meilleure protection contre les effets les plus graves du virus», a assuré Paulette Lenert.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à la hausse des contaminations observées «aux alentours de la Fête nationale», la nouvelle version de la loi covid mise sur une responsabilisation plus importante des résidents, notamment des plus jeunes, mais aussi des acteurs de l'Horeca. Et sur «des opérations coup de poing» de la police.
Si Dan Kersch indique que les nouvelles mesures sanitaires qui entreront en vigueur à partir du 16 juillet ne sont «pas révolutionnaires», le vice-Premier ministre révèle que la vaccination prendra une nouvelle forme et que des changements auront lieu dans le secteur Horeca. A suivre en direct.
ARCHIV - 03.05.2021, -: Eine Ärztin impft einen Mann mit einem Corona Impfstoff. Experten der US-Gesundheitsbehörde CDC sehen einen Zusammenhang zwischen Corona-Impfungen und selten auftretenden Herzmuskelentzündungen bei jüngeren Männern. (zu dpa «US-Experten: Seltene Fälle von Herzentzündungen nach Corona-Impfung») Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les listes d'attente pour se faire injecter les vaccins de Johnson&Johnson ou AstraZeneca ne désemplissent pas au Grand-Duché: 781 nouvelles personnes y sont inscrites, indique ce mercredi le ministère de la Santé.
Alors que certains Etats membres administrent deux doses différentes contre le covid-19 à leur population, le Luxembourg indique jeudi qu'il n'utilise pas cette méthode. Ce qui pourrait changer avec l'avis de l'Agence européenne des médicaments, attendu pour «fin juin».
Si AstraZeneca livre dans les temps sa première cargaison de sérum anti-covid au Luxembourg, la phase 1 de la campagne vaccinale pourrait s'achever en avance, estime Paulette Lenert.
ARCHIV - 27.12.2020, Nordrhein-Westfalen, Emsdetten: Der Infektiologe Burkhard Frase zieht die erste Spritze im St. Josef-Stift in Emsdetten mit dem Impfstoff auf. Dort wurden am 27. Dezember mehr als 90 Bewohner geimpft. (zu dpa: «Vier-Wochen-Impfbilanz: Impfungen in 2000 Heimen - 300 stehen noch aus») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le pays entend rester lié à la commande de doses anti-covid passée par la Commission européenne, sans signer d'autres contrats d'approvisionnement avec l'un ou l'autre des laboratoires pharmaceutiques.
04.01.2021, Sachsen, Dresden: Eine Mitarbeiterin im Städtischen Klinikum Dresden hält im Impfzentrum für Mitarbeiter ein Injektionsfläschchen mit dem Impfstoff gegen Corona in den Händen. Am Montag haben die Corona-Impfungen mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer im Städtischen Klinikum für medizinisches Personal in den Hochrisikobereichen und den Covid-19-Stationen begonnen. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++