Changer d'édition

Le lourd tribut des motards sur les routes luxembourgeoises
Luxembourg 3 min. 05.10.2022
Sécurité routière

Le lourd tribut des motards sur les routes luxembourgeoises

Huit motards ont perdu la vie au Luxembourg entre les mois de mai et d'août 2022. Il y en avait eu trois sur toute l'année 2021.
Sécurité routière

Le lourd tribut des motards sur les routes luxembourgeoises

Huit motards ont perdu la vie au Luxembourg entre les mois de mai et d'août 2022. Il y en avait eu trois sur toute l'année 2021.
Photo: Archives/Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 05.10.2022
Sécurité routière

Le lourd tribut des motards sur les routes luxembourgeoises

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Huit motards sont décédés de début mai à fin août, seize ont été grièvement blessés. Alors qu'une météo plus clémente va régner ces prochains jours, la vigilance est plus que jamais de mise pour les pilotes de deux-roues.

Déjà, cet été, sur les autoroutes du Grand-Duché, le message affiché sur les panneaux lumineux interpellait. Il était indiqué qu'au mois de juillet, sept motards étaient décédés dans des accidents de la route au Luxembourg.


Im Jahr 2020 sind sieben Motorradfahrer auf den Straßen Luxemburgs tödlich verunglückt.
«Les autres usagers de la route sont le plus grand danger»
Le printemps est là et les motards ont à nouveau enfourché leurs machines. Une passion qui n'est cependant pas sans danger, comme le rappelle un moniteur de moto-école.

Les chiffres publiés par la police grand-ducale à la fin du mois de septembre confirment ce triste bilan. Ainsi, lors de ce qui est nommé la «saison moto 2022», période qui court du 30 mai au 31 août, huit motocyclistes ont perdu la vie. Aux sept du mois de juillet s'est ajoutée une victime supplémentaire le mercredi 24 août près de Dudelange. 

Au total, «la police a enregistré 60 accidents de la circulation avec des motos», est-il encore indiqué. Avec 16 blessés graves et 36 motards plus légèrement touchés. 

Si les circonstances de ces accidents et de ces drames diffèrent (vitesse, collision avec un autre véhicule, chute et choc contre une barrière de protection métallique...), il n'en reste pas moins que les motards ont payé un lourd tribut au cours de cet été 2022.

Sur toute l'année 2021, il n'y avait eu «que» trois motocyclistes tués sur les routes luxembourgeoises. Depuis 2010, seule l'année 2018 a été plus meurtrière. En 2013 et 2014, on a également recensé huit morts parmi les motards. Mais soulignons, encore une fois, que les chiffres de 2022 publiés par la police portent uniquement sur la saison estivale.

Des aménagements sur les routes

Difficile d'expliquer les raisons de ce triste bilan pour les motards sur les routes luxembourgeoises. La météo exceptionnellement ensoleillée et sèche sur la totalité de cette «saison moto 2022» peut être une piste de réflexion, mais Joseph Tabouraing, de la commission Touring à la fédération motocycliste Motor-Union Luxembourg (Mul), ne se hasarde pas sur ce chemin. Pas plus qu'il n'oppose motard et automobiliste sur la route, un débat stérile. «Un grand pourcentage de pilotes respecte les règles, et un petit pourcentage malheureusement pas.» Ce qui est aussi vrai chez les conducteurs de voiture.


Polizei Polizeikontrolle Motorräder Biker Bike Motorrad Heiderscheidergrund N15
A motards imprudents, policiers intransigeants
Si les deux-roues ont repris du service avec les beaux jours, la maréchaussée est elle aussi de sortie pour contrôler que pilotes et engins sont en règle. Depuis le printemps, quatre permis ont déjà été retirés et plus de 200 amendes dressées.

Joseph Tabouraing préfère insister sur la prévention. «Des précautions ont déjà été prises par l'administration des ponts et chaussées et les communes pour rendre les routes plus sûres pour les motards: des panneaux indiquant les virages dangereux exprès pour les motards, des panneaux pour sensibiliser sur l'importance des vêtements de protection, des doubles glissières de sécurité par endroits... J'ai aussi vu, sur certaines routes dans le nord du pays, un marquage au sol spécifique qui indique la bonne trajectoire aux motards», énumère-t-il.

Des stages peu plébiscités

Le membre de la Mul interpelle aussi sur la nécessité d'avoir une moto en parfait état. «Il ne faut pas regarder à l'économie, notamment pour les pneus. Un contrôle, au moins annuel, dans un garage spécialisé, est essentiel. Une veste airbag, même si c'est cher, peut aussi être très utile», poursuit-il.

Joseph Tabouraing rappelle aussi que des stages de conduite à destination des motards existent. Ceux de l'ACL ou de la Mul se déroulent notamment en début de saison, afin de se remettre en jambe après l'hiver. «Mais il n'y a pas beaucoup de motards qui y participent: une centaine à l'ACL, une quinzaine chez nous. Alors qu'il y a 26.000 motos immatriculées au Luxembourg...»

Enfin, Joseph Tabouraing insiste sur un dernier point. Certes, la «saison moto 2022» est terminée si l'on se réfère à la période retenue par la police grand-ducale. Mais le plaisir de la moto pourrait se prolonger cet automne, notamment avec la météo un peu plus clémente des prochains jours. «Mais les routes peuvent être sales, humides, il peut y avoir de la boue. Il faut donc rester extrêmement vigilant.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le motard accidenté jeudi sur le CR133 a succombé à ses graves blessures. La police lance un appel à témoins.
15 MInuten: Nicht länger soll es laut PNOS künftig dauern, bis die Rettungskräfte am Einsatzort eintreffen.