Changer d'édition

Le LSAP regagne du terrain auprès des électeurs
Luxembourg 2 min. 03.12.2020

Le LSAP regagne du terrain auprès des électeurs

L'action de Paulette Lenert au ministère de la Santé joue clairement en faveur du regain de confiance accordé par les électeurs en novembre 2020.

Le LSAP regagne du terrain auprès des électeurs

L'action de Paulette Lenert au ministère de la Santé joue clairement en faveur du regain de confiance accordé par les électeurs en novembre 2020.
Photo: Lex Kleren/archive
Luxembourg 2 min. 03.12.2020

Le LSAP regagne du terrain auprès des électeurs

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Malmenés lors des dernières législatives, les socialistes font désormais jeu égal avec les libéraux, selon les résultats du Sonndesfro réalisé pour le «Luxemburger Wort» et «RTL». Si les élections avaient lieu ce dimanche, ils obtiendraient 19,8% des suffrages et deux nouveaux sièges à la Chambre.

Auréolée de son titre de personnalité politique la plus appréciée, Paulette Lenert apparaît non seulement comme l'incarnation du renouveau politique des socialistes, mais aussi comme leur nouvelle locomotive électorale. Dans un contexte de crise sanitaire, la perception de la ministre de la Santé et de son action par les électeurs rejaillit sur son parti, qui récolte 19,8% des intentions de vote dans le Sonndesfro du mois de novembre. 


Politik, Briefing presse-Conseil de Gouvernement, Xavier bette, Paulette Lenert , Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Paulette Lenert parvient encore à faire l'unanimité
Comme en juillet dernier, la ministre de la Santé (LSAP) est perçue comme la personnalité politique la plus populaire, selon le Politmonitor réalisé pour le «Luxemburger Wort» et «RTL». Devant Xavier Bettel (DP) et Jean Asselborn (LSAP).

Réalisé par TNS/Ilres pour le Luxemburger Wort et RTL auprès de 1.879 électeurs entre le 10 et le 24 novembre, le sondage accorde autant de poids politique au LSAP qu'au DP (19,9%), pourtant principale force politique de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng au pouvoir. Mieux, il les fait apparaître comme les grands gagnants des six derniers mois puisque ces derniers gagnent 3,4% d'intentions de vote par rapport à l'édition du mois de juin. Une progression dont ne bénéficient pas les autres partis du gouvernement, le DP perdant 0,7% des suffrages théoriques contre -1,9% pour Déi Gréng. 

Un recul constant pour les écologistes depuis le début de la pandémie qui ne tirent pas profit de la gestion de crise jugée positive par les électeurs et menée par l'ensemble du gouvernement. Un constat qui pourrait être mis sur le fait que les principales annonces politiques en lien avec la crise sanitaire sont réalisées par Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP). Même phénomène d'érosion constant du côté du CSV qui reste la principale force politique du pays avec 25,7% d'intentions de vote, mais en retrait de 1,8% par rapport à juin dernier et surtout bien loin des 28,9% des suffrages obtenus au soir du 13 octobre 2018.

En deux ans, l'échiquier politique évolue donc vers une répartition plus homogène des intentions de vote où CSV, DP et LSAP recueillent autour de 20% des suffrages. Les autres forces politiques se situant plutôt proches de la barre des 10%. Un seuil symbolique vers lequel l'ADR semble tendre de plus en plus, le parti populiste obtenant, dans ce sondage, 9,6% des intentions de vote. Ce dernier devance les Piraten (5,9%) et déi Lénk (5,8%) qui font désormais jeu égal. Signe de recul des électeurs pour les premiers et de progression pour les seconds.

A la Chambre, ces nouveaux équilibres se traduiraient par un renforcement de la majorité gouvernementale qui bénéficierait de 34 sièges, contre 31 à l'heure actuelle. Selon les projections du Sonndesfro de novembre, le DP et le LSAP gagneraient ainsi deux nouveaux élus, tandis que Déi Gréng en perdrait un. Si les élections législatives avaient lieu ce dimanche, le CSV aurait 17 sièges - contre 21 actuellement -, l'ADR en aurait cinq (+1), déi Lénk et Piraten conserveraient leurs deux mandats.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Paulette Lenert parvient encore à faire l'unanimité
Comme en juillet dernier, la ministre de la Santé (LSAP) est perçue comme la personnalité politique la plus populaire, selon le Politmonitor réalisé pour le «Luxemburger Wort» et «RTL». Devant Xavier Bettel (DP) et Jean Asselborn (LSAP).
Politik, Briefing presse-Conseil de Gouvernement, Xavier bette, Paulette Lenert , Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le DP récolte les fruits de la gestion de crise
Principale force de la coalition gouvernementale, le parti libéral renforce encore sa position, selon les résultats du Sonndesfro, réalisé pour le Luxemburger Wort et RTL. Si les élections avaient lieu dimanche, il obtiendrait 20,6% des voix et trois sièges supplémentaires à la Chambre.
IPO , DP Europakongress , Europawahlen 2019 , Centre Culturel Walferdingen , Xavier Bettel Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Coalition et opposition feraient jeu égal à la Chambre
Selon les résultats du Sonndesfro, réalisé par TNS Ilres pour le Luxemburger Wort et RTL, les trois partis au gouvernement perdraient un siège au Parlement si les élections avaient lieu ce dimanche. Ce qui aboutirait à la perte de leur majorité absolue.
IPO , LSAP DP Drei Greng Regierung , Gambia II , Conseil des Ministres , Regierungsrat , vlnr Schneider , Bausch , Bettel Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
PolitMonitor Mai 2017: Le CSV est le parti numéro 1 dans le Nord et l'Est
Si les élections avaient lieu ce dimanche, le CSV sortirait grand vainqueur dans les circonscriptions Est et Nord du pays. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres. C'est en substance le même constat que lors du précédent sondage dévoilé en janvier dernier. Le CSV sort encore une fois gagnant.
In den Bezirken Osten und Norden schafft das blau-rot-grüne Lager die Kehrtwende bislang nicht.