Changer d'édition

Le lèche-vitrines ne préoccupe pas les esprits
Luxembourg 13 2 min. 18.05.2020

Le lèche-vitrines ne préoccupe pas les esprits

Flâner dans les rues et faire du lèche-vitrines ne semblent pas dans les esprits.

Le lèche-vitrines ne préoccupe pas les esprits

Flâner dans les rues et faire du lèche-vitrines ne semblent pas dans les esprits.
Anouk Antony
Luxembourg 13 2 min. 18.05.2020

Le lèche-vitrines ne préoccupe pas les esprits

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Une semaine après la réouverture des commerces, la clientèle se fait toujours rare. Dans les rayons, le plaisir du shopping semble avoir laissé place à l'efficacité des achats.

(ASdN avec Cordula Schnuer) - Les allées restent vides, malgré des rayons pleins. La clientèle se fait en effet encore rare dans les magasins, quelques jours seulement après leur réouverture le 11 mai dernier. Une reprise de l'activité qui apparaissait comme le signe d'un retour à la vie d'avant covid-19 mais qui montre surtout que beaucoup de choses ont changé.  

Port du masque, gel hydroalcoolique, marquage au sol... Sur les vitrines, les consignes fleurissent, preuves que la crise sanitaire est toujours bel et bien présente. Et à chaque boutique ses règles pour des achats sous conditions.

Dans la rue, l'ambiance est en demi-teinte. Si certains clients se disent heureux, d'autres ne cachent pas leurs craintes. «Nous sommes bien équipés, mais il y a encore un peu de doute», a affirmé Patricia, une résidente de la capitale, à nos confrères du Luxembourg Times, vendredi. Un nouveau pas vers un retour à la normale toutefois bienvenu pour elle : «C'est agréable de voir les gens dans la rue. Cela m'avait manqué».

Davantage que des articles, c'est également un contact social qu'est également venu chercher Carlo qui se promène dans les rues commerçantes de la capitale. Une sortie qui s'avère être l'occasion de bavarder avec des amis. «Pour le moment, je n'achète que ce dont j'ai besoin. Je veux attendre et voir comment tout cela évolue», explique l'homme dont les mains sont encore vides. 

Et ce n'est d'ailleurs pas le seul. Dans les commerces, les clients se font rares, à l'image des rayons vides de la librairie All English Bookstore, à quelques pas du palais grand-ducal. Peu de gens viennent feuilleter les dernières parutions qui s'accumulent. «Les gens entrent quand ils savent qu'ils veulent acheter quelque chose de spécifique», explique Tania Steffen derrière le bouclier en plastique installé sur le comptoir.  

Même son de cloche dans les boutiques de mode. Une mauvaise nouvelle pour ces dernières, pour lesquelles toute une saison pourrait se perdre. A ce jour, de nombreux commerçants se retrouvent en effet avec la collection printemps sur les bras et des poches vides, les empêchant de se réapprovisionner et proposer des nouveautés de saison. 


02.01.13 soldes solden winterschlussverkauf luxemburg, photo. Marc Wilwert
Les soldes n'attendent plus qu'un feu vert
Le ministère des Classes moyennes devra vite trancher pour savoir si les prochains soldes peuvent être avancés, maintenus aux dates initiales, élargis ou... annulés. Pour l'heure, les commerces sont dans l'attente d'une réponse.

Le nouveau défi des commerces est donc de retrouver une clientèle. En ce sens, plusieurs initiatives ont vu le jour, à l'instar de la capitale luxembourgeoise. Cette dernière a ainsi annoncé mercredi dernier étudier plusieurs pistes, comme des bons d'achats pour relancer la consommation. 

Des promotions qui pourraient attirer davantage de clients et remplir un peu les caisses. Etape-clef pour les commerces, les soldes pourraient eux aussi les faire revenir. Initialement prévus du 24 juin au 25 juillet, le ministère des Classes moyennes devrait toutefois rapidement trancher pour savoir s'ils peuvent être maintenus, avancés, élargis ou même annulés.    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les soldes n'attendent plus qu'un feu vert
Le ministère des Classes moyennes devra vite trancher pour savoir si les prochains soldes peuvent être avancés, maintenus aux dates initiales, élargis ou... annulés. Pour l'heure, les commerces sont dans l'attente d'une réponse.
02.01.13 soldes solden winterschlussverkauf luxemburg, photo. Marc Wilwert
La capitale tente de sauver ses commerces
Huit semaines que le virus a forcé les commerçants et restaurateurs à l'arrêt. Face aux difficultés engendrées, la Ville de Luxembourg a annoncé prendre des mesures pour les aider à se relever.
Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, a la soupe, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le Luxembourg avance masqué
Après deux mois de confinement, c'est avec une protection sur le nez que le pays s'est réveillé lundi du long cauchemar de la crise sanitaire. Les lycéens sont rentrés, commerces et salons de coiffure ont rouvert. Timidement, sans effusion.
Lokales, Corona: Geschäfte öffnen wieder - Massnahmen und Vorbereitungen in Luxemburg Stadt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Lundi 11 mai, le jour d'après...
Le Luxembourg s'apprête à sortir du confinement. Un drôle de réveil après deux mois d'un quasi-sommeil agité par le cauchemar du covid-19 et sa centaine de morts dans le pays. Lundi, place à un saut dans l'inconnu, vers «une nouvelle normalité» où tout a été bousculé.
A hairdresser cuts the hair of a client at a hairdressing salon in Bratislava on May 6, 2020, amid the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - The Slovakian government is easing restrictions because of the low number of new coronavirus infections. Slovakia reopens from May 6, 2020 shops and most service providers, restaurants -- for outdoor seating only -- as well as museums and galleries. (Photo by VLADIMIR SIMICEK / AFP)
La solidarité pour les restaurateurs s'organise en ligne
Si le déconfinement général sera levé lundi prochain, le secteur de l'Horeca ne pourra en revanche rouvrir ses portes avant le mois de juin. Pour faire face à cette période difficile, des plateformes en ligne ont vu le jour pour aider des commerces touchés de plein fouet par la crise.
Le SOS des commerces de la capitale
Attention, magasins en danger... Voilà le message d'alerte que lance l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg au gouvernement. Dans l'espoir notamment d'une bouée de sauvetage qui viendrait les dispenser de payer leurs loyers.
Baustelle Tram und geschlossene Geschäfter im Garer Viertel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort