Changer d'édition

Le géant de la sécurité Schmitt encore dans le viseur
Luxembourg 2 min. 21.10.2019

Le géant de la sécurité Schmitt encore dans le viseur

Des entreprises privées soutiennent la police dans son travail de sécurisation de la Schueberfouer.

Le géant de la sécurité Schmitt encore dans le viseur

Des entreprises privées soutiennent la police dans son travail de sécurisation de la Schueberfouer.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 21.10.2019

Le géant de la sécurité Schmitt encore dans le viseur

Alexander ABDELILAH
Alexander ABDELILAH
La firme spécialisée dans le gardiennage aurait exercé pendant la Schueberfouer sans autorisation, poussant le parquet à ouvrir une enquête, selon nos confrères de 100.7. Ses dirigeants ont déjà été condamnés par le passé pour des faits similaires.

La surveillance de la Schueberfouer aurait été assurée de manière illégale. Ce n'est pas la sécurité des personnes ou des biens qui est remise en cause, mais bien son cadre administratif. En effet, selon 100.7, la justice enquêterait sur l'entreprise de sécurité et gardiennage Security Service Schmitt, soupçonnée d'avoir sécurisé l’événement phare du Grand-Duché sans détenir d'autorisation préalable du ministère de la Justice. 

Un sésame pourtant obligatoire depuis la loi du 12 novembre 2002 relative aux activités privées de gardiennage et de surveillance. Contacté, lundi, le parquet reste flou sur la datation des faits reprochés, évoquant «une ou plusieurs éditions» de la Schueberfouer. 


Lokales - Police Patrull op der Fouer - Schueberfouer - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Une nuit avec la police de la Schueberfouer
Entre les rondes à travers les allées du Glacis, les vérifications d'identité, la recherche d'objets perdus ou les conseils de prévention, les soirées de la patrouille de la fête foraine sont particulièrement bien chargées.

D'après 100.7, cette affaire aurait déjà donné lieu à une perquisition dans les bureaux de l'Administration communale de la Ville de Luxembourg, fin juin 2018, pour lever les zones d'ombre entourant la conclusion du contrat entre la ville et la firme allemande. La question se poserait à présent de la responsabilité légale du conseil communal et des fonctionnaires de la Ville qui ont signé le contrat avec l'entreprise de sécurité, dont le siège est à Wasserbillig.

Selon RTL, une autre perquisition aurait également eu lieu chez l'ancien responsable de la Schueberfouer, Marc Weydert.   

Schmitt n'en est pas à son coup d'essai. En mai 2015, l'entreprise a déjà été condamnée pour des faits comparables. En tout, ce sont 12.000 euros d'amende qui ont alors été réclamés à la firme en première instance, pour avoir exercé illégalement des activités de surveillance d'une station d'essence située à Leudelange. Security Service Schmitt, qui s'était pourvue en appel, a vu la sentence confirmée en seconde instance, en novembre 2015. 

La sécurisation de la Schueberfouer, dont le succès ne se dément pas, est regardée de très près par la justice.
La sécurisation de la Schueberfouer, dont le succès ne se dément pas, est regardée de très près par la justice.
Photo : Claude Windeshausen

Afin d'obtenir le sésame du ministère de la Justice, les employés ainsi que les dirigeants des sociétés effectuant les activités de gardiennage doivent montrer un casier judiciaire vierge. Or, dans le cas de l'entreprise de Wasserbillig, ce n'était pas le cas de tous les dirigeants. Hermann Scholer, évincé de la société quelques mois après la première condamnation en 2015 et propriétaire de plusieurs bordels en Allemagne, avait à son actif une condamnation pour fraude fiscale. 


Sur le même sujet

Dudelange rattrapée par l'affaire Schmitt
La société allemande de sécurité privée Schmitt se retrouve une nouvelle fois dans la ligne de mire du parquet. Après ses contrats avec la capitale, c'est au tour de ses liens avec la 4ème ville du pays d'être épluchés par les enquêteurs.
Les contrats de Schmitt au Luxembourg, évoluant dans une zone grise juridique, provoquent des perquisitions en cascade.
La capitale nie toute malversation à la Schueberfouer
S'estimant victime d'une enquête judiciaire à contre-temps, la Ville de Luxembourg rejette les soupçons entourant la sécurisation des Schueberfouer 2015 et 2016. Ce mercredi, la bourgmestre Lydie Polfer est revenue sur le choix de l'entreprise Security Service Schmitt.
Les liens entre l'entreprise Security Service Schmitt et la Ville de Luxembourg se retrouvent dans le viseur de la justice.
Les reines d'un jour de la Schueberfouer
Ambiance royale à la plus grande fête populaire luxembourgeoise. Jeudi soir, les reines du vin et autres têtes couronnées du Luxembourg et de la Grande Région ont participé à la «Journée des Reines» sur le Glacis.
Weinkönigin Sophie Schons hält den Moment mit ihren Kolleginnen fest. (Nicht im Bild: Das Selfie-Handy.)
Des bourgmestres aux petits soins
Tradition oblige, les élus de 33 communes du pays ont servi mardi soir les clients de plusieurs restaurants présents à la Schueberfouer pour la bonne cause. Retour en images.
Lokales, Schueberfouer Tag der Bürgermeister, Lydie Polfer, An der Flesch,  Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort