Changer d'édition

Le LSAP redevient la première force de la coalition
Luxembourg 5 min. 06.12.2022
Sondage

Le LSAP redevient la première force de la coalition

Paulette Lenert mettra-t-elle Xavier Bettel en danger lors des prochaines élections législatives?
Sondage

Le LSAP redevient la première force de la coalition

Paulette Lenert mettra-t-elle Xavier Bettel en danger lors des prochaines élections législatives?
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 5 min. 06.12.2022
Sondage

Le LSAP redevient la première force de la coalition

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Selon le dernier sondage réalisé par Ilres, le parti socialiste continue d'avoir le vent en poupe à un peu moins d'un an des législatives. Il dépasse même le DP en intentions de vote en redevenant la deuxième force politique du pays.

Faut-il s'attendre de nouveau à une coalition LSAP-DP-déi gréng lors des prochaines élections législatives en octobre 2023? Selon le dernier sondage national sur les intentions de vote réalisé par Ilres pour le compte de RTL et du Luxemburger Wort, la coalition actuelle réussirait à asseoir un peu plus sa majorité, en récupérant deux sièges de plus que ceux acquis au sortir des urnes en 2018 (33 au lieu de 31). Soit un siège de plus que la Sonndesfro effectué en juin dernier.


Politik. Parlamentswahlen 2018, élections législatives, Wahlen, Wahlurnen, Wahlbüro , Ausschütten der Wahlurnen, Esch Alzette Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le Luxembourg se prépare aux élections législatives
Tous les articles concernant les élections législatives, les candidats et les ambitions des différents partis à retrouver dans ce dossier.

Notons qu'en un an, la majorité est parvenue à redresser la barre. En novembre dernier, le sondage réalisé par Ilres mettait la coalition dans une mauvaise posture en attribuant aux trois partis de la majorité actuelle 29 sièges, au lieu de 31.

Le LSAP, grand gagnant de la coalition

Mais si aujourd'hui tout semble aller pour le mieux pour la majorité, un partenaire de la coalition parvient à se détacher des autres. Si le dernier sondage Ilres effectué en juin, montrait déjà que le LSAP et le DP était au coude à coude avec potentiellement 12 sièges chacun au Parlement, les socialistes sont désormais en mesure de l'emporter par rapport aux libéraux avec un député en plus.

Lors du prochain scrutin, le LSAP obtiendrait ainsi 13 députés, soit 3 sièges supplémentaires par rapport aux élections de 2018. Le DP resterait stable avec 12 parlementaires, après avoir gagné 3 sièges dans les sondages en juin dernier par rapport à novembre 2021. Un signe encourageant pour les libéraux et Xavier Bettel (DP) qui ambitionne de conserver son siège de Premier ministre.


Politik , Partei DP , Xavier BETTEL , PremierMinister  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Oui, je veux rester Premier ministre»
Quel est l'avenir de la coalition DP-LSAP-déi gréng? Quels sont les projets politiques de Xavier Bettel ? Que pense-t-il de Dan Kersch ? Pourquoi le triple A est-il si important pour lui ?

L'autre partenaire de coalition, déi gréng perdrait un siège pour finir à 8 députés. Les écologistes ne recueilleraient plus que 12,01% des suffrages, soit -3% d'intentions de vote par rapport à 2018.

Dans ce nouveau sondage, le LSAP sort ainsi grand gagnant en redevenant la deuxième force politique du pays avec 20,7% d'intentions de vote devant le DP (18,4%). Les socialistes bousculent de ce fait les rapports de force au sein de la majorité.  «Le LSAP est très haut dans les intentions de vote, c'est une véritable locomotive dans cette coalition», commente Tommy Klein de l'Ilres.

Une bonne nouvelle pour eux, alors que la ministre de la Santé Paulette Lenert pressentie pour devenir tête de liste du parti a de nouveau été désignée personnalité politique préférée du Luxembourg fin novembre

Des Pirates forts, un CSV encore affaibli

Dans les rangs de l'opposition, le parti Pirate est le seul parti à pouvoir espérer réaliser un meilleur score en 2023. Les Pirates arriveraient à obtenir six députés, soit quatre de plus qu'en 2018. De quoi réjouir le parti de Sven Clément qui ambitionne d'avoir au moins cinq députés lors des prochaines élections législatives, afin de pouvoir former un groupe à la Chambre. Dans le dernier Politmolitor, Sven Clement est le membre de l'opposition préféré des électeurs avec 60% d'opinions favorables, loin devant le président du CSV Claude Wiseler (51%).

Malgré une légère hausse dans les intentions de vote par rapport à novembre 2021 (+1,7%), le CSV ne parvient pas à redresser la barre. Selon la nouvelle enquête d'opinion, les chrétiens-sociaux n'obtiendrait que 23,3% des suffrages lors du prochain scrutin contre 28,9% en 2018.

Le CSV perdrait encore un siège, alors qu'il réalise un meilleur résultat en pourcentage. Cela est dû au système électoral. Il s'agit d'un siège résiduel. Le temps est compté pour renverser la vapeur. Il faudrait pour cela qu'ils mènent une bonne campagne et qu'ils aient un candidat de premier plan qui s'y prête. 

Le sondage ne laisse pas présager d'évolution à la Chambre concernant l'ADR et déi Lénk. Lors du prochain scrutin, l'ADR aurait ainsi toujours 4 députés, alors qu'en novembre 2021 le parti de Fred Keup pouvait espérer atteindre 7 sièges. Pas de changement non plus pour le parti de gauche qui serait toujours représenté par deux députés à la Chambre.

Le parti Fokus, lancé en février 2022 et incarné par la tête de liste Frank Engel, est sondé pour la deuxième fois. Si en juin, 2,9% d'électeurs se disaient prêts à voter pour Fokus, ce parti accuse désormais une perte de -1,4% des voix.

De bonnes notes pour la coalition

Dans la configuration actuelle, l'alliance entre deux partis ne suffira pas pour gouverner le pays en termes de sièges à la Chambre. Pour avoir la majorité, il est nécessaire d'avoir au moins 31 sièges. Les intentions de vote se resserrent entre partis avec le poids grandissant des Pirates et l'affaiblissement du CSV. Les deux premiers partis selon l'enquête, le CSV (15 députés) et le LSAP (13 députés), ne parviendraient pas d'ailleurs à atteindre cette majorité.

Les électeurs ont aussi été interrogés sur leur satisfaction quant au travail du gouvernement. Sur une échelle de + 5 à - 5, la coalition bleu-rouge-vert est créditée d'un score de 0,9 (+0.1 par rapport à juin). Parmi les trois partenaires de la coalition, c'est le LSAP qui enregistre le plus haut niveau de satisfaction avec 0,7 (stable), devant le DP 0,5 et les Verts (- 0,3). L'opposition se situe à - 0,1 (+0.1).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si les nouveaux ministres, dont Yuriko Backes (DP) et Joëlle Welfring (déi gréng), gagnent des points dans le nouveau Politmonitor, Paulette Lenert reste bien accrochée à la première place depuis 2020.
Xavier Bettel et Paulette Lenert, deux candidats rivaux pour le poste de Premier ministre en 2023?
Plusieurs socialistes confient être prêts à soutenir Paulette Lenert si elle se décide à représenter le LSAP pour les prochaines élections législatives. Pour l'instant, l'intéressée n'exclut rien et se dit prête à «apporter son aide» au pays.
Die Regierung setzt in puncto Impfung weiterhin aus Sensibilisierung.
Quel est l'avenir de la coalition DP-LSAP-déi gréng? Quels sont les projets politiques de Xavier Bettel ? Que pense-t-il de Dan Kersch ? Pourquoi le triple A est-il si important pour lui ?
Politik , Partei DP , Xavier BETTEL , PremierMinister  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La majorité actuelle séduit à nouveau. Le dernier sondage national sur les intentions de vote donne à la coalition DP-LSAP-déi Gréng une majorité de 32 sièges. Et parmi les trois partis majoritaires, les libéraux sortent grands gagnants.
Contrairement à voilà dix jours, les visages devraient être plus graves cet après-midi.
Si les électeurs luxembourgeois passaient par les urnes dimanche, la majorité actuelle perdrait de sa superbe. Car si le LSAP gagne en popularité, cela ne suffirait pas à compenser la montée des votes pro-Adr ou Pirate.
TOPSHOTS
People stand in polling booths in a polling station in Kiev on October 26, 2014, as they vote in Ukraine's parliamentary elections. Ukrainians voted in parliamentary elections on October 26 that could sharpen divisions in the war-torn country, while strengthening President Petro Poroshenko's bid to set the ex-Soviet republic on an irreversible pro-Western course. AFP PHOTO / SERGEI SUPINSKY
Selon les résultats du Sonndesfro, réalisé par TNS Ilres pour le Luxemburger Wort et RTL, les trois partis au gouvernement perdraient un siège au Parlement si les élections avaient lieu ce dimanche. Ce qui aboutirait à la perte de leur majorité absolue.
IPO , LSAP DP Drei Greng Regierung , Gambia II , Conseil des Ministres , Regierungsrat , vlnr Schneider , Bausch , Bettel Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort