Changer d'édition

Le Kirchberg prêt à accueillir le Parquet européen
Luxembourg 2 min. 27.11.2020 Cet article est archivé

Le Kirchberg prêt à accueillir le Parquet européen

Le Parquet européen s'installera dès 2021 dans les cinq premiers étages de la tour B.

Le Kirchberg prêt à accueillir le Parquet européen

Le Parquet européen s'installera dès 2021 dans les cinq premiers étages de la tour B.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 27.11.2020 Cet article est archivé

Le Kirchberg prêt à accueillir le Parquet européen

L'organisme en charge de la lutte contre les fraudes aux intérêts financiers de l'UE prendra ses quartiers dans la capitale dès 2021. Une bonne nouvelle pour le pays qui consolide ainsi sa place en tant que siège d’institutions et d’organes européens.

80(ASdN) - Trois ans après la décision d'implanter le Parquet européen au Kirchberg, voilà que le projet se concrétise avec la signature, ce vendredi, d'un accord de siège. A compter de 2021, le Grand-Duché accueillera donc la nouvelle structure de l'Union européenne (UE) dans son quartier du Kirchberg.

Laura Codruta Kövesi, cheffe du Parquet Europeen et Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères ont signé l'accord de siège ce vendredi.
Laura Codruta Kövesi, cheffe du Parquet Europeen et Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères ont signé l'accord de siège ce vendredi.
Photo: Guy Jallay

D'ici quelques mois, le futur organisme prendra ainsi place dans la Tour B occupée par la Commission européenne. Et les déménagements des bureaux provisoires vers les nouveaux locaux commenceront dès début janvier. «Comme prévu», précise Jean Asselborn. Un calendrier donc maintenu malgré les «défis liés à la crise sanitaire».  


Le Parquet européen entre en action
La première séance d'installation de la nouvelle institution a eu lieu lundi. Voilà Laura Codruţa Kövesi et vingt-et-un procureurs prêts à lutter contre la grande criminalité transfrontière portant atteinte au budget de l’UE.

Une installation en temps et en heure qui revêt une importance toute particulière pour le pays. Car si le ministre y voit «une étape décisive» pour «l’approfondissement de l’espace judiciaire européen», elle est aussi un moyen de consolider la place du Grand-Duché «en tant que siège d’institutions et d’organes européens, et notamment de son pôle juridique», souligne le ministre.

Une arrivée donc bienvenue alors que les craintes d'une Europe de moins en moins «luxembourgophile» se font de plus en plus grandes. Notamment, après l'annonce du départ de l'agence exécutive de la Commission en charge des programmes sur les droits des consommateurs, la santé, l'agriculture et la sécurité alimentaire (Chafea) en mai dernier. Et dont le sort des quelque 80 employés inquiétait le ministre. 


Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - Plateau du Kirchberg -   Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Asselborn lutte pour garder un bout d'Europe
Le ministre des Affaires étrangères entend non seulement conserver la Chafea sur le sol luxembourgeois, mais aussi renforcer sa présence. Car les enjeux du départ annoncé de cette dernière vont au-delà du simple déménagement vers Bruxelles.

Mais cette fois, pas question de départs. Pour mener à bien ses missions, l'organisme en charge de la lutte contre les fraudes aux intérêts financiers de l'UE devra en effet gonfler ses rangs. D'ici l'année prochaine, 122 fonctionnaires et agents travailleront ainsi à mener des enquêtes, engager des poursuites et renvoyer en jugement les auteurs des infractions portant atteinte aux intérêts financiers de l’UE dans le but de «protéger l’argent du contribuable». 

Des missions d'autant plus importantes, eu égard aux «fonds conséquents prévus par le budget pluriannuel» de l’Union européenne pour la période 2021-2027 et le fonds de relance «Next Generation EU» décidé dans le cadre de la crise sanitaire.  

Pour rappel, selon les estimations de la Commission européenne, la valeur totale des fraudes aux intérêts financiers de l'UE atteindrait un minimum de 500 millions d'euros. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Deux mois après avoir fait état d'une progression «significative» du nombre d'agents des institutions européennes au Luxembourg, le gouvernement persiste et signe. Car la question, hautement politique, soulève la question de l'attrait du Luxembourg.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - Plateau du Kirchberg -   Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Décidée en juin 2017, l'implantation de l'organisme en charge de la lutte contre les fraudes aux intérêts financiers de l'UE deviendra réalité «au plus tôt» en novembre 2020. Il s'installera dans une partie des locaux occupés par la Commission européenne, au Kirchberg, annonce le gouvernement.
Futur siège du Parquet européen