Changer d'édition

Le Kirchberg se veut plus abordable
Luxembourg 3 min. 17.07.2020

Le Kirchberg se veut plus abordable

A terme, le ratio Habitant/Salarié au Kirchberg ne devrait plus être  de 1 pour 10 mais bien de 2,4 pour 10. Un changement dans la nature même du plateau devenant un "quartier vivant".

Le Kirchberg se veut plus abordable

A terme, le ratio Habitant/Salarié au Kirchberg ne devrait plus être de 1 pour 10 mais bien de 2,4 pour 10. Un changement dans la nature même du plateau devenant un "quartier vivant".
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 17.07.2020

Le Kirchberg se veut plus abordable

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.

Le Fonds Kirchberg a du pain sur la planche. Ou plutôt des plans, du béton et des grues à gérer. Comme d'habitude? Non, car les ministres des Travaux publics et du Logement viennent de lui fixer un nouvel horizon: bâtir 7.000 nouveaux logements, mais en assurant leur abordabilité. Entendez que le prix du m2 ne réserve pas les futurs appartements aux seuls salariés les plus aisés. «Et l'on peut parfaitement réussir le pari précisément ici», s'enthousiasme déjà Henri Kox (Déi Gréng).

La feuille de route est donc tracée, à entendre le ministre du Logement : avant 2023, 757 appartements à mettre en vente dans les secteurs Réimerwee et Domaine Kiem notamment. D'ici 2026, 1.038 logements devront sortir de terre aussi bien du côté de l'ancien bâtiment Eurocontrol que sur Grünewald Ouest, le long du Boulevard Adenauer ou sur le site Laangfur. Sans oublier les 3.127 logis prévus sur les 24 hectares du Kuebebierg, la dernière grande réserve foncière encore inexploitée. Cela en fait du monde attendu... Précisément, il est question de passer de 4.000 habitants aujourd'hui à 27.500 dans la décennie 2030, avance François Bausch (Déi Gréng).

Mais au-delà de la quantité, c'est aussi la «qualité» que vise Henri Kox sur le plateau. Ainsi, le Kirchberg (à l'image de ce qui se fait à Elmen) pourra servir de laboratoire à sa vision en matière d'offres de logement au Grand-Duché. Plus et moins cher. Indispensable choix alors que les prix du m2 au Luxembourg battent les records des plus grandes villes européennes, et où de plus en plus de ménages se doivent de sacrifier une part importante de leur budget à cette seule fonction : se trouver un toit. 


OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un plateau du Kirchberg à échelle humaine
Comment redynamiser le quartier des affaires? Le Fonds Kirchberg a chargé le cabinet Gehl de lui faire des propositions pour revitaliser les espaces publics.

Pour faire baisser les tarifs immobiliers, à la vente comme à la location, le ministre du Logement compte désormais bien plus «sur la main publique», comme il le dit. Ici, ce sera au Fonds du Logement et à la SNHBM de jouer; ailleurs, il compte sur les opérateurs comme le Fonds du logement pour proposer appartements ou maisons à tarifs abordables.

Concrètement, que signifie «abordable» pour une zone comme le Kirchberg où le m2 dépasse les 9.500€ à la vente? Selon qu'ils seront cédés directement via le Fonds ou la Société nationale des Habitations à bon marché, le prix de cession sera de 40 à 60% moins cher que le tarif du marché. Et pour assurer une bonne mixité au quartier, la cible est clairement définie : d'un côté, les personnes bénéficiant des aides au logement et donc éligibles pour un bien subventionné, de l'autre côté les foyers connaissant des difficultés sur le marché libre mais dont le revenu «trop élevé» les privait, jusqu'à présent, de pouvoir acheter ces mêmes logements aidés. «C'est dans ce sens qui va la loi que nous révisons actuellement.»

Et la même tendance est attendue pour le secteur locatif du plateau. «Si actuellement, le Kirchberg c'est 32% de logement en location abordable, l'objectif est de doubler cette part», avance Henri Kox faisant porter ses espoirs là encore sur les acteurs publics. Là, le ministre propose deux fourchettes de prix, en fonction du bailleur : entre 5 et 10€/m2 ou entre 10 et 20€. De quoi se frotter les yeux, et bondir de joie pour les futurs occupants.

«Je le redis : c'est seulement en accélérant la production et la mise sur le marché de logements abordables que nous réussirons à répondre aux attentes de celles et ceux pour qui le montant du loyer ou des remboursements devient trop pénalisant pour leur vie au quotidien». Au Kirchberg, pays des cols blancs jusqu'à présent, de donner le bon exemple dès maintenant.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des logements plutôt que l'Hôtel des Postes
Les élus déi Lenk de la capitale n'en démordent pas: le projet de rénovation de l'ancien siège du groupe Post en hôtel n'a rien de cohérent alors que l'habitat devient inaccessible à Luxembourg. L'opposition à Lydie Polfer en appelle au ministre de l'Economie
Lokales, Pressekonferenz Post Hotel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Mama Shelter ouvrira le 20 juillet, au Kirchberg
Le dernier-né des hôtels de la famille Trigano devait accueillir ses premiers hôtes, au Kirchberg, mi-avril. Son inauguration aura finalement lieu au cœur de l'été avec à sa tête un habitué de l'hôtellerie luxembourgeoise, André Pêcheur.
Hotel Mama Shelter 2 RUE DU FORT NIEDERGRUENEWALD 1616, LUXEMBOURG: M. Pêcheur, directeur de l’établissement. Ouverture Hôtel Mama Shelter. Photo: Steve Eastwood
Premières ventes à Elmen dès le 6 juillet
Reportée pour cause de covid-19, la cession des premières maisons et appartements du grand projet immobilier va débuter. Avec une priorité donnée aux habitants et salariés de Kehlen et Koerich, les deux villages voisins.
Projet Elmen in Kehlen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La SNHBM plus bâtisseuse que jamais
A 101 ans maintenant, la Société nationale des habitations à bon marché se retrousse les manches pour construire bien plus de logements que par le passé. Mais à elle aussi de proposer de nouvelles formes d'habitat (colocation) et développer de nouvelles formes locatives.
SNHBM - OP Elmen - Olm - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La liaison Steinsel-Kirchberg gagne des bus
La Ville de Luxembourg a tenu compte du nombre croissant d'usagers sur la ligne 26. Il est vrai que la population de Steinsel augmente, ainsi que la demande de clients pour rejoindre le quartier des affaires de la capitale depuis la périphérie nord.
12.02.2014 LUXEMBOURG, HOLLERICH, CFL, BUS, BUSSE, MULTIPLICITY PHOTO ANOUK ANTONY