Changer d'édition

Le Kirchberg prend des allures de camp retranché
Luxembourg 3 2 min. 21.10.2021
Sécurité

Le Kirchberg prend des allures de camp retranché

Sécurité

Le Kirchberg prend des allures de camp retranché

Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 2 min. 21.10.2021
Sécurité

Le Kirchberg prend des allures de camp retranché

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
C'est peu dire que la manifestation de mineurs polonais prévue devant la Cour de justice de l'Union européenne fait peur aux autorités. Engins de protection, barricades et barbelés ont envahi les rues des alentours.

Voilà des visiteurs dont la capitale se serait bien passée. Certes la saison touristique estivale n'a pas été florissante, mais la venue de 2.000 Polonais, vendredi à Luxembourg, n'arrangera pas les affaires des hôteliers et restaurateurs du pays. Et encore moins celles de la police grand-ducale qui a sorti le grand jeu face à cette arrivée de mineurs en colère. Des mineurs de fond bien déterminés à faire entendre leur voix et faire étal de leur puissance.

Attendus dès le matin devant la Cour de justice de l'Union européenne (9h30), les contestataires venus réfuter les arguments qui ont entraîné la fermeture de la mine de charbon à ciel ouvert de Thurau. La République tchèque, voisine, s'était plaint de la pollution engendrée par l'exploitation du site, et malgré les injonctions européennes à l'arrêt de la production, les autorités polonaises tardent à appliquer la mesure. Le conflit devant être tranché par les magistrats siégeant au Kirchberg, les mineurs en colère ont décidé de faire le voyage.

Et voilà les forces de l'ordre contraintes d'établir un périmètre strict non seulement directement autour de la Cour, mais dans nombre de rues du quartier des affaires. Ainsi, depuis plusieurs heures, le secteur se transforme-t-il en bastion imprenable et les salariés de plusieurs grandes entreprises et institutions ont reçu comme consigne de ne pas venir au travail demain...

Barricades, barbelés, engins pour disperser les foules : le dispositif mis en place a de quoi impressionner. Mais pas question de tergiverser avec la sécurité des biens et des personnes. La police a même mis en place une hotline spéciale pour ce vendredi de heurts probables (244-24 27 24). 

Les agents au téléphone pourront indiquer les divers itinéraires bis mis en place, les lignes de bus détournées ou les interdictions de stationnement en vigueur le temps de laisser passer cette tornade sociale. 

Par ailleurs, la police mobilisera ses hommes autour du cortège qui a prévu de se rendre devant l'ambassade de la République tchèque, au rond-point Schuman. Pour disposer d'un maximum d'effectifs, choix a été fait de fermer huit commissariats ce 22 octobre (Merl-Belair, Limpertsberg, Kirchberg, Gare-Hollerich, Gasperich, Bonnevoie, Ville-haute et Hesperange).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre de la Sécurité intérieure veut étoffer les rangs policiers de 1.000 nouveaux agents en cinq ans. Un souhait mais la carrière sous l'uniforme n'attire pas autant pour le moment.
Lokales,Mit der Polizei auf Patrouille,Police,Bahnhofsviertel,Sicherheit Polizeipräsenz.Foto: Gerry Huberty/luxemburger Wort
Lors de son discours tenu mardi à l'occasion de la Saint-Michel, le directeur général de la police n'a pas caché sa volonté de voir se mettre en place le dispositif qui reste à l'étude depuis 2018. Un message direct à destination d'Henri Kox, son ministre de tutelle.
Lokales, Polizei, Sankt Michel, Polizeifest Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony