Changer d'édition

Le DP, Les Verts et le LSAP renégocient une coalition à trois
Luxembourg 13 2 min. 17.10.2018 Cet article est archivé

Le DP, Les Verts et le LSAP renégocient une coalition à trois

Le formateur Xavier Bettel (DP) accueille Felix Braz (Les Verts) et Carole Dieschbourg (Les Verts), d'anciens collègues de travail.

Le DP, Les Verts et le LSAP renégocient une coalition à trois

Le formateur Xavier Bettel (DP) accueille Felix Braz (Les Verts) et Carole Dieschbourg (Les Verts), d'anciens collègues de travail.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 13 2 min. 17.10.2018 Cet article est archivé

Le DP, Les Verts et le LSAP renégocient une coalition à trois

C'est sous la houlette de Xavier Bettel, nommé formateur par le grand-duc Henri la veille, que les représentants du DP, des Verts et des socialistes se sont réunis pour la première fois ce mercredi, moins de trois jours après les élections, pour fixer le cadre des négociations de coalition.

Cette première grande tablée au ministère de la Culture, annonce-t-elle l'inéluctable reconduction d'un programme gouvernemental souscrit par trois mains? Fait est que mercredi matin, au lendemain de la nomination de Xavier Bettel au poste de formateur par le Grand-Duc, les représentants des partis DP, Déi gréng et LSAP ont participé à une première réunion plénière en vue des négociations de coalition.

L'ambiance était visiblement détendue à l'Hôtel des Terres rouges durant ces retrouvailles de 45 minutes au cours de laquelle il n'était pas encore question du bout de gras mais plutôt de l'organisation des futures discussions à trois. 

Les présidents de délégation ont confirmé avoir reçu le mandat unanime de leurs organes directeurs de leur parti pour s'engager dans ces négociations dans le but de former le prochain gouvernement.


Les élections législatives 2018
Le 14 octobre 2018, les électeurs du Grand-Duché sont appelés aux urnes pour élire leurs 60 députés. Les rapports de force entre les différents partis politiques qui découleront de ces résultats donneront le futur gouvernement.

La première réunion plénière a essentiellement servi à fixer le cadre organisationnel des négociations. Les négociateurs se sont accordés sur la formation des 11 groupes de travail qui ne préjugent en rien de la future organisation des départements ministériels:

  1. Finances publiques, Fiscalité, Développement de la place financière (et implications internationales et Brexit)
  2. Économie, Emploi, Compétitivité, Tourisme, Énergie
  3. Social, Famille, Santé, Égalité des chances
  4. Éducation, Sport, Enfance, Jeunesse, Enseignement supérieur et Recherche, Culture
  5. État, Institutions, Réforme administrative, Fonction publique, Protection des données
  6. Développement durable, Climat, Protection des ressources, Consommateurs, Agriculture
  7. Logement, Communes
  8.  Politique internationale et transfrontalière, Europe, Coopération, Défense, Intégration, Immigration
  9. Médias, Numérique, Digitalisation
  10. Infrastructures, Aménagement du territoire, Mobilité
  11. Justice, Sécurité intérieure

Les prochaines réunions plénières se tiendront au ministère de la Culture les mardi 23 octobre , jeudi 25 octobre, vendredi 26 octobre, puis le mercredi 14 novembre. D'autres réunions plénières pourront suivre.

Lors des prochaines séances plénières, le formateur invitera les partenaires sociaux, ainsi que les dirigeants des administrations et d'organes divers pour un échange de vues. Il verra, entre autres, les représentants de la Trésorerie de l'Etat, de l'Inspection générale des finances, des domaines et de la TVA, de l'Administration des douanes et accises, de l'Administration des contributions directes, la Banque centrale du Luxembourg, la Caisse nationale d'assurance pension, l'Administration de l'environnement, etc.



Sur le même sujet

Négociations de coalition: comment ça marche?
Leur objectif: définir ensemble le futur programme gouvernemental en faisant en sorte que chacun s'y retrouve. Les Verts, démocrates et socialistes ont entamé cette semaine les fameuses «négociations de coalition». Concrètement comment se passe une séance plénière? Qui participe aux groupes de travail? Qui tranche en cas de blocage? Combien de temps ont-ils?