Changer d'édition

Le déploiement de la 5G méritera débat
Luxembourg 2 min. 28.04.2020 Cet article est archivé

Le déploiement de la 5G méritera débat

La pétition publique 1560 veut protéger les futures générations contre une nouvelle crise sanitaire et économique majeure.

Le déploiement de la 5G méritera débat

La pétition publique 1560 veut protéger les futures générations contre une nouvelle crise sanitaire et économique majeure.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 28.04.2020 Cet article est archivé

Le déploiement de la 5G méritera débat

Maurice FICK
Maurice FICK
Alors que le report de la rentrée continue de cristalliser l'incompréhension, la pétition pour récompenser le personnel soignant et celle visant à stopper définitivement l'installation de relais pour la téléphonie 5G sont un succès sur le site de la Chambre.

Si les projets ne manquent pas au Luxembourg pour booster la nouvelle technologie de téléphonie mobile et si son implémentation est une priorité, reste que la 5G préoccupe nombre de citoyens. Cela devient même une «question de civilisation» aux yeux de Jean Huss, ancien eurodéputé vert, préoccupé par ses impacts sociétaux.


La 5G devient «une question de civilisation»
Ce n'est ni la compétitivité, ni la cybersécurité qui préoccupent Jean Huss à l'aube de l'introduction de la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile. L'ancien eurodéputé Vert stigmatise les impacts sociétaux que la transition technologique pourrait induire.

La pétition 1560 qui cherche à faire «stopper définitivement le déploiement de la 5G au Luxembourg» dans le but de «protéger la population actuelle et les futures générations contre une nouvelle crise sanitaire et économique majeure bien pire que celle du Covid-19» a déjà atteint son premier but: déclencher un débat à la Chambre des députés.

Ouverte à signature depuis le 24 avril, la pétition est parvenu à cumuler en un peu plus de quatre jours le quorum des 4.500 signatures nécessaires. Ce mardi à midi, elle affichait quasi 4.600 paraphes.

La rentrée remise en cause

Les  pétitions pour repousser la rentrée sont actuellement légion sur le site de la Chambre des députés et la pétition 1550 demandant un report de la rentrée en septembre a fait un carton ce week-end. Ouverte à signature jusqu'au 4 juin, elle continue de cristalliser l'incompréhension des parents face à la position du ministre de l'Education, Claude Meisch (DP). Ce mardi à midi, elle compte plus de 6.300 signatures. Elle fera donc, elle aussi, l'objet d'un débat parlementaire.


WORT - CACTUS Boucherie 03.12.2019, Foto: Luc Deflorenne
La réduction du temps de travail soumise à pétition
Une semaine de travail de 4 jours, une réglementation stricte du métier d'agent immobilier ou encore la demande de démission du gouvernement, onze nouvelles requêtes sont ouvertes à la signature depuis ce vendredi sur le site de la Chambre.

La pétition 1535 qui propose d'instaurer une prime unique pour tout le personnel de soins (hôpitaux, cliniques, maisons médicales et maisons de soins) pour leur engagement exceptionnel depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, ouverte depuis le 15 avril sur le site de la Chambre, comptabilise déjà 4.215 signatures. 

A noter que la pétition 1493 revendiquant la semaine de travail de quatre jours à Luxembourg, mise en ligne en tout début de crise sanitaire, le 13 mars, ne compte, à ce jour que 915 signataires.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La pétition contre l'ouverture des écoles cartonne
En moins de trois jours, la pétition 1550 a largement atteint le quorum requis des 4.500 signatures pour provoquer un débat à la Chambre des députés. Plus de 5.500 personnes réclament que crèches, écoles et lycées n'ouvrent pas avant septembre.
Les pétitions de nouveau ouvertes à signature
En suspens en raison de la pandémie du covid-19, la période de signature des pétitions publiques reprend ce mercredi. A l'image de ces dernières semaines, la crise sanitaire demeure au centre des préoccupations des pétitionnaires.
TOPSHOT - Medical personnel carry out an electrocardiogram on a firefighter in a CODIV-19 medical examination centre at the SDIS 34 headquarters on April 14, 2020, on the twenty-ninth day of a lockdown in France aimed at curbing the spread of the COVID-19 disease, caused by the novel coronavirus. (Photo by Pascal GUYOT / AFP)
La réduction du temps de travail soumise à pétition
Une semaine de travail de 4 jours, une réglementation stricte du métier d'agent immobilier ou encore la demande de démission du gouvernement, onze nouvelles requêtes sont ouvertes à la signature depuis ce vendredi sur le site de la Chambre.
WORT - CACTUS Boucherie 03.12.2019, Foto: Luc Deflorenne
La 5G devient «une question de civilisation»
Ce n'est ni la compétitivité, ni la cybersécurité qui préoccupent Jean Huss à l'aube de l'introduction de la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile. L'ancien eurodéputé Vert stigmatise les impacts sociétaux que la transition technologique pourrait induire.
La 5G européenne s'ouvre avec méfiance
L'UE a publié une série de recommandations strictes sur le déploiement de la nouvelle génération de standards de téléphonie mobile. Des recommandations faites pour prévenir tout «risque pour la sécurité» à l'heure où le fabricant chinois Huawei reste soupçonné d'espionnage par les Américains.
(FILES) In this file photo taken on April 29, 2019 A pedestrian walks past a Huawei product stand at an EE telecommunications shop in central London on April 29, 2019. - Britain is expected to announce next week whether to allow China's Huawei to develop its 5G network, an official said on January 24, 2020, indicating it will agree to limited access despite intense opposition from Washington. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Pour un retour du Luxembourg à l'Eurovision
Ce vendredi, neuf nouvelles pétitions ont été ouvertes aux signatures par la Chambre des députés. Parmi elles, l'introduction d'une «Chambre des frontaliers» mais aussi un volet plus climatique.