Changer d'édition

Le DP se veut social, libéral et européen
Luxembourg 6 2 min. 16.03.2019

Le DP se veut social, libéral et européen

Le DP se veut social, libéral et européen

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 6 2 min. 16.03.2019

Le DP se veut social, libéral et européen

Lors de son congrès européen qui a eu lieu ce samedi, le parti libéral a confié vouloir se concentrer sur les opportunités et l'avenir de l'Union européenne. L'un des points centraux de son programme est la politique climatique.

Protection du climat, droits sociaux et intégration étaient à l'ordre du jour samedi matin lors du congrès européen du DP à Walferdange. Les libéraux sont résolument tournés vers l'avenir et le font savoir.


«Ça ne sert à rien d'aller à l'école si la planète meurt»
Les adolescents du monde entier se sont mobilisés ce vendredi pour défendre la planète. A Luxembourg, entre 7.500 et 15.000 lycéens ont manifesté entre le Glacis et la place Guillaume II.

Charles Goerens, aux côtés de Monia Semedo, candidate en tête de la liste des libéraux pour les élections européennes, a placé la protection du climat et l'intégration au centre de son discours devant quelque 130 délégués du parti. «On a raté beaucoup de choses. Nous pourrions faire un peu plus», a déclaré l'eurodéputé de longue date, plaidant à nouveau en faveur d'un changement de la politique énergétique.

Tous les orateurs ont convenu que le message des jeunes qui avaient manifesté vendredi en faveur d'une meilleure protection du climat avait été entendu. Charles Goerens a toutefois clairement indiqué que la transformation du système énergétique ne pouvait pas être réalisée uniquement avec des fonds publics. Des investissements du secteur privé sont également nécessaires. C'est pourquoi la Banque européenne d'investissement doit jouer un rôle important.

M. Goerens considère que la nouvelle Commission européenne a également le devoir de protéger le climat. «Nous exigeons que le prochain président de la Commission de l'UE montre dans un délai de 100 jours comment la Commission veut provoquer le changement climatique», a déclaré l'homme politique libéral.

Un autre sujet important de son discours était la politique européenne des réfugiés : «Si Josef et Maria frappaient à notre porte en Hongrie ou en Pologne aujourd'hui, ils ne seraient pas admis», a déclaré le député. Pour lui, ce sont précisément les pays qui font la part belle aux valeurs chrétiennes qui piétineraient ces mêmes valeurs. 

Le DP veut aussi faire campagne pour de meilleurs droits sociaux en Europe. C'est surtout Corinne Cahen, cheffe du parti, qui a mis l'accent sur ce sujet: «L'UE doit devenir plus solidaire, tant sur le plan interne qu'externe».

Au cours des cinq dernières années, le gouvernement luxembourgeois a beaucoup avancé sur le plan social et le moment est venu de transférer ces acquis à l'Europe. Pour Corinne Cahen, cependant, les valeurs libérales telles que la liberté et la tolérance sont également indispensables pour l'Union européenne. Le DP s'engage donc dans les élections européennes du 26 mai avec le slogan «Social, libéral, européen».

Le parti libéral avait déjà annoncé ses candidats aux élections européennes en février dernier. Outre les deux têtes de liste, Charles Goerens et Monica Semedo, les deux députés, Simone Beissel et Gusty Graas sont également confrontés au vote des électeurs. Les autres candidats sont Anne Daems et Loris Meyer.

Par Danielle Schumacher, traduction Sophie Wiessler

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet