Changer d'édition

Le logement, cette «priorité» pour la Croix-Rouge
Luxembourg 28.05.2019 Cet article est archivé

Le logement, cette «priorité» pour la Croix-Rouge

Le logement, cette «priorité» pour la Croix-Rouge

Photo: Anouk Antony
Luxembourg 28.05.2019 Cet article est archivé

Le logement, cette «priorité» pour la Croix-Rouge

Face aux difficultés rencontrées par les personnes qu'elle soutient à trouver un toit, l'organisation humanitaire annonce mardi sa volonté de renforcer son action dans le domaine. Ce qui passera notamment par la création de nouvelles structures.

(Jmh) - Thématique récurrente de la scène politique luxembourgeoise, la pénurie de logement touche particulièrement les personnes les plus vulnérables. Face à ce constat, la Croix-Rouge annonce mardi, à l'occasion de la présentation de son rapport annuel 2018, sa volonté de s'impliquer plus en avant. Si l'organisation humanitaire possède d'ores et déjà en propre un parc de 200 logements, en plus des structures d'accueil dans lesquelles elle est impliquée, son ambition va au-delà.


Logement - Photo : Pierre Matgé
Le logement social suscite une nouvelle prise de conscience
Face à la flambée des prix de l'immobilier, les organismes sociaux et caritatifs sont de plus en plus mis à contribution pour accroître le parc immobilier locatif social. Désormais, les associations philanthropiques n'hésitent plus elles aussi à mettre la main au portefeuille.

«Si une centaine de nouveaux logements devrait voir le jour d'ici la fin de l'année au vu des projets qui sont en cours, nous sommes en train de dresser l'inventaire des terrains que nous possédons pour accroître nos capacités», résume Gilles Dhamen, directeur des activités solidarité de la Croix-Rouge. Un exercice qui devrait aboutir à la sortie de terre de nouvelles capacités d'accueil à destination «de jeunes mères seules, de personnes sans emploi ou souffrant de longue maladie ou encore de personnes ayant obtenu le statut de réfugié», précise le directeur qui se refuse à avancer un quelconque chiffre. Seul «l'horizon 2025» pour la concrétisation de ce projet est évoqué.

Aide aux communes

À ce jour, selon les données présentées mardi, la Croix-Rouge soutient pas moins de 565 ménages ayant obtenu ce statut mais dans l'incapacité de se loger en raison des conditions exigées sur le marché privé. Idem pour une centaine de jeunes adultes, âgés entre 18 et 26 ans, hébergés dans différentes structures. Parmi eux, 22 femmes avec enfant(s).


Plus de 200.000 logements en plus à construire d'ici 2060
Le Statec a publié ce mercredi ses projections en termes de croissance et d'habitats pour les 40 prochaines années. Le Luxembourg aura besoin de plus de 5.600 nouveaux locaux par an pour faire face à la croissance du pays.

En parallèle des constructions en cours de planification, la Croix-Rouge entend proposer ses services aux communes et/ou aux porteurs de projets désireux d'intégrer de la mixité sociale. Que ce soit par une aide pour l'obtention d'aides publiques, le calcul «d'un loyer socialement responsable» ou bien encore la gestion d'un immeuble.  Une activité qui ne se veut pas concurrente des dispositifs déjà en place, tels que les actions de l'agence immobilière sociale ou celles de la SNHBM ou du Fonds du logement. La Croix-Rouge, elle, revendique une action destinée à offrir «une autonomie sur le long terme» aux personnes soutenues.


Sur le même sujet

10.000 logements fleuriront au Kirchberg d'ici 2040
Peuplé à l'heure actuelle de quelque 3.800 résidents, le quartier d'affaires devrait prendre un tout autre visage dans les décennies à venir avec la construction d'habitations «à prix abordable», selon le Fonds Kirchberg.
Lokales,Neue Wohnungen Quartier Réimerwee, Kirchberg.Wohnungsbau.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le logement social suscite une nouvelle prise de conscience
Face à la flambée des prix de l'immobilier, les organismes sociaux et caritatifs sont de plus en plus mis à contribution pour accroître le parc immobilier locatif social. Désormais, les associations philanthropiques n'hésitent plus elles aussi à mettre la main au portefeuille.
Logement - Photo : Pierre Matgé