Changer d'édition

Le DP prône «une politique plus juste pour les citoyens»
Luxembourg 2 min. 03.10.2019 Cet article est archivé

Le DP prône «une politique plus juste pour les citoyens»

Eugène Berger: «Une politique plus juste pour les citoyens»

Le DP prône «une politique plus juste pour les citoyens»

Eugène Berger: «Une politique plus juste pour les citoyens»
Photo: Maurice Fick
Luxembourg 2 min. 03.10.2019 Cet article est archivé

Le DP prône «une politique plus juste pour les citoyens»

Télétravail, protection des données, réforme fiscale, sont les priorités du parti démocratique en cette rentrée. Son chef de file parlementaire n'a qu'un credo: «Nous disons que si le pays va bien, les gens doivent aller bien aussi».

Sans faire directement référence aux affaires Braz, Traversini et maintenant Dieschbourg qui ont contraint ses partenaires de coalition Déi Gréng à se réorganiser, le président du groupe parlementaire du DP reconnaît, que cette rentrée politique 2019 est «mouvementée».


Pol, Conference de presse, Carole Dieschbourg , Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des perquisitions au ministère de l'Environnement
Dans le cadre de «l'affaire Traversini», des agents de la police judiciaire ont procédé à la saisie de différents documents dans les bureaux Place de l'Europe.

Mais, assure-t-il d'emblée, cela ne changera rien à la «grande détermination» des libéraux. «Nous continuerons à travailler ensemble avec nos deux partenaires», qu'il ne citera jamais nommément. Entendez, Les Verts et les socialistes. Le message du parti du Premier ministre Xavier Bettel est clair: la coalition est secouée mais reste unie.

Citant des mesures populaires, estampillées DP, déjà mises en place telles que la hausse de 100 euros du salaire social minimum, ou à venir, comme les transports publics gratuits, Eugène Berger explique que «notre but pour les douze mois et quatre ans à venir est de mener une politique plus juste pour le Luxembourg et ses citoyens».

Le télétravail serait bénéfique pour le trafic et pour le climat

Eugène Berger

La priorité est la réforme fiscale visant une individualisation de l'imposition des personnes physiques, plus «en adéquation avec la société». Fait est que «la seule présence d'enfants dans le foyer sera considérée» mais, avoue Eugène Berger, «je ne sais pas encore comment ça va marcher. Des groupes de travail planchent» sur le vaste chantier. 


La hausse du salaire minimum sera à prendre en compte à partir des salaires versés au 1er janvier 2019.
Le salaire minimum augmentera bien
Bonne nouvelle pour les 60.000 bénéficiaires du salaire minimum du Grand-Duché : l'augmentation de 100 euros décidée en janvier 2019 est désormais effective. Le montant brut minimum se monte donc à 2.507,70 euros par mois.

Pour qu'une politique plus durable et favorable «soit plus efficace» au Luxembourg, «elle ne pourra que se faire avec les gens» et «avec des incitants» comme la gratuité du transport public. Un autre levier est clairement le télétravail aux yeux d'Eugène Berger. 

Là aussi, il s'agit de coller davantage «aux besoins de la société pour mieux organiser sa vie privée et familiale». La solution ? «Le plus simple serait de ne pas avoir à se déplacer. Combien d'heures gagnerait-on par semaine? Et par mois ? Le télétravail serait bénéfique pour le trafic et pour le climat»

«Venez on travaille ensemble!»

A deux reprises, le président du groupe parlementaire du DP a tendu ce jeudi la main aux députés du CSV, principal parti d'opposition. Sur la question de la protection des données il est «important que nous trouvions des solutions ensemble et en toute sérénité». 

«Venez on travaille ensemble!», lance-t-il sur le même ton d'invitation en direction du parti chrétien-social qui fait barrage à la réforme constitutionnelle. Il dit sa déception mais n'est pas résigné pour autant. «On ne comprend pas que le plus grand parti d'opposition casse le travail réalisé pendant des décennies» mais une réunion avec le CSV «est encore prévue cet automne» pour en reparler.