Changer d'édition

Le Grand-Duché n'a pas à craindre de panne de gaz
Luxembourg 3 min. 27.10.2021
Consommation

Le Grand-Duché n'a pas à craindre de panne de gaz

Pour leur chauffage ou leurs équipements ménagers, les 86.000 abonnés particuliers devront jouer la carte de l'économie cet hiver.
Consommation

Le Grand-Duché n'a pas à craindre de panne de gaz

Pour leur chauffage ou leurs équipements ménagers, les 86.000 abonnés particuliers devront jouer la carte de l'économie cet hiver.
Photo : Dpa
Luxembourg 3 min. 27.10.2021
Consommation

Le Grand-Duché n'a pas à craindre de panne de gaz

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si la facture de gaz de ces prochains mois risque de coûter cher aux usagers, le risque de pénurie cet hiver est totalement écarté. Et le ministre de l'Energie, Claude Turmes, a les arguments pour défendre ce point de vue.

Pourvu qu'il soit doux cet hiver. Ne serait-ce que pour éviter à des milliers d'abonnés au gaz de voir leur consommation augmenter fortement, et leur facture avec. Car si 2020 avait été marqué par un repli des tarifs du gaz domestique (-18%), les dix premiers mois de l'année 2021 suivent une tout autre tendance. Une flambée constatée partout en Europe, et qui au Luxembourg se traduit par un prix intégré du m3 de gaz pour un client domestique qui a grimpé de 73% depuis janvier.


An electrician repairs damaged high-voltage transmission lines near Bad Tennstedt, eastern Germany, Friday, Jan. 19, 2007, after a storm hit Germany on Thursday leaving at least 10 people dead and injured scores of others.  (AP Photo/Jens Meyer)
Le Luxembourg s'oppose à Paris sur la stratégie énergie
Le Grand-Duché, mais aussi l'Allemagne et sept autres pays de l'UE, ont signé une déclaration commune face à la réforme du marché de l'électricité européen, qui est réclamée par la France pour découpler prix de l'électricité et du gaz.

Et la situation ne devrait pas s'arranger avant la fin de la saison froide, vient d'annoncer le ministre de l'Energie. En effet, Claude Turmes (Déi Gréng) ne voit pas d'inversion de la tendance se profiler sur le marché gazier avant la fin du premier trimestre 2022. Il l'a annoncé au député Mars di Bartolomeo (LSAP) qui l'interrogeait sur cette augmentation préoccupante pour des milliers de ménages (mais aussi des industriels). 

A l'heure actuelle, l'impact sur la facture des particuliers devrait représenter une dépense supplémentaire de l'ordre de 375 euros sur l'année. Un chiffre basé par rapport à la consommation moyenne d'un ménage luxembourgeois (2.777 m3/an) et qui ferait donc passer le coût de la fourniture en gaz naturel pour un client domestique de 1.310 à 1.685€ sur douze mois. Du coup, pour les familles les plus en difficulté, l'augmentation de l'allocation de vie chère (+200 euros) annoncée par Xavier Bettel pour le 1er janvier 2022 sera-t-elle particulièrement utile pour amortir ce ''surcoût'' de leur note énergétique.

Le phénomène, constaté avec la reprise de l'activité économique mondiale, est essentiellement dû à un brusque rebond de la demande que les fournisseurs n'avaient pas anticipé en termes de volumes. Pas pu ou pas voulu. Car ainsi, l'offre étant inférieure à la demande, certaines sociétés gazières ou Etat (comme la Russie) tirent profit de la ''pénurie'' en réévaluant leurs tarifs. Même «le printemps froid» en Europe a eu son effet sur l'augmentation des prix; les fournisseurs distribuant leur gaz à une période où habituellement ils commencent à reconstituer des stocks.

Reste que l'Europe devrait pouvoir faire face aux besoins hivernaux de sa population. Pas de restriction en vue, ni coupure à craindre pour Claude Turmes. Les stocks disponibles, à défaut d'être au maximum, sont à 75% pleins, assure le ministre. Et si le Luxembourg a d'autant moins de tracas à se faire c'est que son approvisionnement ne dépend pas que d'une seule source. Si l'un des fournisseurs étrangers des opérateurs nationaux venaient à faire défaut, un autre pourrait prendre le relais.

Ainsi, le Grand-Duché est-il alimenté en gaz naturel aussi bien depuis l'Allemagne que la Belgique. Avec le royaume voisin d'ailleurs, depuis 2015, a été constitué un ''marché commun'' du gaz qui permet aux réseaux des deux pays de passer commande pour des volumes plus conséquents (et donc des prix plus bas) que si chaque Etat négociait dans son coin. Ce sont d'ailleurs plus de 70% des volumes de gaz naturel consommés au Luxembourg qui proviennent de la Belgique voisine actuellement. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le site sidérurgique de Differdange dispose du premier parc solaire flottant du Luxembourg. Soit 6.777 panneaux assurant l'équivalent électrique des besoins de 3.200 habitants.
Les concentrations de gaz à effet de serre ont atteint des records l'an dernier, tandis que l'Amazonie perd de sa capacité à absorber le CO2, a alerté l'organisation internationale lundi, à six jours de la COP26 sur le climat à Glasgow.
Le ministre écologiste de l'Energie vient d'écrire un courrier aux commissaires européennes Vestager et Simson suite à la hausse significative du prix du gaz naturel et de l'électricité. Leur est notamment demandé de bien veiller à ce que le marché intérieur de l'Union soit suffisamment approvisionné.
Du charbon qui se raréfie, des limitations environnementales et des usines tournant à plein régime: Pékin fait face à des pénuries électriques qui pourraient freiner la croissance de la deuxième économie mondiale.
Workers produce national flags at a factory ahead of the National Day in Wuyi, in China's eastern Zhejiang province on September 28, 2021. (Photo by STR / AFP) / China OUT
Le cours du gaz et de l'électricité ne cesse de grimper sur les marchés mondiaux. Et pas de raison que les abonnés luxembourgeois n'échappent à la hausse. Mais de là à ce que cela change les habitudes des ménages, il y a un pas, selon l'expérience de l'Institut luxembourgeois de régulation.