Changer d'édition

Le gouvernement conforté dans sa gestion de la crise
Luxembourg 5 min. 23.09.2020

Le gouvernement conforté dans sa gestion de la crise

Pour Xavier Bettel (à dr.) et Paulette Lenert,  «les mesures prises jusqu'ici ont permis de gérer la situation de manière correcte, et c'est plutôt réconfortant»

Le gouvernement conforté dans sa gestion de la crise

Pour Xavier Bettel (à dr.) et Paulette Lenert, «les mesures prises jusqu'ici ont permis de gérer la situation de manière correcte, et c'est plutôt réconfortant»
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 5 min. 23.09.2020

Le gouvernement conforté dans sa gestion de la crise

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Pour Xavier Bettel, ce n'est pas le moment «d'alléger, ni de renforcer» le dispositif sanitaire mis en place. Car si les contaminations sont en hausse «avec la reprise de la vie normale», la situation hospitalière n'est aujourd'hui «pas préoccupante».

«Il n'existe aucune raison de changer une stratégie efficace». Au lendemain du vote de la prolongation de la loi covid amendée, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) et la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) à l'unisson ont exprimé ce mercredi la volonté du gouvernement de ne «rien modifier aux mesures actuelles».

Pour le Premier ministre en effet «il n'est question ni de renforcer, ni d'alléger» le dispositif anti-covid mis au point par les autorités. Longue vie donc, au moins jusqu'au terme de l'année 2020, aux «tests à grande échelle, au traçage des personnes en contact avec des cas positifs ou encore aux gestes barrières.» Ces mesures nous ont permis «jusqu'ici de gérer la situation de manière correcte, et c'est plutôt réconfortant», constate Xavier Bettel.


Telecran, Reportage Réidener-Schwämm / Redingen-Attert - Sicherheitskonzept Coronavirus, Schwimmbad, Piscine, Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Consensus élargi autour de la loi covid prolongée
Alors qu'elle avait recueilli 33 votes favorables en juillet, la loi covid a en plus rallié les voix des deux députés Déi Lénk lors du vote de sa prolongation jusqu'au 31 décembre, mardi à la Chambre. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.

Si la situation n'a effectivement rien de catastrophique, il n'en demeure pas moins que le chiffre des contaminations affiche une hausse depuis le début du mois de septembre, avec une moyenne de 60,5 cas par jour. «Une des causes est la reprise de la vie normale, avec les activités scolaires, sportives, les réunions, ...», admet Xavier Bettel.

«Mais il s'agit d'une tendance observée partout, tant en Europe qu'à l'échelle mondiale», surenchérit la ministre de la Santé. Dans le détail, 31% des contaminations sont dus aux retours des vacances et 20% proviennent de la sphère privée. «C'est pourquoi il est important de bien respecter les règles aussi bien en public qu'en privé, dans la sphère familiale», martèle Xavier Bettel.

Source d'inquiétude, avec une moyenne de 147 contaminations pour 100.000 habitants observée sur les deux dernières semaines, le Luxembourg entre à nouveau dans le rouge selon les critères de l'Institut allemand Robert Koch. «Il faut s'attendre incessamment à ce que l'Allemagne prenne une décision» à cet égard, avoue Paulette Lenert. Selon le classement établi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, le Grand-Duché occupe le quatrième rang européen, derrière l'Espagne (314), la République tchèque (218) et la France (198), mais devant la Belgique (120). 

Pour elle, ce taux élevé s'explique par le fait que «le Luxembourg est comme une grande ville, avec une hausse rapide des contaminations». «Nous sommes considérés à juste titre comme un pays, mais il est certain que les hausses sont moindres sur des surfaces plus étendues», ajoute la ministre LSAP, prenant l'exemple de certains quartiers de Madrid densément peuplés et très touchés par l'épidémie.


Holidaymakers on a motorbike (L) returning from Sardinia by ferry undergo a compulsory drive-through swab test on August 23, 2020 at the port of Civitavecchia, northwest of Rome, during the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Italy has recorded 1,071 new cases of coronavirus in the last 24 hours, breaking the symbolic barrier of 1,000 cases per day for the first time since May 12, according to an official report published on August 22, 2020. "61% (of these new cases) are linked to holiday returns," and more specifically 45% (97 cases) concern returns from the island of Sardinia, which had been spared by the first wave of the virus but where the comings and goings of careless tourists and revellers have contributed to the spread of the virus. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
Pour 15 pays, le Grand-Duché demeure zone à risque
Alors que le Luxembourg n’est plus considéré comme un pays à risque pour l’Allemagne depuis le 19 août il demeure classé rouge par certains Etats. En cause le seuil trop élevé de nouvelles infections lors des 14 derniers jours fixé par les autorités étrangères.

Et si les non-résidents ne sont plus inclus dans les données officielles publiées par le ministère de la Santé depuis le 27 août, il n'en demeure pas moins que «ces chiffres existent», affirme Xavier Bettel, tout en avouant qu'«il n'est pas dans notre intérêt de les divulguer.» Le Premier ministre qui précise qu'«ils n'ont rien d'inquiétant» et que «la situation n'a jamais été préoccupante de ce côté-là, même après les retours de vacances.» 

Avec un taux de positivité - c'est-à-dire de cas positifs par rapport à l'ensemble des tests pratiqués - établi actuellement à 1,56%, la situation du Luxembourg «n'est pas idéale», admet la ministre socialiste. Paulette Lenert qui se veut toutefois rassurante: «nous n'avons détecté aucun cluster quelque part, seuls huit entreprises et lieux d'hébergement étant concernés avec un nombre d'infections limité».

Source de satisfaction du gouvernement, le nombre des hospitalisations demeure quant à lui très stable et plutôt bas avec une moyenne de 18 patients hospitalisés par jour depuis le 1er septembre. De plus, l'occupation de lits en soins intensifs reste très marginale. La situation n'est en effet «pas préoccupante» selon le Premier ministre, qui ne décèle «pour le moment aucun problème de surcharge des hôpitaux».

Revenant sur les couacs observés concernant le testing, Paulette Lenert a précisé que deux séries de «faux cas positifs» avaient été détectés - une série de dix et une autre de 26 -, tous issus «du même laboratoire». «Nous sommes en contacts avec le laboratoire concerné, une enquête a été diligentée et nous allons tout faire pour déterminer les causes» de ces diagnostics erronés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

170 hospitalisations liées au covid
Alors qu'il déplore deux nouveaux décès en lien avec le covid-19 (152 au total), le Luxembourg note aussi un afflux inédit de patients infectés ou suspectés d'être porteurs du virus. De quoi mettre un peu plus les hôpitaux sous pression.
27.10.2020, Hessen, Marburg: In einen Ganzkörper-Schutzanzug gekleidet ist ein Mitarbeiter eines Corona-Testzentrums auf dem Messegelände in Marburg. In einem "Drive-In" werden Autofahrer hier direkt aus dem PKW heraus getestet.   (zu dpa «Überlegungen für weitere Corona-Testzentren - Ressourcen begrenzt») Foto: Boris Roessler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Pas d'allègement, ni de renforcement des mesures»
Le Premier ministre Xavier Bettel a exprimé la volonté du gouvernement de maintenir les règles en vigueur, car «elles ont prouvé leur efficacité». Les chiffres des contaminations sont certes en hausse, mais le nombre des hospitalisations n'est pas «préoccupant».
(de g. à d) Paulette Lenert, ministre de la Santé ;  Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
Consensus élargi autour de la loi covid prolongée
Alors qu'elle avait recueilli 33 votes favorables en juillet, la loi covid a en plus rallié les voix des deux députés Déi Lénk lors du vote de sa prolongation jusqu'au 31 décembre, mardi à la Chambre. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.
Telecran, Reportage Réidener-Schwämm / Redingen-Attert - Sicherheitskonzept Coronavirus, Schwimmbad, Piscine, Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.
18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Im Max-Planck-Gymnasium Karlsruhe findet zu Corona Zeiten bei geöffnetem Fenster eine Unterrichtsstunde einer zehnten Klasse statt. Schule unter Corona-Bedingungen erfordert aus Sicht des Kultusministeriums von Schülern wie Lehrern ein zusätzliches Maß an Verantwortung und Achtsamkeit. Jeder einzelne müsse dafür sorgen, dass Infektionen möglichst verhindert oder eingedämmt werden. Foto: Uli Deck/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
La loi covid revisitée par la science
Adoptée le 24 juillet dernier, la loi cadre de l'épidémie a été aménagée en fonction de l'état des connaissances scientifiques. Un nouveau texte qui sera soumis mardi au vote des députés. Les mesures resteront en vigueur au moins jusqu'au 31 décembre.
Luxtimes, Einwegmasken in der Natur, covid-19, Coronavirus, Ökologie, Masque, protection, pollution, 
Verschmutzung, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le covid à l'origine d'une surmortalité début avril
Avec un quart de l'ensemble des décès dus au coronavirus concentrés en sept jours, la semaine du 6 au 12 avril a entraîné une hausse de 64% de la mortalité par rapport à la même période des années 2016-2019. Des données publiées par Eurostat que Paulette Lenert relativise.
a
Seulement 0,04% d'élèves testés positifs
A la veille de la rentrée, la ministre de la Santé se dit confiante. Grâce à la stratégie de dépistage, dont la deuxième phase sera détaillée lundi après-midi, le gouvernement se trouve en effet en possession de données rassurantes.
ARCHIV - 03.08.2020, Sachsen, Dresden: Eine Ärztin der Kassenärztlichen Vereinigung Sachsen nimmt in der Corona-Teststation für Urlaubsrückkehrer am Flughafen Dresden International bei einer Frau einen Abstrich für eine Coronavirus-Test. (zu dpa: «Corona-Tests an Sachsens Flughäfen noch bis Ende September») Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les tests rapides jugés pas encore assez fiables
Si des dispositifs permettraient de détecter la présence d'anticorps en un temps record, le Grand-Duché ne compte pas les utiliser pour l'heure. Un refus - toutefois non catégorique - que Paulette Lenert (LSAP) justifie dans une réponse parlementaire publiée vendredi.
Toilettage de rentrée pour la loi covid
Si le gouvernement souhaite que le texte en place depuis mi-juillet soit prolongé jusqu'à fin 2020, quelques ajustements sont à prévoir. Mais avant d'acter ces choix, l'avis de la commission de la Santé a été sollicité.
Coronavirus - Covid 19 - Maske - Mundschutz - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020
Si le texte prévoyait une possible révision mois par mois, le gouvernement luxembourgeois a décidé que les mesures actuelles pourraient se poursuivre jusqu'au 31 décembre. Certains petits ajustements devant être discutés dès cette semaine.
Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Pour 15 pays, le Grand-Duché demeure zone à risque
Alors que le Luxembourg n’est plus considéré comme un pays à risque pour l’Allemagne depuis le 19 août il demeure classé rouge par certains Etats. En cause le seuil trop élevé de nouvelles infections lors des 14 derniers jours fixé par les autorités étrangères.
Holidaymakers on a motorbike (L) returning from Sardinia by ferry undergo a compulsory drive-through swab test on August 23, 2020 at the port of Civitavecchia, northwest of Rome, during the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Italy has recorded 1,071 new cases of coronavirus in the last 24 hours, breaking the symbolic barrier of 1,000 cases per day for the first time since May 12, according to an official report published on August 22, 2020. "61% (of these new cases) are linked to holiday returns," and more specifically 45% (97 cases) concern returns from the island of Sardinia, which had been spared by the first wave of the virus but where the comings and goings of careless tourists and revellers have contributed to the spread of the virus. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
Vers une prolongation de la dernière «loi covid»
Retours de vacances, fin du congé collectif, rentrée des classes. Autant de facteurs de risque qui pourraient engendrer une nouvelle recrudescence des infections au nouveau coronavirus. Pour parer à cette éventualité, les dernières mesures anti covid-19 seront d'actualité au-delà du mois de septembre.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort