Changer d'édition

Le frontalier belge reste le mieux payé
Luxembourg 2 min. 15.12.2020 Cet article est archivé

Le frontalier belge reste le mieux payé

Sur les 200.721 frontaliers comptabilisés en 2019, 52% venaient de France.

Le frontalier belge reste le mieux payé

Sur les 200.721 frontaliers comptabilisés en 2019, 52% venaient de France.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 15.12.2020 Cet article est archivé

Le frontalier belge reste le mieux payé

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A comparer le salaire annuel moyen, les employés venant chaque jour de Belgique et d'Allemagne sont mieux payés que leurs collègues français. Mais ces derniers restent, de loin, les plus représentés sur le marché du travail luxembourgeois.

Voilà qui va faire causer à la machine à café : mais selon que vous arriviez de France, Belgique ou Allemagne, vous ne gagnez pas la même chose. En 2019, le Statec a même constaté un écart proche des 10.400 euros sur une année entre le mieux rémunéré et le moins bien classé des salariés frontaliers en fonction de son origine géographique. Et ce sont les Belges qui s'en sortent le mieux, avec un salaire annuel moyen constaté de 58.496 euros. 

Mais point de 'racisme' dans ces différences de rémunération, tout juste une différence liée à une «spécialisation» des uns ou des autres dans certains métiers plus ou moins bien rémunérés. Ainsi, les Français se retrouvent-ils surreprésentés dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration ou dans le commerce; domaines d'activité qui ne sont pas forcément les mieux-disants question paye.

Sachant que pour les résidents luxembourgeois, une précédente étude avait mis en avant qu'ils occupaient la plupart du temps des postes bien plus rémunérateurs que leurs collègues non résidents. Que ce soit dans l'enseignement, la fonction publique (d'Etat ou communale) ou des fonctions de 'cols blancs' la plupart du temps. 

Les analyses menées par le Statec démontrent aussi que la main-d'oeuvre française employée au Grand-Duché a une structure d'âge plus basse que celle des salariés venus des deux autres pays voisins. Plus de jeunes donc avec des salaires plus bas, faute d'expérience monnayable sur le marché du travail.


Leute Menschen Arbeiten Gewerkschaft zusammen verschieden viele divers (Shutterstock)
Le travail entre les mains de 73% de non-Luxembourgeois
Les résidents luxembourgeois ne constituent que 26% de la population active au Grand-Duché. Plutôt «cols blancs», ils sont «surreprésentés dans les secteurs les plus rémunérateurs», indique la dernière étude du Statec.

A étudier l'origine des salariés frontaliers, de 2005 à 2019, le Statec a noté que les employés venus d'Allemagne prenaient une place de plus en plus importante (+2% en 14 ans). Même si les Français représentent encore 52% de la population frontalière embauchée au Luxembourg, Belges et Allemands font désormais jeu égal (24% chacun).

Concrètement, l'an dernier, le Luxembourg a employé 105.764 Français, 47.475 Belges et 47.483 Allemands. Soit 200.717 personnes venues d'un des trois Etats de la Grande Région, contre presque la moitié il y a encore quatorze ans. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Conséquence de la prolongation des accords de télétravail avec l'Allemagne, la Belgique et la France, l'ensemble des salariés non résidents restent sous le régime luxembourgeois jusqu'à l'été prochain, annonce lundi le ministère de la Sécurité sociale.
Wirtschaft, Gesundheitskasse ,CNS, sécurité sociale, AAA, association d'assurance accident, Unfallversicherung, zum Artikel Homeoffice, Guillaume Schimberg,
A compter du 1er janvier 2021, le salaire social minimum, le Revis et le revenu pour personnes gravement handicapées seront augmentés de 2,8%. La proposition du gouvernement a été adoptée mercredi par les 60 députés.
L'institut statistique prévoit une année 2021 marquée par une inflation et un coût salarial stables mais un chômage en augmentation. Un scénario qui ne tient qu'à un fil : la courbe d'évolution du covid-19.
An employee of Cryonomic, a Belgium's company producing dry ice machines and containers which will be used for Covid-19 vaccines transportation, pushes a medical dry ice container in Ghent on December 2, 2020. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Épicentre économique d'un territoire qui regroupe 12 millions de personnes, le Luxembourg devrait conserver encore un temps son rôle d'aimant. A condition toutefois de mieux tirer profit des «interdépendances existantes» et de «créer de nouvelles synergies» avec ses voisins.