Changer d'édition

Le gouvernement autorise la chasse dans la zone de surveillance
Luxembourg 08.03.2019 Cet article est archivé

Le gouvernement autorise la chasse dans la zone de surveillance

Luxembourg 08.03.2019 Cet article est archivé

Le gouvernement autorise la chasse dans la zone de surveillance

Le Conseil de gouvernement vient d'approuver le projet de règlement grand-ducal autorisant la chasse aux sangliers pendant toute l'année dans la zone pour la prévention de la propagation de la peste porcine africaine.

Maintenant, le sanglier peut être chassé tout au long de l'année en plaine et en forêt. Cette ouverture exceptionnelle de la chasse du 1er mars au 15 avril dans les forêts situées dans la zone de prévention de la propagation représente une des mesures complémentaires retenues par la «Task force peste porcine » afin de prévenir la propagation de la peste porcine africaine sur le territoire luxembourgeois.

Pour rappel, jusqu'à présent, la chasse était interdite entre le 1er mars et le 15 avril dans les forêts situées dans la zone de surveillance mais le docteur Cellina l'avait annoncé en début de semaine : «Nous allons lever cette période d'interdiction dans la zone de surveillance. La décision vient d'être prise la semaine passée et la procédure est en cours».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«118 sangliers ont été testés négatifs» à la peste porcine
Les chasseurs luxembourgeois ont participé lundi soir à une réunion pour s'informer sur l'évolution de la peste porcine africaine des deux côtés de la frontière. Depuis septembre, 1.846 sangliers ont été analysés en Wallonie et 118 au Luxembourg, épargné par le virus jusqu'ici.
Un sanglier contaminé retrouvé à la frontière
Le virus de la peste porcine se rapproche plus que jamais de la frontière luxembourgeoise. La carcasse d'un sanglier contaminé, "viropositif" a été découverte à seulement trois kilomètres du pays.
Peste porcine: aucun cas au Luxembourg
La propagation de la peste porcine africaine, pour laquelle il n’existe pas de vaccin, fait rage en Europe depuis plusieurs mois et inquiète les éleveurs de porcs. Heureusement, pour l'heure, aucun cas n'a été au Luxembourg, qui a tout de même mis en place des mesures préventives.