Changer d'édition

Le dortoir flottant à Dudelange officiellement inauguré
Luxembourg 11 4 min. 30.06.2022
«Floater»

Le dortoir flottant à Dudelange officiellement inauguré

Le «floater» à quelques centimètres seulement au-dessus de l'eau du bassin de refroidissement.
«Floater»

Le dortoir flottant à Dudelange officiellement inauguré

Le «floater» à quelques centimètres seulement au-dessus de l'eau du bassin de refroidissement.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 11 4 min. 30.06.2022
«Floater»

Le dortoir flottant à Dudelange officiellement inauguré

Glenn SCHWALLER
Glenn SCHWALLER
Dormir sur l'eau, c'est désormais possible à Dudelange grâce au «floater». Cette étrange auberge a été officiellement présentée lundi.

C'est une construction exceptionnelle sur un site exceptionnel - le «floater». Le dortoir flotte à quelques centimètres seulement au-dessus de l'eau du bassin de refroidissement de l'ancienne usine sidérurgique de Dudelange. Lundi, l'auberge a été officiellement inaugurée en présence du bourgmestre Dan Biancalana (LSAP), du ministre du Tourisme Lex Delles (DP) et de l'architecte Jos Dell.


Aus der schwimmenden Herberge haben die Besucher Sicht auf den Wasserturm und das Viertel Italien.
Dormir sur l'eau à Dudelange sera bientôt possible
Les possibilités d'hébergement le long du Minett-Trail doivent être aussi originales que possible. À Dudelange, une auberge flottante sera construite.

Le «floater» est ainsi le deuxième gîte à avoir été achevé le long du Minett Trail. Le long de ce sentier de randonnée de 90 kilomètres, qui traverse le sud du Luxembourg, onze cabanons ont été construits pour permettre aux randonneurs de passer la nuit. Début juin, le Gonnerhaus à Rumelange a déjà été porté sur les fonts baptismaux, les neuf autres auberges dans les communes restantes du sud devraient suivre dans les mois à venir.

Des modèles dans la nature et l'industrie

Le «floater» se distingue tant par son aspect extérieur que par sa situation inhabituelle. Il a été conçu par le bureau d'architecture M3 en collaboration avec l'artiste Franck Miltgen. 

Ils se sont inspirés de la nature environnante et de l'histoire industrielle de la ville de Dudelange. Ainsi, la façade incurvée du «floater» doit rappeler un rocher qui se trouve dans la réserve naturelle du Haard, non loin de là. La paroi rocheuse a été scannée à l'aide d'un drone et d'un scanner 3D. La forme du rocher a ensuite été fraisée dans des plaques métalliques qui constituent désormais la façade du «floater». Les parois intérieures de l'espace de vie, fabriquées en bois de bouleau, ont également été conçues à partir de la forme de la paroi rocheuse. 

Les différents éléments ont été fabriqués par l'entreprise ZDK Langer d'Echternach. Une fois les matériaux livrés, le montage de l'abri pour dormir a duré environ une semaine.

Le «floater» mesure douze mètres de long et sept mètres de large et offre une surface habitable de 49 mètres carrés. Il est accessible depuis la rive par une petite passerelle. Quatre personnes peuvent passer la nuit dans l'auberge, le prix d'une nuit pour les quatre visiteurs devrait s'élever à 150 euros. Ils ne doivent renoncer à rien : la construction sur l'eau dispose aussi bien d'une cuisine que d'une salle de bain avec WC et douche. De plus, il y a suffisamment d'espace de rangement à disposition. 

Un quartier qui vaut le détour

Par une grande fenêtre, les visiteurs ont une vue illimitée sur le château d'eau et l'ancien site industriel de l'Arbed ainsi que sur les deux quartiers résidentiels de Schmelz et d'Italien. 


PAP - Neischmelz Diddeleng  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Bientôt 25.000 habitants à Dudelange
L'Etat veut investir 507 millions d'euros dans l'urbanisation du quartier NeiSchmelz. Les premiers habitants pourraient emménager en 2028.

Il y a donc beaucoup à découvrir autour de la nouvelle auberge. Le centre culturel «Opderschmelz» et le centre audiovisuel CNA se trouvent juste à côté du «floater». Le musée «Pomhouse» et son château d'eau, dans lequel une exposition a été installée, se trouvent de l'autre côté du bassin d'eau et sont donc rapidement accessibles.

Changements de plans et augmentation des prix

La construction du «floater» ne s'est cependant pas déroulée comme prévu. En fait, l'auberge aurait dû flotter sur l'eau et donc être plus basse qu'elle ne l'est aujourd'hui. En raison des objections du ministère de l'Environnement, l'établissement a finalement dû être construit sur pilotis et flotte donc quelques centimètres au-dessus de l'eau.

Au départ, il était également prévu que les coûts soient nettement moins élevés. Le conseil municipal prévoyait ainsi un coût d'environ 900.000 euros. Mais comme presque tous les projets de construction actuels, le «floater» a entre-temps considérablement augmenté son coût, qui s'élève finalement à 1,3 million d'euros, dont le ministère du Tourisme prendra toutefois en charge jusqu'à 50%.

Décision rapide concernant l'exploitant

On ne sait pas encore qui exploitera le «floater» à Dudelange ainsi que les dix autres cabanons le long du Minett Trail, mais une solution semble être à portée de main. La semaine dernière, Lynn Reiter-Picard, présidente de l'office du tourisme ORT Sud, responsable du Minett Trail, a déclaré que trois candidats s'étaient entre-temps manifestés. Une décision finale devrait être prise prochainement et un jury devrait choisir l'exploitant des onze auberges.

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Même si le Luxembourg est l'un des pays européens les moins concernés par la hausse des prix, l'inflation continue de se propager à tous les secteurs de l'économie, dont les activités récréatives.