Changer d'édition

Le gros malentendu des «questionnaires tornade»
Luxembourg 2 min. 09.12.2019 Cet article est archivé

Le gros malentendu des «questionnaires tornade»

Le gros malentendu des «questionnaires tornade»

Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 09.12.2019 Cet article est archivé

Le gros malentendu des «questionnaires tornade»

Maurice FICK
Maurice FICK
Les documents distribués à Bascharage ne relèvent pas d'une arnaque mais bien d'une «initiative d'entraide», lancée par des voisins sinistrés, assurent les initiateurs du projet. Leur motivation était de «faire le point sur les situations critiques» qui subsistent quatre mois après le sinistre.

«Je pense qu'un malentendu s'est produit», estime ce lundi matin, Eric Sassel, l'un des résidents de Bascharage à l'initiative des «questionnaires tornade» distribués à Bascharage. Deux pages anonymes à destination des victimes de la tornade du 9 août 2019 à l'origine d'une polémique et qui avaient poussé la commune à réagir vendredi dernier. 

Jugés frauduleux par les responsables communaux, qui détiennent toujours les quelque 400.000 euros de dons collectés pour les victimes, les questionnaires distribués en porte-à-porte pouvaient «peut-être donner l'impression qu'il y avait une arnaque», reconnaît, avec le recul, Eric Sassel. Or, selon lui, l'idée consistait à mettre en place une «initiative d'entraide» destinée à «faire le point sur les situations critiques».

Contacté lundi, Michel Wolter (CSV), bourgmestre de Bascharage, n'était pas joignable directement en raison de la tenue du conseil communal. Mais il a tout de même fait savoir qu'il ne souhaitait pas polémiquer sur l'affaire, tout en déplorant l'aspect anonyme du questionnaire qui peut soulever le doute.

Une «action humaine» pour les sinistrés

Dans un communiqué daté de ce lundi et qui vise à clarifier leur «action humaine», les six signataires expliquent que le questionnaire était «tout simplement un moyen de mieux connaître la situation de nos voisins sinistrés(...). Nous voulons rendre attentif le public aux graves difficultés que traversent encore certains de nos concitoyens». 


Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.

Une poignée de sinistrés «isolés, plus âgés ou qui ont un problème de maîtrise des langues, sont paumés», assurent les initiateurs du questionnaire. Certaines personnes touchées font face à des difficultés financières, d'autres ont parlé de leur stress post-traumatique. Mais assurent les six voisins à l'origine de l'initiative, «chaque questionnaire a été remis en mains propres avec des explications et nos coordonnées». 


La tornade aura impacté trois pays: France, Belgique puis Luxembourg.
La tornade aura parcouru 14 km
MétéoLux a pu analyser la formation et le déroulement du cyclone qui a impacté Pétange et Bascharage. Le phénomène aurait pris naissance près de Reims avant de forcir en Lorraine-Nord, en Wallonie et au sud du Luxembourg avant de s'évanouir.

Fait est que certaines personnes, n'ayant pas pu se rendre aux réunions organisées par la commune après la tornade, «manquent aussi d'informations claires sur les procédures». Elles ne savent pas toujours qu'elles peuvent trouver de l'aide auprès de la commune ou de l'Etat. 

La commune adressera bientôt aux sinistrés un document expliquant l'ordre des procédures à suivre, à commencer par s'adresser à leur assureur, puis, dans un second temps, au ministère de la Famille. Ce n'est que dans un troisième temps que la commune peut être sollicitée. Les édiles sont en train de réfléchir à la procédure pour redistribuer équitablement les 400.000 euros de dons collectés après le gros coup de vent.


Sur le même sujet

Après la tornade, les débris s'amoncellent
Même si les pires traces de la tornade sont effacées dans les rues de Pétange et Bascharage, il reste encore beaucoup de travail à faire. En attendant d'être triées, d'immenses quantités de débris ont été transportées sur l'ancien site d'Ecosider.
La tornade aura parcouru 14 km
MétéoLux a pu analyser la formation et le déroulement du cyclone qui a impacté Pétange et Bascharage. Le phénomène aurait pris naissance près de Reims avant de forcir en Lorraine-Nord, en Wallonie et au sud du Luxembourg avant de s'évanouir.
La tornade aura impacté trois pays: France, Belgique puis Luxembourg.
Une tornade ravage le Sud
Pendant 10 minutes, le vendredi 9 août 2018 au soir, des vents atteignant 250 km/h ont soufflé sur les communes de Bascharage et Pétange, détruisant partiellement plusieurs centaines de maisons. Si aucun mort n'est à déplorer, les dégâts s'élèvent à quelque 100 millions d'euros.
Lokales, online, Pétange, visite Xavier Bettel, Taina Bofferding, Grand-Duc Henri ,Tornado, Sturm, der Tag danach, Aufräumarbeiten,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Une tornade à Pétange
Vendredi vers 18 heures, une tornade a ravagé les localités de Pétange et Bascharage. Une centaine de maisons sont fortement endommagées