Changer d'édition

Le gouvernement veut créer des espaces de «coworking» aux frontières
Luxembourg 2 min. 14.10.2022
Travail

Le gouvernement veut créer des espaces de «coworking» aux frontières

Un exemple d'espace de coworking à Bettembourg.
Travail

Le gouvernement veut créer des espaces de «coworking» aux frontières

Un exemple d'espace de coworking à Bettembourg.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 14.10.2022
Travail

Le gouvernement veut créer des espaces de «coworking» aux frontières

Ana TOMÁS
Ana TOMÁS
Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé que cette mesure est en cours de discussion avec les partenaires et les pays voisins dans le cadre des politiques en faveur des travailleurs transfrontaliers.

Pour réduire le temps perdu passé dans les transports, le gouvernement luxembourgeois veut créer des espaces de «coworking» aux frontières pour les travailleurs frontaliers. L'intention d'aller de l'avant avec cette mesure a été annoncée par Xavier Bettel (DP), dans son discours sur l'état de la Nation mardi, et s'inscrit dans le cadre des négociations et des consultations que l'exécutif a menées avec différents partenaires et avec les gouvernements des pays voisins sur le thème du télétravail. 


L'accord fiscal entre les deux pays rendant le télétravail illimité en raison de la crise sanitaire avait pour sa part été prolongé jusqu'à la fin du mois de juin.
L'Europe travaille sur une directive sur le télétravail
L'objectif est de remettre à jour l'accord européen de 2002 sur le sujet, pour aboutir en juin à la rédaction d'une directive qui devra être transposée dans le droit des États membres dans les deux ans.

Les propos du Premier ministre à ce sujet ne souffrent d'aucune ambiguïté: «Après avoir réussi à trouver un accord avec la France sur une augmentation à 34 jours de télétravail par an pour les travailleurs frontaliers français, nous continuons à travailler avec nos pays voisins sur une solution améliorée et européenne pour tous ceux qui travaillent au Luxembourg et vivent à l'étranger.»

Avant celui trouvé avec la France, un accord avait déjà été conclu avec la Belgique sur les jours de télétravail. Mais ce dernier attend toujours d'être validé du côté belge. La perspective d'autres modalités de travail à distance sont aussi en discussion. 

Nous devons protéger les employés d'une trop forte pression mentale

Xavier Bettel (Premier ministre)

«La création d'espaces de coworking, que nous voulons installer aux frontières, fait également partie de cette solution», a avancé M. Bettel, qui a ajouté qu'après des discussions avec la Chambre de commerce et la Chambre des métiers, le gouvernement a également mené une enquête auprès des responsables de l'administration publique sur cette possibilité de travail à distance pour les personnes résidant hors du Grand-Duché.

«Nous allons maintenant analyser toutes ces informations et travailler sur une stratégie pour répondre au plus vite aux souhaits des entreprises, des travailleurs transfrontaliers et des résidents de disposer de plus d'espaces de coworking décentralisés», a expliqué le Premier ministre.

Droit à la déconnexion et aux licences pour la culture et le sport

Dans le même discours, Xavier Bettel a déclaré que l'intention du gouvernement était également de contribuer à l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale, en soulignant le droit des travailleurs à se reposer et à ne pas être toujours en ligne pour le travail.


Un des points durs de la négociation sera la question de la prise en charge des frais liés au télétravail, à l'heure où les employeurs peuvent être tentés d'encourager cette pratique pour diminuer les coûts énergétiques des entreprises.
Le télétravail des frontaliers français bientôt simplifié
Un article du projet de loi finances simplifiant les démarches administratives pour le télétravail a été adopté mercredi par l'Assemblée nationale en France. De son côté, le Luxembourg propose de passer le seuil social de 25 à 41%. Explications.

«Le gouvernement a présenté une loi avec laquelle nous avons introduit le droit à la déconnexion. Dans un monde de plus en plus numérique, où le travail à domicile devient de plus en plus la norme, nous devons protéger les employés d'une trop forte pression mentale», a-t-il déclaré.

En outre, le chef de l'exécutif a déclaré qu'il était prévu de renforcer l'interaction entre la vie professionnelle et le bénévolat, de sorte que le gouvernement «réintroduira les licences culturelles et améliorera les licences sportives». 

Cet article a été publié pour la première fois sur Contacto

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un article du projet de loi finances simplifiant les démarches administratives pour le télétravail a été adopté mercredi par l'Assemblée nationale en France. De son côté, le Luxembourg propose de passer le seuil social de 25 à 41%. Explications.
Un des points durs de la négociation sera la question de la prise en charge des frais liés au télétravail, à l'heure où les employeurs peuvent être tentés d'encourager cette pratique pour diminuer les coûts énergétiques des entreprises.
Le Premier ministre est longuement revenu sur la situation économique, sociale et financière de son pays. Résolument optimiste, il a notamment levé le voile sur de nouveaux incitants financiers et sur les futurs enjeux du Luxembourg.
Si la marche forcée vers le télétravail a été enclenchée il y a plus de deux ans, certains managers ont encore du mal à accorder une pleine confiance à leurs équipes, comme le démontre une récente étude de Microsoft.
Virtual meetings between workers are now the norm. But strict tax rules stand in the way of more cross-border commuters working from home.
Indemnisation des retards de train, réforme fiscale, terrasses chauffées : douze nouvelles pétitions devraient être validées dans les prochains jours.
ARCHIV - 10.02.2022, Berlin: Eine Person hält 12 Euro in der Hand. Die Sorgen der Wirtschaft waren groß vor der Einführung des gesetzlichen Mindestlohns. Befürchtet wurde eine geringere Wettbewerbsfähigkeit durch höhere Lohnkosten. (zu dpa: Studie: Mindestlohn verändert Wettbewerbsbedingungen kaum) Foto: Fernando Gutierrez-Juarez/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
En visite de travail dans la capitale française, le Premier ministre luxembourgeois a échangé avec Élisabeth Borne sur la coopération transfrontalière et en particulier, le quota de jours de télétravail pour les frontaliers.
C'est une sorte de retour au monde d'avant qui attend les travailleurs frontaliers à partir du 1er juillet.