Changer d'édition

Le Grand-Duc dénonce des «rumeurs très blessantes»
Luxembourg 7 4 min. 07.10.2020

Le Grand-Duc dénonce des «rumeurs très blessantes»

Assurant travailler «depuis 20 ans à la modernisation de la Cour», le grand-duc Henri précise qu'il y existe «une très forte résistance au changement».

Le Grand-Duc dénonce des «rumeurs très blessantes»

Assurant travailler «depuis 20 ans à la modernisation de la Cour», le grand-duc Henri précise qu'il y existe «une très forte résistance au changement».
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 7 4 min. 07.10.2020

Le Grand-Duc dénonce des «rumeurs très blessantes»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
20 ans jour pour jour après sa prestation de serment, le grand-duc Henri évoque auprès du «Luxemburger Wort» les grandes évolutions des deux décennies écoulées. Et donne sa vision de la réforme entamée de la Cour grand-ducale.

Le 7 octobre 2000, le Luxembourg changeait officiellement de chef d'Etat. De Grand-Duc héritier, Henri Albert Gabriel Félix Marie Guillaume de Nassau devenait officiellement le grand-duc Henri, après 35 ans de règne de son père, le grand-duc Jean. 20 années «qui ont passé très vite», selon la formule livrée par le souverain dans une interview accordée au Luxemburger Wort

Le grand-duc Henri, 65 ans, exerce officiellement ses fonctions depuis 20 ans. Sa grand-mère, la grande-duchesse Charlotte, avait régné 45 ans, contre 35 ans pour son père, le grand-duc Jean.
Le grand-duc Henri, 65 ans, exerce officiellement ses fonctions depuis 20 ans. Sa grand-mère, la grande-duchesse Charlotte, avait régné 45 ans, contre 35 ans pour son père, le grand-duc Jean.
Photo: Guy Wolff

Deux décennies «impossible à résumer en une seule phrase» mais marquées par des grandes tendances. Que ce soit l'émergence d'un monde «qui tourne de plus en plus vite», l'arrivée de nouvelles technologies aux conséquences réelles comme «les réseaux sociaux qui ont leurs bons, mais aussi leurs mauvais côtés» ou bien encore «le retour du radicalisme et du populisme». Autant d'évolutions sociétales et géopolitiques que le chef de l'Etat assure «prendre au sérieux», notamment en ce qui concerne «la montée du racisme».


Etre noir au Luxembourg en 2020
Firmino, Lolo, Natalie, Rubio et Sandrine vivent et travaillent au Luxembourg. D'origine africaine, tous racontent la manière dont la couleur de leur peau impacte leur quotidien dans un pays où l'esprit «multikulti» n'empêche pas le racisme. Témoignages.

S'il indique s'être interrogé au début de son mandat sur sa légitimité en succédant à des «personnalités remarquables (...) en raison de leurs réalisations pendant la Seconde Guerre mondiale», le grand-duc Henri assure avoir toujours le même objectif: «œuvrer pour une coexistence harmonieuse» dans un pays marqué aussi bien par «sa diversité sociale» que par son «besoin des étrangers et des travailleurs frontaliers pour assurer sa croissance économique». Pour ce faire, il réaffirme «l'importance d'écouter les gens» et sa volonté de conserver une «neutralité politique», coûte que coûte.

Une position au-dessus de la mêlée garantie par la Constitution qui fait du Grand-Duc le garant de la continuité de l'Etat. Ce qui ne l'empêche pas de juger «compréhensible» la remise en question du système politique en place, allant même jusqu'à se dire «pas du tout intéressé par la défense de la monarchie en toutes circonstances». Le grand-duc Henri jugeant toutefois que l'existence de la Maison grand-ducale «offre une stabilité (...) qui s'accompagne d'une certaine continuité», il assure que «si la population perçoit le système comme dépassé, une nouvelle forme de gouvernement doit alors être décidée démocratiquement».


Politik, LSAP, Verfassung, Mars Di Bartolomeo Foto:Anouk Antony/Luxemburger Wort
La nouvelle loi fondamentale en bonne voie
Le président de la Commission constitutionnelle, Mars Di Bartolomeo (LSAP), parle du défi que représente la révision de l'ancienne loi fondamentale et son adaptation à la réalité. Y compris dans le rôle laissé au Grand-Duc comme chef de l'Etat.

Partisan d'une «adaptation de la Constitution» en raison de la présence «de formulations démodées», le chef de l'Etat ne plaide pas pour une modification de la loi fondamentale qui lui octroierait un réel rôle politique mais souhaite «continuer à avoir son mot à dire dans le processus de formation du gouvernement», présenté comme «l'un des aspects les plus intéressants de [s]on travail». Ayant connu, au cours de ces 20 années de règne, Jean-Claude Juncker (CSV) et Xavier Bettel (DP) comme Premier ministre, le grand-duc Henri assure «avoir de bonnes relations avec les deux (...) sans problème majeur». 


Lokales,Grand-Duc Jean.Transfert Colmar-Berg/Palais.- GRAND-DUC JEAN: - Transfert de la dépouille mortelle (Palais) -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une Maison du Grand-Duc et un budget «transparents»
Les recommandations du rapport Waringo n'étaient pas la priorité du gouvernement ces derniers mois, mais le dossier avance. C'est ainsi que le budget qui prendra en compte les activités officielles de la monarchie devrait être prêt à l'automne alors que le personnel rattaché à la Cour dépendra de la fonction publique.

S'il juge que les conclusions du rapport Waringo auront été «une étape très positive» puisque la réorganisation de la Cour «va changer beaucoup de choses pour le mieux», le chef de la maison de Nassau ne peut s'empêcher de signifier qu'il était partisan d'«une approche différente» dans la manière de procéder aux changements en cours. Et d'aller plus loin en indiquant que «la Grande-Duchesse et moi-même avons été choqués par les rumeurs qui se sont répandues». Rumeurs qualifiées de «très blessantes» pour le couple grand-ducal en référence aux interrogations portées sur le rôle non officiel joué par la grande-duchesse Maria Teresa au sein de la Cour.


Panorama, Reception Nouvel An , Palais Grand Ducal , Grand Duc Henri , Grande Duchesse Maria Teresa , Chambre des Deputes , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Nous allons continuer à vous servir»
Alors que le rapport Waringo sur le fonctionnement interne de la Cour aurait été remis au Premier ministre, le grand-duc Henri assure, ce lundi, qu'il n'abdiquera pas. «Surtout en ce moment crucial où nos enfants commencent une vie familiale», assure le chef de l'État.

«On a beaucoup parlé du mélange des activités privées et officielles, du manque de transparence», indique le grand-duc Henri en précisant qu'il «travaille depuis 20 ans à la modernisation de la Cour grand-ducale au sein de laquelle il y a eu une très forte résistance au changement». Interrogé sur une éventuelle abdication prochaine, le père du Grand-Duc héritier dément encore une fois catégoriquement l'hypothèse, estimant qu'«il n'est pas possible de démissionner en temps de crise, ce n'est pas possible de faire cela». Car, pour le chef de l'Etat, «ce serait comme rendre les armes».

Interaktive Elemente

  • Klicken Sie auf das Bild, um weitere Informationen zu lesen
  • Klicken Sie auf die Raute, um die Nachfahren anzuzeigen

Die Monarchen

Das könnte Sie auch interessieren


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Maison du Grand-Duc attire les candidatures
Mise en ligne fin octobre, la quinzaine de postes à pourvoir au sein de la nouvelle administration au service du chef de l'Etat a attiré quelque 900 postulants, selon les informations livrées jeudi par Yuriko Backes, Maréchale de la Cour.
IPO , Palais Grand-Ducal , grossherzoglicher Palast , Monarchie , Grossherzog Henri , Grossherzogin Maria Teresa , Hof , foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Grand-Duc garde ses habitudes à Cabasson
Recrudescence de pandémie ou pas, le couple grand-ducal est parti se reposer sur la Côte d'Azur. La famille et le personnel y suivent «les mêmes règles sanitaires que chaque citoyen», assurent cinq ministres interrogés sur ce sujet par des députés Piraten curieux d'en savoir plus.
Geburt Erbgrossherzog Guillaume Grossherzog Henri  Maria Teresa
Une Maison du Grand-Duc et un budget «transparents»
Les recommandations du rapport Waringo n'étaient pas la priorité du gouvernement ces derniers mois, mais le dossier avance. C'est ainsi que le budget qui prendra en compte les activités officielles de la monarchie devrait être prêt à l'automne alors que le personnel rattaché à la Cour dépendra de la fonction publique.
Lokales,Grand-Duc Jean.Transfert Colmar-Berg/Palais.- GRAND-DUC JEAN: - Transfert de la dépouille mortelle (Palais) -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Que d'argent sous les ors du palais grand-ducal
Dans le rapport Waringo, plusieurs pages sont consacrées à la dépense publique octroyée à leurs altesses royales du Luxembourg. On y apprend par exemple que la Cour ne paye ni l'affranchissement de son courrier, ni ses frais téléphoniques. Soit près de 600.000 euros juste pour ces deux postes...
25.7. Palais / Visite Palais Grand Ducal / LCTO Foto:Guy Jallay
«Nous allons continuer à vous servir»
Alors que le rapport Waringo sur le fonctionnement interne de la Cour aurait été remis au Premier ministre, le grand-duc Henri assure, ce lundi, qu'il n'abdiquera pas. «Surtout en ce moment crucial où nos enfants commencent une vie familiale», assure le chef de l'État.
Panorama, Reception Nouvel An , Palais Grand Ducal , Grand Duc Henri , Grande Duchesse Maria Teresa , Chambre des Deputes , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort