Changer d'édition

Le GSM aussi dangereux que l'alcool au volant
Luxembourg 2 min. 02.07.2019 Cet article est archivé

Le GSM aussi dangereux que l'alcool au volant

Le GSM aussi dangereux que l'alcool au volant

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 02.07.2019 Cet article est archivé

Le GSM aussi dangereux que l'alcool au volant

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
La Sécurité routière lance une nouvelle campagne et annonce des pénalités plus élevées pour l'utilisation du téléphone mobile au volant.

Avec dho - Le Luxembourg poursuit, pour les cinq ans à venir, sa stratégie «vision zéro - zéro mort, zéro blessé grave», entamée en 2014: sa nouvelle campagne, dévoilée ce mardi matin, s'attaque cette fois au problème du téléphone portable au volant.

Un mal, que plusieurs études présentent comme la deuxième cause d'accidents mortels ou avec blessures graves - au même titre que l'alcool et juste derrière la vitesse.

La nouvelle campagne 2019 de la Sécurité routière s'attaque au problème du téléphone portable au volant.
La nouvelle campagne 2019 de la Sécurité routière s'attaque au problème du téléphone portable au volant.
Photo: Sécurité routière

Face à cette recrudescence, la Sécurité routière frappe fort. Ainsi, Paul Hammelmann, président de l'association, prévoit qu'«une sanction plus forte pour l'utilisation du téléphone portable au volant devrait entrer en vigueur à partir de 2021».

Actuellement fixée à une perte de deux points, ce seront donc, à partir de 2021, quatre points de perdus sur votre permis de conduire en cas de conduite avec un portable. Une sanction plus sévère, associée à une amende de 145 euros, qui doit également être ajustée.

Davantage de contrôles

L'utilisation des écouteurs sera également punie plus sévèrement à l'avenir, avec une perte de points similaire au téléphone mobile, avait annoncé François Bausch, ministre de la mobilité, en mai dernier lors de la présentation du plan d'action 2019-2023.

La police devrait également effectuer davantage de contrôles. En 2018, 3.519 conducteurs ont été condamnés à une amende pour avoir utilisé leur téléphone portable au volant.

Hausse de la mortalité au Luxembourg

«Il est à craindre qu'en dépit de toutes les mesures de sécurité routière mises en place ces dernières années, le nombre de tués sur la route augmente à nouveau», déclare Paul Hammelmann, se référant à la citation de Lars Hannawald, directeur général de la recherche sur les accidents de la route à l'université technique de Dresde (D): «Après une longue période de déclin constant, le nombre de tués sur les routes en Allemagne a récemment augmenté à nouveau. Une des causes suspectées est la manipulation des téléphones portables.»

Du côté du Luxembourg, l'année 2018 a été particulièrement meurtrière sur les routes, avec une hausse de la mortalité de 30%. Pour l'heure,  la vitesse, l’alcool et les comportements dangereux comme le chevauchement de la ligne de sécurité par exemple, restent les principales causes d’accidents.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministre de la Mobilité, François Bausch, a présenté ce lundi matin le nouveau plan d'action national en matière de sécurité routière. Au total, 31 mesures seront mises en place d'ici la fin de la législature.
15.9. Radars Fixes / Garnich- Wandhaff Foto:Guy Jallay
En 2018, 36 personnes ont perdu la vie contre 25 l'année précédente, selon les dernières statistiques présentées ce vendredi par François Bausch, ministre de la Mobilité. Des chiffres qui contrastent avec les bas taux de mortalité enregistrés en 2017.