Changer d'édition

Le LSAP prêt pour la succession d'Etienne Schneider
Luxembourg 3 2 min. 24.12.2019 Cet article est archivé

Le LSAP prêt pour la succession d'Etienne Schneider

Etienne Schneider a donné une conférence de presse sur sa démission lundi matin.

Le LSAP prêt pour la succession d'Etienne Schneider

Etienne Schneider a donné une conférence de presse sur sa démission lundi matin.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 3 2 min. 24.12.2019 Cet article est archivé

Le LSAP prêt pour la succession d'Etienne Schneider

Les candidats Franz Fayot, Dan Kersch et Paulette Lenert seront présentés au Comité général, début janvier. Mais les portefeuilles ont visiblement déjà été répartis du côté des socialistes.

(SC) - Dans une lettre datée de lundi soir, le comité exécutif du LSAP a présenté la liste des candidats pour succéder au vice-Premier ministre et ministre de l'Economie et de la Santé. Cela quelques heures à peine après qu'Etienne Schneider eut officiellement fait part de la date de son départ du gouvernement : le 4 février 2020. 

Bien que la direction du LSAP regrette la décision «très personnelle» du vice-Premier ministre, elle respecte ce choix. Dans son courrier, le comité remercie d'ailleurs l'homme politique pour ses années d'engagement au sein du parti, tant au niveau local que national. La moindre des choses pour un Etienne Schneider qui fut, au nom des socialistes luxembourgeois, l'architecte des gouvernements de coalition de 2013 et 2018.


Etienne Schneider démissionnera en février
Le ministre de l'Economie et de la Santé a annoncé, ce lundi, qu'il déposerait sa démission auprès du Grand-Duc le 4 février 2020. Le gouvernement de Xavier Bettel perd aussi un de ses vice-Premier ministres.

Les candidats à la succession devront d'abord être présentés au Conseil général du LSAP. Celui-ci se réunira le 8 janvier 2020. Après de longues discussions, le Comité directeur a décidé de présenter un trio: Dan Kersch, Franz Fayot et Paulette Lenert pour prendre la place laissée vacante au sein des instances du parti.

Pour le poste de vice-Premier ministre concédé au LSAP, Dan Kersch prendra la main. Un rôle de plus pour l'actuel ministre du Travail et des Sports. Franz Fayot, actuellement député et président de la commission économique de la Chambre, devrait remplacer Etienne Schneider au poste de ministre de l'Economie. Sans doute, le jeune président du parti devrait se voir confier le mandat de Ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire actuellement géré par Paulette Lenert.

Marc Angel reste «européen»

De fait, la ministre de la Protection des consommateurs pourrait alors faire sien le portefeuille de la Santé au sein du gouvernement de Xavier Bettel. Paulette Lenert deviendrait alors également vice-ministre en charge de la Sécurité sociale. 

Afin de clarifier les choses, la direction du LSAP signale également dans son communiqué qu'elle a bien pris note de la décision de Marc Angel. Ce dernier ayant visiblement choisi de se concentrer sur son mandat européen.


Sur le même sujet

Etienne Schneider «heureux» de remettre les pieds sur terre
Vice-Premier ministre et ministre de l'Economie durant huit ans, Etienne Schneider, a «volontairement» démissionné ce mardi. Le départ de «Mister space mining» provoque un troisième remaniement gouvernemental en treize mois et propulse Franz Fayot.
Politik, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le gouvernement Bettel prépare sa version 2.3
Le départ d'Étienne Schneider (LSAP) aboutira à la mise en place du troisième remaniement au sein de l'exécutif depuis décembre 2018. Un jeu de chaises musicales impactant les socialistes qui intervient après celui initié par les écologistes à la rentrée 2019 et qui met en avant les limites d'une triple coalition.
Schneider s'expliquera sur son avenir lundi
La date du départ du ministre de l'Economie du gouvernement devrait être connue ce 23 décembre. Etienne Schneider (LSAP) a prévu de donner plus de détails sur ses futurs projets lors d'un point presse.
POL - Débats Budget 2019,  Etienne Schneider, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
99,6% des cotisations sociales ont bien été versées
Avec 5,78 milliards d'euros de recettes perçus en 2018, le centre commun de la Sécurité sociale a assuré sa mission de collecteur des cotisations sociales dues par les entreprises, les indépendants et les ménages privés employeurs.
4.6. LuxGare / Ministere de la Securite Sociale rue Zithe / Travail Foto: Guy Jallay