Changer d'édition

Le LNS met son nez dans les tests rapides
Luxembourg 5 min. 16.11.2020

Le LNS met son nez dans les tests rapides

Cinq kits différents sont actuellement étudiés par les équipes du Laboratoire national de santé luxembourgeois.

Le LNS met son nez dans les tests rapides

Cinq kits différents sont actuellement étudiés par les équipes du Laboratoire national de santé luxembourgeois.
Photo : AFP
Luxembourg 5 min. 16.11.2020

Le LNS met son nez dans les tests rapides

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.

D'ici fin novembre, les premiers lots de tests rapides (dits antigéniques) voulus par le ministère de la Santé arriveront au Luxembourg. Après avoir pratiqué quelque 1,2 million de dépistages avec les écouvillons PCR, le pays disposerait ainsi d'un second outil de mesure. Avec des avantages mais aussi des lacunes que le gouvernement a demandé au Laboratoire national de santé (LNS) de mesurer..

En quoi consiste la demande des autorités au LNS?

Dr Trung Nguyen (chef du service virologie au LNS): «Il s'agit de renseigner la direction de la Santé sur la réelle efficacité (sensibilité) de ces tests et voir dans quelle mesure ils peuvent être utiles dans le cadre du Large Scale Testing mis en place pour surveiller la progression de l'épidémie dans le pays. Déjà en mars, notre laboratoire avait pu analyser les résultats de certains kits mis sur le marché. Les mesures avaient été pratiquées auprès d'une centaine de volontaires, et n'avaient été guère concluantes. 

Depuis, les fabricants de tests antigéniques ont fait des progrès et beaucoup d'études viennent compléter le savoir que l'on peut avoir sur ces tests rapides. Des chercheurs reconnus au Brésil, en Allemagne ont travaillé le sujet, et nous-mêmes avons repris nos études. Mais ce n'est pas simple de trouver des volontaires consentants.

Avec l'équipe de virologie dirigée par le Dr Tamir Abdelrahman, nous nous penchons aussi sur le virus lui-même. En lien avec les équipes cliniques du pays d'ailleurs, et via nos propres séquençages, le LNS cherche à analyser de possibles mutations de ce coronavirus. Les récents cas de visons infectés découverts au Danemark doivent être pris comme un avertissement sérieux. Mais il nous faut encore d'autres analyses pour voir ce qu'il en est véritablement de ce SARS-CoV-2.

Avez-vous un délai pour rendre vos conclusions?

«Non. Mais il s'agit surtout de recommandations, d'informations à transmettre au Conseil supérieur des maladies infectieuses, le choix d'utiliser ces matériels a été validé. Mais contrairement à d'autres pays, il n'y a aucune urgence à adopter ces tests rapides chez nous. L'organisation des dépistages et analyses PCR est rodée; suffisamment efficace dans la rapidité de transmission des résultats pour rompre les chaînes de contamination; et notre capacité de tests quotidiens (jusqu'à 20.000 par jour) suffisante compte tenu de l'importance de la population luxembourgeoise.

Pour le Dr Nguyen, l'application des gestes barrières devrait affaiblir l'épisode de grippe hivernal.
Pour le Dr Nguyen, l'application des gestes barrières devrait affaiblir l'épisode de grippe hivernal.
Photo : Laurent Antonelli

Pour l'heure, je reste mitigé sur l'efficacité des tests proposés. Ils réagissent à la charge virale mais quand celle-ci est fortement présente dans l'organisme. Donc parfois l'affichage d'un résultat négatif est juste dû à un manque de sensibilité des capteurs alors que l'infection est bien présente. Autrement dit : on peut être signalé comme non contaminé alors que ce n'est pas le cas... Plus rassurant, la part de faux positifs est minime.

S'ils ne sont pas fiables à 100%, pourquoi faire le choix des tests antigéniques maintenant?

«Le pays suit toujours dans la ligne ''Tester, tracer, isoler''. Ces tests rapides sont à voir comme un outil supplémentaire. Et c'est justement leur temps de réponse qui est intéressant. Là, le résultat s'affiche en moins de 20 minutes, donc bien plus rapide que pour un dépistage PCR habituel. En plus, ce type de test est facile à mettre en oeuvre et s'avère moins coûteux (de l'ordre de 80%plus économique) car cette méthode ne nécessite pas, après le prélèvement nasal, d'analyse en laboratoire.

Mais, selon moi, il faut en faire un usage pertinent. Je sais que le Centre hospitalier du Luxembourg (CHL) l'essaye déjà dans le cadre de l'orientation des patients qui arrivent dans ses services. Un malade se présente aux urgences, un quart d'heure plus tard, on peut savoir si l'on doit impérativement le traiter en unité covid, même si la personne n'est pas venue pour une infection respiratoire due au coronavirus. C'est donc un outil pertinent dans l'orientation des malades dans les hôpitaux. 

En milieu scolaire ou dans les maisons de retraite, ce pourrait servir de premier indicateur également. Avec toutefois cette réserve de sensibilité, notamment chez des sujets asymptomatiques. Les professionnels de santé (comme les particuliers qui utiliseraient ces fast tests) doivent bien garder en tête qu'un résultat négatif ne fait pas d'eux des personnes vierges de l'infection. Elles sont justes «moins suspectes» je dirais.

Avec l'hiver va arriver la grippe. Craignez-vous que le mélange covid-19 et virus saisonnier forment un cocktail particulièrement dangereux?

«Il faudra surtout éviter la panique car les deux infections virales ont les mêmes symptômes dans les premiers temps. Par contre, la bonne nouvelle est que le respect de la distanciation, le port du masque, le lavage des mains, la diminution des interactions sociales dont nous avons pris l'habitude devraient freiner la diffusion du virus de la grippe comme ils le font pour le covid-19.


120.000 vaccins anti-grippe commandés par le Luxembourg
Le ministère de la Santé révèle ce lundi qu'environ 55.000 doses sont déjà arrivées à la fin septembre. 65.000 autres suivront d'ici la fin de l'année, mais vu «la pénurie générale dans toute l'Europe», «il ne faut pas s'attendre à un arrivage supplémentaire».

L'Australie, qui a passé son premier hiver de l'ère de covid, n'a connu que très très peu de cas de grippe. Là-bas, les chercheurs estiment que cette diminution doit beaucoup aux nouvelles habitudes comportementales des habitants. Alors, au-delà de la vaccination, je ne peux qu'appeler chacun à bien poursuivre ses petits efforts sanitaires. Ce sera bon pour soi, pour ses proches, pour tout le monde en fait.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

75.000 tests rapides attendus pour le 20 novembre
Compte tenu des imprécisions de certains kits, la direction de la Santé a choisi de limiter leur usage à certains dépistages. Ainsi les seniors et les enfants auront encore intérêt à subir le test PCR en usage jusqu'à présent.
12.11.2020, Bayern, Freising: Eine Frau hält am Flughafen München in einem Covid-19 Testcenter einen Antigen-Schnelltest zum COVID-19-Antikörper-Nachweis in den Händen. Lufthansa startet erste Probeläufe, sämtliche Passagiere vor Flugantritt auf das Corona-Virus zu testen. Auf einzelnen Flügen sollen alle Passagiere einen für sie kostenfreien Antigen-Schnelltest ablegen. Erst nachdem ein negatives Ergebnis vorliegt, wird die Bordkarte freigeschaltet. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le blues du confinement a frappé les résidents
A l'heure où la question du pour ou contre le retour du confinement au Luxembourg, le Statec apporte un sérieux bémol. Selon les statisticiens : le lockdown a non seulement engendré la diminution du revenu d’un résident sur six, mais impacté négativement l'état de santé de la même proportion d'habitants.
 traurig, traurige, trauriges, traurigkeit, hoffen, hoffnung, leid, leiden, boy, bub, bursche, junge, jungs, kerl, knabe, knappe, gefu?hle, gefühle, verzweifeln, verzweiflung, kummer, kümmernis, leiden, sorge, trauer, traurigkeit, schmerz, schmerzen, begriff, konzept, abkommling, abkömmling, brut, jugend, jung, junge, junger, junges, nachkomme, nachwuchs, unerfahren, angstlich, ängstlich, erwachsen, erwachsene, erwachsener, für erwachsene, beschatten, schatten, abstakt, abstrahieren, abstrakt, abstrakter, abstraktes, auszug, entziehen, trennen, zusammenfassung, bänke, menschen, portrait, porträt, medizinisch, medizinische, medizinischer, medizinisches, ärztliche, dach, hausdach, überdachen, überdachung, sinnlichkeit, weinen, weinend, weinendes, gewalt, gewalttaten, gewalttätigkeiten, dramatik, dramatisch, arger, bekummern, bekümmern, belastigen, belästigen, beunruhigen, mühe, sorge, storung, störung, ungemach, ärger, gedrückt, depresion, verzweifelt, fotonegativ, negativ, negativfilm, schlecht, schlechtes, besorgnis, sorge, depression, empfindung emotion, gefuhl, gefühl, bose, böse, verärgert, zornig, körper, person, personen, gewachshaus, gewächshaus, treibhaus, ermuden, ermüden, ermüdung, erschöpfung, mudigkeit, müdigkeit, schlappheit, überdruss, trennung, jugendliche, jugendlicher, teeni, teenie, teenies, hintergruende, hintergrund, schreibtischhintergrund, schattenriss, schattenriß, scherenschnitt, silhouette, begrifflich, konzeptionell, bemannen, herr, mann, mensch, spielfigur, stein
Novembre verra l'arrivée des tests rapides
La direction de la Santé vient d'approuver l'achat de ces nouveaux accessoires de dépistage du covid-19. Assurant un diagnostic dans des délais plus brefs que les tests PCR actuels, leur usage servira notamment en milieu hospitalier.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center uses a swab to take a sample from a student for a coronavirus test at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
Pour les tests rapides, priorité aux soignants
Savoir si oui ou non l'on est positif au covid en 15 minutes est désormais possible. Mais le Luxembourg hésite encore à faire entrer ces fameux tests antigéniques dans ses dispositifs officiels.
23.10.2020, Österreich, Schwechat: Ein medizinischer Mitarbeiter entnimmt einer Frau einen Rachenabstrich. Austrian Airlines (AUA) haben gemeinsam mit dem Flughafen Wien einen Probelauf mit Antigen-Schnelltests gestartet. Das Angebot richtet sich bis 8. November vorerst an Passagiere auf der Flugstrecke nach Berlin. Die Inanspruchnahme ist freiwillig und kostenlos. Foto: Helmut Fohringer/APA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++