Changer d'édition

Le gouvernement a distribué 279.000 masques défectueux
Luxembourg 3 min. 24.12.2020

Le gouvernement a distribué 279.000 masques défectueux

Près de 200.000 masques défectueux avaient été alloués aux cliniques. Ils ont été retirés rapidement des lots utilisés par les personnels soignants.

Le gouvernement a distribué 279.000 masques défectueux

Près de 200.000 masques défectueux avaient été alloués aux cliniques. Ils ont été retirés rapidement des lots utilisés par les personnels soignants.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 24.12.2020

Le gouvernement a distribué 279.000 masques défectueux

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En avril dernier, le Luxembourg a commandé 850.000 masques KN95 à l'étranger. Deux modèles ont dû être rappelés après leur distribution en cliniques, aux dentistes et à certaines administrations.

Aujourd'hui, le masque est devenu un accessoire banal. Mais, au tout début de l'épidémie covid en Europe, c'était la course à la protection buccale. Les particuliers ou les entreprises recherchant l'objet aussi bien que les Etats soucieux de doter, dans l'urgence, les services publics de santé de cette indispensable barrière à virus. Et c'est vers l'Asie que toutes les commandes s'orientaient alors. Le Luxembourg n'a pas échappé à cette indispensable précipitation, parfois au prix de désagréables surprises.


A virologist wearing protective mask working on antibodies taken from a llama animal, hoping to find a treatment against COVID-19, the novel coronavirus at the Vlaams Institute of Biotechnology of Ghent University on May 08, 2020 in Ghent. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le stock national de sécurité sous bonne garde
Le Luxembourg dispose d'une réserve de matériels de protections, médicaments et ustensiles médicaux pour faire face à toute sorte de crise. Sa gestion vient d'être confiée à une nouvelle association.

 Ainsi, jeudi, la ministre de la Santé a confirmé que la cellule logistique de la direction de la Santé avait été dupée sur un achat de 850.000 masques chirurgicaux. Deux produits livrés depuis la Chine ne répondant pas aux normes de filtration exigées. Seulement, le constat aurait été connu des autorités luxembourgeoises après que lesdits masques eurent été répartis. Paulette Lenert l'a reconnu dans une réponse parlementaire adressée au député Sven Clement (Pirate).

En août dernier, le ministère avait informé les cabinets de dentistes concernés par la distribution de masques non conformes (63.000 modèles au total), qu'ils ne devaient plus les employer. Mais cette fois, on apprend que la distribution malencontreuse a également concerné des cliniques (200.000 pièces) et diverses administrations publiques (16.400). «La cellule logistique a rappelé ces masques et proposé aux destinataires des masques dotés de la filtration nécessaire», indique la ministre de la Santé.

En aucun cas, aux dires de Paulette Lenert, pareille 'erreur' ne s'est produite lors des distributions de masques FFP2 effectués dans la même période auprès de la population, des frontaliers ou des artisans du secteur de la construction. Sachant que la découverte de l'insuffisance d'efficacité des masques avait été signalée après que plusieurs exemplaires eurent subi le test d'homologation belge ATP. Tests révélant des insuffisances pour deux fabricants chinois retenus.  

L'aventure a vacciné les autorités luxembourgeoises qui, depuis, ne s'appuient plus que sur la norme CE pour leurs achats de protections individuelles. Mais les tensions sur le marché sont aussi moins vives, le Luxembourg peut compter sur des producteurs nationaux ou tout proches de masques certifiés et les stocks ne manquent pas dans les différents établissements de santé.


Ces masques qui passent entre les mailles du filet
Les contrôles mis en place au Luxembourg ont permis d'identifier à ce jour deux types de protection bucco-nasale ne répondant pas aux normes. Retirés de la circulation, ces derniers n'auraient favorisé aucune contamination au covid-19, alors que le pays connaît un regain de nouvelles infections.

A charge toujours pour l'Ilnas (Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services) de veiller à la conformité de tout produit mis sur le marché luxembourgeois de scruter les masques proposés.

Une mission qui, l'été dernier, lui avait fait retirer de la vente deux modèles insatisfaisants. «Elle effectue toujours des contrôles aléatoires dans les magasins et les pharmacies pour détecter d'éventuels masques de protection non conformes», a indiqué Paulette Lenert. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une Asbl pour gérer le stock des masques
Le secteur hospitalier se dote d’un outil de gestion des équipements de protection individuelle et des dispositifs médicaux grâce au «Groupement des hôpitaux aigus».
Lokales, CHL Centre, Centre Hospitalier de Luxembourg, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'AMMD craint «un effondrement du système de santé»
L'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) appelle à davantage de transparence dans l'organisation des différents services hospitaliers et propose d'unir les efforts de tout un secteur pour éviter le naufrage.
A nurse tends to a patient infected with Covid-19 in the infectious diseases unit of the Gonesse hospital in Gonesse, north of Paris, on October 22, 2020. - The hospital of Gonesse welcomed 68 Covid patients on October 22. This is far from the 150 in the spring, but well above the 40 patients a week earlier. "We can see the rise accelerating," worries Jean Pinson, the hospital director. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
Quatre mois de masques en stock disponibles
Le Luxembourg a constitué des réserves de protections buccales. Soit près de 30 millions de masques prêts à être redistribués aux soignants ou à la population si le besoin s'en faisait ressentir.
A warehouse worker wearing a protective mask and a hard hat pushes a hand truck and a stack of boxes in a warehouse stacked with inventory.
Alerte aux masques non conformes!
L'Institut luxembourgeois de la normalisation, de l'accréditation, de la sécurité et qualité des produits et services délivre ce jeudi un avertissement de sécurité. Les masques «FFP2 Nanosilber antimikrobielle Mund-Nasenschutz» sont retirés du marché et rappelés auprès du consommateur.
Un masque jeté, une amende dressée
Abandonnée dans les rues ou dans la nature, la protection buccale constitue une pollution bien délicate à éliminer. Face au nombre croissant de masques chirurgicaux trainant au sol, le ministère de l'Environnement envisage de sanctionner les fautifs.