Changer d'édition

Le Luxembourg a bien commandé du Remdesivir
Luxembourg 2 min. 15.12.2020

Le Luxembourg a bien commandé du Remdesivir

La commande aura coûté 39.675 euros au pays, bien loin des sommes exorbitantes que certains craignaient

Le Luxembourg a bien commandé du Remdesivir

La commande aura coûté 39.675 euros au pays, bien loin des sommes exorbitantes que certains craignaient
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 15.12.2020

Le Luxembourg a bien commandé du Remdesivir

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le ministère de la Santé reconnait que 115 doses du traitement (coûteux et remis en cause par l'OMS) ont été commandées. Le médicament est employé dans le cadre de l'étude Discovery sur la lutte contre le covid-19.

Doutes sur le vaccin, doutes sur les traitements : décidément la lutte contre le covid-19 entraîne bien des suspicions. Et quand ce ne sont pas les complotistes qui y vont de leurs arguments, voilà que les autorités elles-mêmes se contredisent. Il en est ainsi sur le Remdesivir, traitement antiviral testé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Comme il l'avait été précédemment contre le virus Ebola. Sauf qu'entre juillet et octobre 2020, les discours scientifiques ont changé, semant le doute.


24.11.2020, Sachsen, Leipzig: Auf der Covid-19-Station, einem Bereich der Operativen Intensivstation vom Universitätsklinikum Leipzig, versorgen eine Intensivkrankenschwester und ein Intensivkrankenpfleger einen schwerkranken Patienten. Auf der Intensivstation wächst seit Tagen die Zahl der Corona-Erkrankten mit schweren Verläufen, darunter immer mehr jüngere Patenten zwischen 30 und 60 Jahren. Foto: Waltraud Grubitzsch/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
15 patients covid suivis par l'étude Discovery
Des cinq traitements proposés par cette étude européenne depuis mars, deux seulement restent testés pour mesurer leur efficacité sur les malades infectés par le coronavirus.

L'été dernier, l'Agence européenne du médicament (EMA) approuvait l'emploi du médicament dans le traitement des malades du covid. Mais le 20 novembre, c'est l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui émettait une recommandation conditionnelle contre ce même Remdesivir. Quatre mois durant lesquels les Etats ou les hôpitaux auront acheté des dosettes au laboratoire à l'origine de ce traitement.

Quatre mois durant lesquels, le monde entier aura espéré dans cette nouvelle médication, et où même Donald Trump aura été soigné de son infection covid avec ce médicament...

Commande groupée

Pour le Luxembourg, le ministère de la Santé vient ainsi de donner le détail de cette commande (jusque-là confidentielle) : 115 doses à 345 euros pièce. Soit une facture de 39.675€ réglée à la firme Gilead. A l'heure actuelle, 79 doses auraient été «délivrées» à des malades. Des patients luxembourgeois, volontaires, qui suivent actuellement le protocole de l'étude européenne Discovery conduite au Grand-Duché par la Dr Thérèse Staub du CHL. Et pas question pour l'heure de retirer le médicament de ce test. Car s'il est décrié, il n'est nullement interdit par les autorités sanitaires.


(FILES) In this file photo one vial of the drug Remdesivir is viewed during a press conference about the start of a study with the Ebola drug Remdesivir in particularly severely ill patients at the University Hospital Eppendorf (UKE) in Hamburg, northern Germany on April 8, 2020, amidst the new coronavirus COVID-19 pandemic. - Gilead Science's remdesivir, one of the most highly anticipated drugs being tested against the new coronavirus, showed positive results in a large-scale US government trial, the company said on april 29, 2020."We understand that the trial has met its primary endpoint and that NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases) will provide detailed information at an upcoming briefing," the company said. (Photo by Ulrich Perrey / POOL / AFP)
La lueur d'espoir du remdevisir contre le Covid-19
Le gouvernement américain a rapporté mercredi que le remdevisir, naguère développé contre Ebola, semblait avoir prise sur le nouveau coronavirus. Le médicament accélèrerait de plusieurs jours le rétablissement des cas les plus graves dans un grand essai clinique.

La commande signée par le Grand-Duché a été passée dans le cadre d'une commande globale de doses assurée par la Commission européenne. Comme c'est le cas pour les 1,3 million de doses de vaccin anti-covid dont les premières livraisons sont attendues au Luxembourg dans les semaines prochaines.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La grippe arrive, les vaccins aussi
Alors que la grippe saisonnière débute timidement, des doses de vaccin sont mises à disposition par le ministère de la Santé. Avec priorité aux soignants, seniors et femmes enceintes.
A nurse simulates the preparation of a vaccine dose against the Influenza A (H1N1) virus during an exercise organised by local authorities to test the functioning of a temporary vaccination centre in Haguenau, October 6, 2009.  REUTERS/Vincent Kessler   (FRANCE HEALTH)
B Medical Systems jette un froid sur le vaccin
L'entreprise, basée au Nord du Luxembourg, a vu son carnet de commandes gonfler à vue ces dernières semaines. Il est vrai que les Etats s'arrachent ses frigos capables de conserver à très basse température les doses anti-covid avant vaccination.
online.fr: Kühlaggregat-Hersteller B Medical Systems.Baut Kühlaggregate für Covid-Impfstoffe. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des fêtes de fin d'année «forcément différentes»
A l'occasion de la rétrospective hebdomadaire sur la situation sanitaire, la ministre de la Santé a réitéré, vendredi, son appel à limiter les contacts en cette période de fin d'année «en raison du contexte particulier».
Politik, Pressekonferenz Paulette Lenert und Jean-Claude Schmit, Covid-19, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le CHdN réduit la voilure
Face au nombre de patients hospitalisés en raison du covid dans les hôpitaux d'Ettelbruck et de Wiltz, les opérations non urgentes sont différées, annonce jeudi la direction du Centre hospitalier du Nord.
Centre hospitalier du Nord Ettelbrück, Corona, Covid 19, Notstand / Foto: Nico MULLER
Les raisons du retard au décollage de Discovery
Deux mois après son lancement, l'essai clinique européen destiné à vérifier l'efficacité de quatre médicaments contre le covid-19 tarde à montrer son efficacité. Pour le CHL, impliqué dans le protocole, cette situation s'explique notamment par l'absence de patients en raison du recul de la pandémie.