Changer d'édition

Le Fonds du logement continue de placer ses billes
Luxembourg 2 min. 22.07.2022 Cet article est archivé
Rapport annuel 2021

Le Fonds du logement continue de placer ses billes

Parmi les différents projets en cours de réalisation par le Fonds du logement, on retrouve la rénovation énergétique de ses résidences.
Rapport annuel 2021

Le Fonds du logement continue de placer ses billes

Parmi les différents projets en cours de réalisation par le Fonds du logement, on retrouve la rénovation énergétique de ses résidences.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 22.07.2022 Cet article est archivé
Rapport annuel 2021

Le Fonds du logement continue de placer ses billes

Le plus grand bailleur social du pays, à la tête de plus de 2.000 logements, s'engage dans la construction de plusieurs milliers de logements abordables.

«Une année pleine d'activités», voilà comment le Fonds du logement résume 2021 dans son rapport annuel. Propriétaire de 2.064 logements locatifs, le plus grand bailleur social du Luxembourg a en effet eu de quoi s'occuper, qu'il s'agisse de maintenance des logements existants ou de la gestion de ses nouveaux projets.


Les revenus moins élevés recevront des montants plus importants.
Les charges locatives impactées par la crise énergétique
Pour parer à l'augmentation des coûts de l'énergie, les charges de certains locataires, du parc public comme privé, ont augmenté. Mais tout n'est pas permis, et le décompte annuel reste le document de référence pour faire évoluer le montant de ces charges.

Ses quelque 5.000 locataires l'ont sollicité au cours de l'année pour être suivis, soutenus ou accompagnés, tandis que 1.293 interventions de maintenance ont été effectuées dans les logements. Pour rappel, l'entité créée en 1979 a procédé à la mise sur le marché de plus de 4.200 logements sur le territoire national. 98 parmi ceux-ci l'ont été lors de l'année 2021.

Mais un nombre beaucoup plus important de projets sont en cours d'étude, de développement, voire de construction. Pour être exact, il y en a très exactement 178, tandis que la construction de plus de 300 logements est actuellement engagée. 

Pénuries et augmentation des coûts

Des projets de moyenne et de grande envergure ont également franchi un pas en 2021, grâce à des dépôts et des votes de lois de financement en cours d'année concernant les chantiers, le «Wëltgebond» à Mamer, le «Wunne mat der Wooltz» à Wiltz, et le «Neischmelz» à Dudelange. Le projet «An der Schmëtt» à Biwer a, lui aussi, avancé grâce à la loi portant sur la suppression du Fonds d'assainissement de la Cité Syrdall par laquelle le Fonds du logement est devenu propriétaire des lieux. À terme, ces quatre sites permettront la sortie de terre d'environ 3.000 logements.


Un logement sur cinq serait mal isolé
Face à une possible pénurie l’hiver prochain, le ministre de l'Energie appelle la population à réduire sa consommation de gaz. Mais pour certains logements mal isolés, cela peut constituer un véritable défi. Un challenge qui concernerait pas moins de 20% des habitations sur le territoire.

L'an passé a par ailleurs été marqué par les pénuries et augmentations des coûts des matières premières. Le secteur du bâtiment a été particulièrement touché par ces problématiques qui sont venues s'ajouter à des ralentissements d'activités en raison de la crise sanitaire. Le Fonds indique avoir tout de même «su maintenir ses activités et rester disponible pour ses clients, partenaires et fournisseurs afin de répondre à ses missions d'intérêt général».

Le Fonds du logement a également poursuivi son engagement en faveur de l'environnement grâce, notamment, à un engagement en faveur du développement de l'économie circulaire et de la construction modulaire, mais surtout à travers la rénovation énergétique de l'ensemble de son patrimoine immobilier. En améliorant l'efficacité énergétique de ses résidences et en remplaçant les installations de chauffage fonctionnant avec des combustibles fossiles par des installations à faible ou zéro émission, l'organisme vise une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Des activités qui ont permis le recrutement de 155 personnes dans une multitude de métiers au cours de l'année.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En Moselle, de nombreux dossiers de prêt immobilier sont actuellement refusés. La faute à une inflation qui pousse les banques à la plus grande prudence. Même chose au Luxembourg.