Changer d'édition

Le LSAP loin derrière le CSV dans le Sud
Luxembourg 08.01.2016 Cet article est archivé
Sondage du dimanche du «Tageblatt»

Le LSAP loin derrière le CSV dans le Sud

Si on votait dimanche, les socialistes cumuleraient moins de 18% des voix et les chrétiens-sociaux 37%.
Sondage du dimanche du «Tageblatt»

Le LSAP loin derrière le CSV dans le Sud

Si on votait dimanche, les socialistes cumuleraient moins de 18% des voix et les chrétiens-sociaux 37%.
Photo: Teddy Jaans
Luxembourg 08.01.2016 Cet article est archivé
Sondage du dimanche du «Tageblatt»

Le LSAP loin derrière le CSV dans le Sud

Le parti socialiste dégringole dans son fief, le Sud du pays. Si des élections législatives avaient lieu ce dimanche dans la circonscription Sud, le LSAP perdrait 3 de ses 7 sièges et le CSV passerait de 8 à 10 sièges selon le sondage du dimanche du «Tageblatt».

(MF) - Le parti socialiste dégringole dans son fief, le Sud du pays. Si des élections législatives avaient lieu ce dimanche dans la circonscription Sud, le LSAP perdrait 3 de ses 7 sièges et le CSV passerait de 8 à 10 sièges selon le sondage du dimanche du Tageblatt à paraître samedi.

Alors que dans le Sud, un électeur sur quatre (25,20%) avait encore donné sa voix au LSAP lors des élections législatives d'octobre 2013 qui ont conduit à la formation de l'actuelle coalition gouvernementale DP-LSAP-Les Verts, le LSAP ne récolterait plus que 17,8% des suffrages en cas d'élections ce dimanche. Les socialistes perdraient par conséquent trois sièges de député au parlement.

Autre surprise, le DP perdrait également du terrain dans le Sud comme dans les autres circonscriptions. Au lieu de 3 sièges et 12,74 % des voix, le parti du Premier ministre, Xavier Bettel, ne glanerait plus que 7,9% des voix et ne disposerait plus que de 2 sièges pour la circonscription Sud à la Chambre des députés. Les Verts conserveraient leurs 2 sièges.

Le gagnant, d'après le sondage du Tageblatt, serait le CSV. Le parti chrétien-social qui avait totalisé 32,24% des voix en octobre 2013 ferait un vrai bond en avant si l'on votait dimanche et en cumulerait 37% cette fois. Il gagnerait 2 sièges de député et serait représenté par 10 députés au parlement.

Enfin, le parti de gauche, Déi Lénk frôlerait la barre des 9% (contre 5,57% des votants en 2013) et enverrait 2 parlementaires à Luxembourg. Tout comme l'ADR.  Les communistes (KPL) feraient également leur retour dans l'assemblée.


Sur le même sujet

S'il devait y avoir des élections législatives dimanche, l'actuelle coalition DP-LSAP-Les Verts ne serait pas reconductible: plus assez de sièges pour former une majorité gouvernementale! Quant au parti socialiste, il prendrait une claque en perdant 2 sièges dans son propre fief, le Sud. Voilà ce que révèle ce nouveau volet de la «Sonndesfro» commandée par le «Luxemburger Wort» et RTL.
Ensemble, le DP, le LSAP et Les Verts n'obtiendraient plus que 26 sièges au parlement si les Luxembourgeois votaient ce dimanche, contre 32 sièges en octobre 2013.
Et si les élections législatives avaient lieu dimanche prochain? Dans le Nord comme dans l'Est, le DP serait le grand perdant. Il perdrait un siège à l'Est. Le LSAP dans le Nord. Le tout au profit du CSV. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres.
Trois ans après les élections législatives de 2013, le DP apparaît aujourd'hui comme le grand perdant.
Le chef du gouvernement conservateur sortant en Espagne, Mariano Rajoy, a réclamé dans la nuit de dimanche à lundi le droit de gouverner après la victoire de son camp aux législatives, qui pourrait amorcer le déblocage politique du pays.
Le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy (à g.), Maria Dolores de Cospedal (au centre) et Cristina Cifuentes.
Selon un sondage du Tageblatt, la coalition DP, LSAP et Déi Gréng n’obtiendrait plus de majorité. Si aujourd’hui des élections avaient lieu, les partis du gouvernement perdraient pas moins de 6 sièges.
Chambre des Députés - Séance publique - Heure de question au Gouvernement  - Affaire Bettel-Kemmer - Etienne Schneider - Xavier Bettel - Photo : Pierre Matgé
Si demain, des élections législatives avaient lieu au Luxembourg, la coalition actuelle n’aurait plus le soutien nécessaire pour former un gouvernement. C’est ce qui ressort d’un sondage TNS/Ilres commandité par le Tageblatt.
PK-LuxLeaks,Pierre Gramegna,Felix Braz,Etienne Schneider,Xavier Bettel. Foto:Gerry Huberty