Changer d'édition

Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle
Luxembourg 6 1 3 min. 30.03.2021

Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle

Le futur tunnel Rangwee sera installé entre le 1er et le 7 avril. Une opération compliquée «par le timing imposé», assurent les Ponts et Chaussées.

Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle

Le futur tunnel Rangwee sera installé entre le 1er et le 7 avril. Une opération compliquée «par le timing imposé», assurent les Ponts et Chaussées.
Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 6 1 3 min. 30.03.2021

Le futur tunnel Rangwee, cette pièce d'un vaste puzzle

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Partie intégrante de la réorganisation de l'accès au sud de la capitale, la mise en place du nouvel ouvrage d'art doit se concrétiser d'ici la semaine prochaine et être finalisé d'ici la fin de l'année. Mais sa mise en circulation, elle, n'est pas prévue avant plusieurs années.

Élément structurant de la croissance de Luxembourg-Ville, le tram oblige à la réalisation de nombreux aménagements annexes le long de son tracé. Car si les rames multicolores doivent constituer l'épine dorsale des transports en commun de la capitale, la hausse importante du trafic à venir au cours des prochaines décennie oblige à redimensionner les infrastructures existantes. Ce sera notamment le cas pour le tunnel Rangwee qui va être dédoublé.


La capitale anticipe sa croissance future
Avec une croissance de plus de 30% en dix ans, le dynamisme de Luxembourg-Ville reste fort. Et la tendance ne devrait pas s'arrêter de sitôt au vu des projets détaillés lundi lors du conseil communal.

En préparation depuis le printemps 2020 avec la création de deux tubes de béton de 2.500 tonnes, le projet va se concrétiser dans les prochains jours avec l'installation du soutènement de ce deuxième tunnel, destiné à augmenter notablement le trafic sur la liaison entre l'actuel rond-point Gluck et la rue des Scillas

Une opération réalisée entre le 1er et le 7 avril prochains qui s'annonce «compliquée au vu du timing imposé», assurent les Ponts et Chaussées en référence à l'obligation de travailler sous les voies ferrées de l'une des lignes ferroviaires les plus fréquentées du pays. En l'occurrence, celle reliant le Luxembourg à la France, empruntée avant la pandémie par quelque 4,5 millions de passagers annuels, selon les derniers chiffres des CFL. 

«Nous allons devoir travailler 24h/24 pendant la fermeture de la voie», précisent les Ponts et Chaussées qui estiment qu'une fois les travaux de terrassement réalisés, le chantier de 5,7 millions d'euros s'étendra «jusqu'à la fin de l'année», notamment pour y faire glisser les futurs tubes du tunnel. Mais cet horizon ne sera pas pour autant synonyme d'ouverture à la circulation, puisque «ce tunnel n'entrera en fonction qu'une fois les travaux de la rue des Scillas et du rond-point Gluck achevés», précise un responsable du chantier.

Comprenez pas avant 2023 au plus tôt pour la rue des Scillas, puisque l'axe est amené à se transformer de simple route communale à un boulevard stratégique d'entrée dans la capitale. Et donc changer radicalement de profil. Pour le rond-point Gluck, le timing précis reste encore flou, puisque les soumissions devraient être lancées «au cours de l'année prochaine», annoncent les Ponts et Chaussées. 


Luxtram. Kirchberg.Boulevard John F. Kennedy. Photo: Guy Wolff
Plusieurs inconnues planent sur le tram à Howald
Dernier tronçon en direction du sud de la capitale, le segment qui doit relier le lycée de Bonnevoie au stade se heurte, pour l'heure, à des questions d'utilisation de terrain. En particulier le long de la rue des Scillas, selon la présentation effectuée jeudi soir aux riverains.

Appelée à devenir un carrefour à haute capacité voué à gérer l'ensemble du flux venu de l'A3 et à le répartir entre le Ban de Gasperich, Howald ou le centre-ville via la Rocade, l'infrastructure subira de lourdes transformations qui devraient s'étaler sur au moins deux ans. Et devenir un élément important dans la mise en place d'une sorte de périphérique autour de la capitale, puisque connecté aux boulevard de Kockelscheuer, Raiffeisen et, à terme, de Cessange. 

Ce n'est donc qu'une fois la totalité de ces pièces mises bout à bout que la mobilité dans et aux abords directs de la capitale devrait s'améliorer, selon les plans de François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Mobilité. Pour mémoire, les prévisions de croissance du pays tablent sur l'arrivée de 300.000 nouveaux résidents d'ici 2050.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dernier tronçon en direction du sud de la capitale, le segment qui doit relier le lycée de Bonnevoie au stade se heurte, pour l'heure, à des questions d'utilisation de terrain. En particulier le long de la rue des Scillas, selon la présentation effectuée jeudi soir aux riverains.
Luxtram. Kirchberg.Boulevard John F. Kennedy. Photo: Guy Wolff
Avec une croissance de plus de 30% en dix ans, le dynamisme de Luxembourg-Ville reste fort. Et la tendance ne devrait pas s'arrêter de sitôt au vu des projets détaillés lundi lors du conseil communal.
Pour relier la Cloche d'Or, le tracé de l'épine dorsale des transports en commun de la capitale doit emprunter la rue des Scillas. Problème: une partie des terrains de cet axe stratégique appartient à Olos Fund, au centre d'une bataille juridique entre les deux hommes d'affaires.
rue des Scillas à Howald - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort