Changer d'édition

Le Grand-Duché mise aussi sur le vaccin CureVac
Luxembourg 2 min. 02.04.2021

Le Grand-Duché mise aussi sur le vaccin CureVac

A l'heure actuelle, le laboratoire allemand entame la dernière phase des essais cliniques de son vaccin, incluant les nouveaux variants.

Le Grand-Duché mise aussi sur le vaccin CureVac

A l'heure actuelle, le laboratoire allemand entame la dernière phase des essais cliniques de son vaccin, incluant les nouveaux variants.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 02.04.2021

Le Grand-Duché mise aussi sur le vaccin CureVac

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Même s'il n'a pas encore reçu d'autorisation de mise sur le marché, le ministère de la Santé a déjà précommandé le sérum anti-covid développé par le laboratoire allemand. Une préemption faite via l'Union européenne.

A l'heure actuelle, 95.657 injections anti-covid ont déjà été administrées au Luxembourg. Mais, au total, ce sont plus de deux millions de doses que le pays a déjà réservées auprès des autorités européennes chargées de répartir dans l'Union les vaccins à disposition. Et si dans les commandes attendues pour les prochains mois l'on retrouve les quatre vaccins validés par l'agence européenne des médicaments (EMA), le ministère de la Santé reconnait aussi compter sur le vaccin CureVac. Et cela alors que celui-ci n'en est qu'au stade des ultimes essais cliniques.


(FILES) In this file photo taken on March 5, 2021 registered nurse Florisa N. Lingad holds a Johnson & Johnson Janssen Covid-19 vaccine at a vaccination center established at the Hilton Chicago O'Hare Airport Hotel in Chicago, Illinois. - Up to 400 million doses of Johnson & Johnson's Covid-19 vaccine will be made available to African countries, the US pharmaceutical giant said on March 29, 2021.  The availability of the single-shot vaccine will be subject to national regulatory approvals in the African Union's 55 member states, with the first shipments expected to arrive in the third quarter of 2021. (Photo by KAMIL KRZACZYNSKI / AFP)
Pas de Johnson & Johnson avant mi-avril
Le vaccin anti-covid à injection unique n'arrivera pas au Luxembourg avant deux semaines. Le laboratoire promet la livraison de 4.800 doses en avril.

Ainsi, interrogés par le député ADR Fernand Kartheiser, les services de la ministre Paulette Lenert viennent de détailler les attentes luxembourgeoises pour mener à bien la campagne vaccinale. Une campagne qui vient tout juste d'entrer en phase 4 (65-69 ans) et dont le déploiement ne devrait plus tarder à s’accélérer. Ainsi, voici le nombre de doses commandées et espérées auprès des différents laboratoires :

  • Pfizer/BioNTech : 813.368 doses
  • AstraZeneca : 415.048
  • CureVac : 310.649
  • Johnson & Johnson : 276.156
  • Moderna : 219.462

Mais il se pourrait bien qu'à cette liste, les autorités luxembourgeoises doivent vite ajouter un autre vaccin : le Spoutnik-V. En effet, depuis le 3 mars dernier, l'EMA étudie les propriétés de la formule développée par des scientifiques russes. Un produit qui a déjà été largement diffusé dans plus d'une cinquantaine de pays (Argentine, Bolivie, Mexique, Maroc, Kenya, Philippines ou Vietnam), mais pas encore homologué en Europe.

Mais il semble que l'UE traîne un peu des pieds à donner son accord à cette formule à 10 euros la dose et nécessitant deux injections à 21 jours d'intervalle. Aussi le vaccin CureVac tiendrait la corde pour devenir le cinquième vaccin en circulation parmi les Etats membres. D'ailleurs, le laboratoire allemand s'y prépare déjà et organise sa chaîne de production. Alors qu'il ne devrait demander l'accord de mise sur le marché «qu'au cours de ce deuxième trimestre 2021», le groupe scientifique a déjà signé des accords de fabrication et de distribution avec deux géants pharmaceutiques : le suisse Novartis et l'allemand Bayer. 

Avec variants

A eux deux, ces fabricants devraient pouvoir assurer la mise en flacons de «50 millions de doses au maximum» d'ici la fin de l'année et d'environ 200 millions de doses en 2022, indique un communiqué de la biotech allemande. Sachant qu'à elle seule l'Europe a préempté 405 millions de doses par anticipation (un peu moins que prévu à l'été dernier).

Mais pour l'heure, CureVac dit se concentrer sur la troisième et dernière phase d'essais cliniques. Une phase incluant les nouveaux variants pour jauger l'efficacité du vaccin à l'aune des nouvelles souches. Au Luxembourg, actuellement, c'est le variant britannique du covid qui domine les contaminations.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Contrairement aux mesures actuellement en vigueur, le conseil supérieur des maladies infectieuses recommande aux futures mères de se faire injecter le vaccin. Selon son rapport publié lundi, il n'y aurait aucun risque pour elles ou leur bébé.
Suite aux polémiques autour des effets secondaires du produit, le laboratoire suédo-britannique l'a rebaptisé Vaxzevria ce mardi. L'objectif: regagner la confiance des Etats européens et de leurs citoyens.
Le ministère de la Santé affirme avoir été informé d'une vingtaine de personnes ayant reçu les injections anti-covid alors qu'elles ne faisaient pas partie des résidents invités à se faire vacciner.
A medical worker holds a vial of the AstraZeneca vaccine against the coronavirus (Covid-19) at the Northern Kurzeme Regional Hospital in Ventspils, Latvia, on March 30, 2021. (Photo by Gints Ivuskans / AFP)
Les résidents du centre pénitentiaire de Schrassig seront vaccinés ensemble et en priorité, confirment les deux ministres de la Santé et de la Justice ce lundi. Le personnel devra en revanche attendre de recevoir une invitation personnelle.
In Zeiten der Corona-Pandemie sind die Häftlinge mit ihren Bedingungen unzufrieden.
Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.
A medical staff receives a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine on January 8, 2021 at the Cavale Blanche hospital in Brest, western France during a vaccination operation of the medical staff against the Covid-19 disease. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)